Passage à PHP7

La dernière version 5.2 WordPress, sur lequel tourne ce blog, impose maintenant une version de PHP au moins égale à 5.6.20 mais la version 7.X est fortement recommandée d’autant que les versions 5.X de PHP ne sont plus maintenues et supportées. On s’expose donc à des risques de vulnérabilités en restant avec une version 5.X. La migration devient donc quasi obligatoire, étant hébergé en mutualisé chez online il est assez facile de basculer en PHP7 comme on peut le voir ici. En revanche il est sans doute prudent de tester avant la compatibilité du site, pour wordpress il existe une extension qui s’appelle PHP Compatibility checker.

Cela donne quelque chose comme cela

Une fois que vous vous êtes rassuré, on peut basculer chez l’hébergeur en php 7.X, j’ai choisi de basculer en version 7.1. J’ai eu droit de mon côté à un beau message

Not Found

The requested URL /fast-cgi-nontexistent/index.php was not found on this server.

C’était sans compter la page citée plus haut qui indique qu’il faut mettre un

AddHandler ${php7} php

dans le .htaccess à la racine du site, et bien en fait ça ne marche pas ! J’ai un peu galéré pour trouver et pas mal tâtonné, voilà donc ce qui marche chez moi avec un hébergement mutualisé chez online.

RewriteEngine On
RewriteCond %{HTTP:HTTPS} !on
RewriteRule (.*) https://%{SERVER_NAME}/$1 [QSA,L,R=301]
<FilesMatch ^wp-config.php$>
 deny from all
</FilesMatch>
AddType application/x-httpd-php7-1 .php

Pour mémoire les premiers lignes Rewrite sont pour une connexion sécurisée HTTPS, la directive FilesMatch empêche d’accéder au fichier de configuration wp-config. C’est la dernière ligne qui permet de prendre en compte la version 7.1 de PHP.

Cependant j’ai mon extension de galeries photo NextCellent Gallery qui est un fork de la version 1.9.13 de NextGen Gallery qui n’a pas appréciée cette migration. C’est fonctionnel, mais esthétiquement moche avec la non prise en compte du fichier nggallery.css dans le thème Twenty Fourteen. Vu que le développement de NextCellent a l’air totalement stoppé depuis des années, je crains que je vais devoir passer à NextGen et ça risque de ne pas être immédiat et prendre du temps, je me garde sous le coude cette migration et je m’excuse du désagrément visuel. Je suis preneur également de toutes remarques et dysfonctionnements sur les sites du domaine hoarau.org que je n’aurai pas vu.

Passage à mageia 7 cauldron

J’ai voulu installer en compilant la dernière version 19.04 du logiciel de montage kdenlive car c’est une version majeure. 60% du code a été réécrit et elle apporte des grosses évolutions de fonctionnalités et d’ergonomie comme on peut le voir sur le site de kdenlive. Malheureusement ce n’est pas possible sous Mageia 6.1 qui a une version de KF5/plasma trop ancienne. Pour la circonstance je me suis donc résolu à faire une mise à jour vers la version en développement cauldron, future Mageia 7. Je ne suis pas un adepte des versions en développement, mais sans ce fait générateur, j’aurais patiemment attendu la sortie de la version finale.

Je n’ai pas fait une installation from scratch mais une mise à jour à partir de ma Mageia 6.1. Je n’ai pas forcément de très bons souvenirs des mises à jour surtout quand on tune sensiblement son système, j’ai retrouvé à plusieurs reprises un système totalement instable qu’il a fallu totalement réinstallé en partant de zéro, en conservant seulement les partitions de données. A vrai dire à ma grande surprise la mise à jour s’est globalement très bien passée, moyennant quelques reboots réguliers, je me suis retrouvé avec une distribution parfaitement stable et fonctionnelle avec toute mes configurations système perso (client d’authentification LDAP, NFS, etc.). Quasiment rien à retoucher, magnifique !

Je dois juste déplorer 2, 3 détails, parce que sinon ça ne serait pas rigolo, le gestionnaire de connexion SDDM m’affiche mon fond d’écran flou, c’est moche ! Pour ceux qui veulent retrouver une belle image, il faut aller dans le fichier /usr/share/sddm/themes/breeze/Main.qml et au niveau de WallpaperFader au lieu de

visible: config.type == “image”

on met

visible: false

et voilà le résultat

sinon j’ai un popup pénible à chaque login avec rfkill pour les utilisateurs de blueman (pour piloter le bluetooth) qui me demande un mot de passe. Pour le supprimer il faut créer une règle polkit /usr/share/polkit-1/rules.d/blueman.rules qui contient

/* Allow users in wheel group to use blueman feature requiring root without authentication */
polkit.addRule(function(action, subject) {
    if ((action.id == "org.blueman.network.setup" ||
         action.id == "org.blueman.dhcp.client" ||
         action.id == "org.blueman.rfkill.setstate" ||
         action.id == "org.blueman.pppd.pppconnect") &&
        subject.isInGroup("wheel")) {
        return polkit.Result.YES;
    }
});

Et rajouter les utilisateurs concernés dans le groupe wheel. Sinon sous XFCE j’ai perdu la transparence de mon tableau de bord, j’ai galéré pour la remettre en place, le curseur pour régler la transparence ayant disparu dans la configuration. En fait c’est devenu bien plus compliqué (voir par là https://docs.xfce.org/xfce/xfce4-panel/preferences/transparent-panel ) comment faire simple…

cela donne un bureau qui ressemble à cela avec un dock cairo en bas.

Il me reste à remettre à jour mes fichiers conky qui agrémentent mon bureau, ils sont tous cassés avec la mise à jour de conky et bien sûr installer kdenlive, cela fera l’objet d’un prochain post.

Modifier le genre des films dans kodi

Pendant longtemps j’ai utilisé l’extension WiMM qui permettait de changer le genre des films pour le mediacenter kodi.

C’est assez pratique car les scrapers qui récupèrent automatiquement les informations d’un film sur internet classent parfois certains films de manière assez fantaisiste, ainsi le dessin animé “la belle et la bête” va se retrouver dans le genre Fantastique alors que je préfère qu’il soit seulement dans le genre Animation. Aussi il est souvent utile d’avoir à modifier le genre pour pouvoir choisir plus aisément ensuite les films en les sélectionnant par le genre. Or depuis le passage à la version 18 Leia l’extension WiMM ne marche plus, il s’avère qu’elle n’est plus maintenue, son fork plus récent WiMM-ng ne l’est pas davantage. J’ai bien essayé de modifier le code de ce dernier pour le rendre compatible mais sans succès.

J’ai donc regardé ce qu’il pouvait exister comme alternative. A vrai dire, il existe des solutions si vous utilisez kodi sans l’utilisation d’une base de données partagée contenant les informations des films, c’est à dire que kodi se base sur les fichiers .nfo qui décrivent le film et sur des fichiers images fanart et poster contenant l’affiche du film. La première alternative s’appelle MediaElch.

En plus de pouvoir modifier le genre, vous pouvez à peu près tout modifier, accessoirement MediaElch peut être utilisé comme lecteur multimedia comme alternative à kodi.

Autre alternative, toujours dans le cas de l’utilisation de fichiers .nfo, tinyMediaManager qui est basé sur java.

Il permet également de tout modifier, en revanche les outils de recherche sont plus limités que MediaElch.

Maintenant si vous utilisez une base de données, les choses se gâtent, à vrai dire je n’ai pas trouvé d’alternative simple à WiMM. J’en suis pour l’instant réduit à modifier directement dans la base de données avec des requêtes SQL avec phpMyAdmin.

C’est sûr qu’on a fait mieux niveau convivialité mais c’est toujours mieux que de taper des requêtes SQL dans un shell. Avec phpMyAdmin on peut facilement sélectionner tous les films d’un genre particulier, et éditer ensuite les films qui ne sont pas dans la bonne catégorie en modifiant le genre.

J’en ai profité du coup pour mettre à jour la page kodi sur le site funix en détaillant l’installation des logiciels cités plus haut et leur utilisation.

Croisière dans le grand sud… Bretagne

Ces derniers jours on a descendu un voilier (un Dufour 365 pour être précis) de Brest au port du Crouesty en 3 étapes. De Brest aux îles des Glénan le premier jour en 14h de navigation en passant par le raz de Sein, puis vers l’île de Groix en 5h20 et enfin de Groix au Crouesty le troisième jour en 6h de navigation. La trace GPS ressemble à cela :

Au portant quasiment en permanence avec un vent de nord-ouest qui forcissait à 15-20 noeuds l’après midi, on a envoyé des très longs bords de spi asymétrique avec quelques empannages pour exercice entre les Glénan et Groix. Si on a été gâté niveau vent, on ne peut pas autant en dire pour la température, un bon coup de froid nous a fait revenir en hiver.

En revanche les conditions nous étaient favorables pour le passage du raz de Sein, à une allure de 8 nœuds même avec un courant de face de 3 nœuds on a pas eu à attendre l’étale et la bascule de marée. C’est l’occasion de passer à côté du phare de la vieille dans l’alignement de la tourelle de la plate.

Continuer la lecture de Croisière dans le grand sud… Bretagne

Bureau linux avec xfce

J’ai modifié légèrement mon bureau sous l’environnement graphique XFCE sur mon thinkpad x230, en y faisant tourner xplanetFX qui permet d’avoir la planète en fond d’écran avec une image en temps réel de la progression des nuages et de la limite jour/nuit et quelques conkys de visualisation de paramètres système et autres. J’utilise le dock cairo, le gestionnaire de fenêtres est xosemite-xfce, les icônes Yosemite-icons et le thème général du bureau xosemite-gtk, le tout donne un petit look MacOS, on pourra les trouver (et de nombreux autres thèmes pour XFCE) par . Voilà ce que ça donne

Pour xplanetFX attention il faut récupérer l’archive .deb et l’installer avec alien pour une architecture rpm, car l’archive rpm fournie est incomplète. L’installation est assez simple, il faut lancer xplanetFX –gui.

Continuer la lecture de Bureau linux avec xfce

justifier des paragraphes avec wordpress

Depuis la mise en place de l’éditeur Gutenberg dans les versions récentes de WordPress, il n’est plus possible de justifier du texte. Dans les versions précédentes il y avait un bouton, puis le dit bouton a disparu mais on pouvait encore justifier du texte avec la combinaison de touche ALT+SHIFT+J. Maintenant avec l’éditeur Gutenberg, il n’est plus possible de justifier. Les raisons évoquées sont liées à une histoire de lisibilité et visiblement certains développeurs font de la suppression du justifié une vraie croisade, il y a quoi lire les échanges ici.

En fait il y a un moyen simple de remettre en place le mode justifié, il faut aller dans les pages de configuration du thème wordress que vous avez choisi puis dans CSS additionnel il faut rajouter :

.post { text-align: justify; }

et systématiquement tous les posts seront en justifié, that’s all folks !

Diy: installer un protege moteur sur une citroen c4 cactus

Dans la catégorie Do It Yourself comment installer un cache moteur sur une Citroën Cactus C4, enfin sur le grand modèle de la photo ci-dessous.

Il se trouve qu’elle dispose d’un tas d’options plus ou moins utiles (détecteur de pluie pour les essuies glaces, détection nuit/jour pour les phares, caméra à l’arrière, …) mais il n’y a même pas de protection sous le moteur. A vrai dire que ça peut paraître superflu mais nous avons découvert qu’une bête à poil aimait particulièrement la chaleur du moteur et qu’on trouvait des poils de partout, jusqu’à que je surprenne le chat du voisin . Ça m’a plutôt surpris de découvrir qu’un chat pouvait se faufiler à un endroit aussi exigu. Celui passe visiblement toutes ses nuits à dormir sur le moteur encore chaud, ou du moins au niveau de la batterie. D’où l’intérêt du protection moteur avant que la bestiole me fasse des dégâts ou pire encore qu’on roule avec le chat sous le capot.

La batterie pleine de poils avec des saletés (points blancs ramenés par le chat)

Citroën me présentait une facture de 300€ pour l’installation, j’en ai commandé un en Pologne sur ebay pour 32€ frais de port compris sous la référence 7013GL. D’origine sans le cache cela donne cela :

et au final avec le cache :

Continuer la lecture de Diy: installer un protege moteur sur une citroen c4 cactus

Passage à la connexion sécurisée https

Je suis passé à la connexion sécurisée en passant de http à https pour l’ensemble de mes sites funix.org, hoarau.org et ce blog. Le https est utile pour sécuriser une connexion entre le client (le visiteur du site) et le serveur qui héberge le site et éviter ainsi que les données circulent en clair sur le réseau. C’est notamment absolument indispensable dans le cas de transactions sur un site commercial. Quel est donc l’intérêt pour des sites comme les miens ? En fait le https a tendance à devenir quelque peu la norme sur le web. Ainsi certains navigateurs stigmatisent les sites avec des connexions non sécurisées avec une mention d’avertissement, quant à Google il favorise également le référencement des sites avec https au détriment des sites en http. Bref, suffisamment de raison pour basculer en https.

Techniquement la connexion https repose sur le protocole SSL , le serveur dispose d’un certificat qui permet d’activer le chiffrement des données entre le serveur et le navigateur avec le protocole https via le port 443. Le certificat identifie de manière unique le serveur ou du moins l’individu ou l’organisation qui l’administre.

Je suis hébergé chez online qui offre https de base pour les services mutualisés. Le certificat est géré automatiquement par Let’s Encrypt qui est une des rares (et sans doute la seule) autorité de certification habilitée à délivrer des certificats gratuitement. Pour mes sites funix.org, hoarau.org j’ai simplement créé un fichier .htaccess à la racine des sites contenant :

RewriteEngine On
RewriteCond %{HTTP:HTTPS} !on
RewriteRule (.*) https://%{SERVER_NAME}/$1 [QSA,L,R=301]

Ce code gère la redirection automatique de http vers https, donc on peut toujours pointer sur les anciennes adresses. Pour ce blog qui tourne sous wordpress, je n’ai pas créé de lignes particulières pour le fichier .htaccess. J’ai installé et activé simplement l’extension Really Simple SSL. Elle gère également la redirection automatique de http vers https.

Je n’ai pas observé de bogues manifestes sur l’ensemble de mes sites, je suis néanmoins preneur de tout retour sur le moindre dysfonctionnement.

opencv et intelligence artificielle

En mettant à jour mes pages de FUNIX sur les outils pour gérer la vidéo sous linux, j’ai mis à jour la bibliothèque OpenCV en la faisant évoluer vers la version 4.0.1. Jusqu’à présent je ne prenais pas le temps de me pencher sur les bibliothèques de bas niveau, préférant m’attarder sur les logiciels de haut niveau qui les utilisent comme le logiciel de montage vidéo kdenlive ou le célèbre lecteur vidéo VLC. J’ai cependant pris le temps de me pencher plus longuement sur OpenCV car c’est une bibliothèque pleine de ressources.

En deux mots, OpenCV fournit des routines de traitement vidéo en temps réel. Plus précisément vous pouvez détecter des visages, des objets, lire du texte, identifier une plaque d’immatriculation, faire du traking d’objets dans une vidéo ou une image. Plus fort encore, OpenCV dispose de méthodes d’apprentissage basées sur des réseaux de neurones pour affuter la reconnaissance d’objets, on n’est pas loin de l’intelligence artificielle !

Léna et Véronique en cours de kite
Continuer la lecture de opencv et intelligence artificielle

Tempête isaias

J’ai profité à ma manière de la tempête Isaias qui a traversé la France aujourd’hui et qui a généré sur la pointe bretonne un bon 7-8 bft, autant dire un simple coup de vent. Je me suis pointé sur la côte nord Finistère, spot de Tréompan (3 moutons pour les intimes) à la fraîche au sens propre comme au sens figuré pour profiter des vagues qui sont bien plus grosses à marée haute. En fait le vent était un peu trop ouest, donc déventé sur le bord, des conditions pas faciles pour franchir la barre, en maintenant un équilibre précaire sur un mini flotteur alors que les vagues déferlent, mais une fois la barre franchie le vent montait sensiblement dans les tours et même avec ma voile de 3.4 taille mouchoir, ça restait plutôt sportif. En revanche cette orientation est assez idéale pour ce spot pour envoyer des bons surfs avec des vagues d’une taille raisonnable mais suffisante pour satelliser son bonhomme.

Trois sorties en trois jours, la combinaison n’a même pas le temps de sécher.