Archives de catégorie : Logiciels libres

Mise à jour de FUNIX.org

J’ai opéré une mise à jour récente de funix.org pour prendre en compte quelques évolutions. Dans le détail il s’agit de :

pages divers
– page trucs et astuces, mise à jour des astuces liées aux logiciel libres qui sont issues de ce blog
– page piloter une montre GPS garmin, rajout du pilotage d’une garmin forerunner 735XT sous linux et rajout d’un paragraphe sur les applications de visualisation GPS en ligne comme GPS Visualizer pour n’en citer qu’un.
 
pages multimédia
– page outils de base pour la vidéo, passage à flac 1.3.3, faad 2.9.2, gpac 1.0.0, x265 3.4, OpenCV 4.4.0, et ffmpeg 4.3.1
– page mediacenter, passage à kodi 18.8 Leia qui est essentiellement une version avec des corrections de bogues et qui ne comprend pas de nouvelles fonctionnalités
– page outils audio divers passage au lecteur audio Audacious 4.0.5 dont l’évolution majeure est le passage à Qt5 sinon les évolutions sont assez peu sensibles, passage la version 1.4.0rc2 pour l’autre lecteur vidéo Clementine qui tourne maintenant sous Qt5 la version stable n’est plus très proche, passage au lecteur vidéo lollypop 1.3.6 et Music Brainz Picard 2.4.4 qui permet de taguer automatiquement les fichiers audio.
– page lecteurs vidéo, passage au lecteur vidéo vlc 3.0.11 qui apporte juste des correctifs

Audacious 4.0.5



pages montage vidéo
– page outils de montage vidéo, passage à mlt 6.22.1, kdenlive 20.08.1, Flowblade 2.6, Shotcut 20.07.11, SynfigStudio 1.3.16 et blender 2.90
– page tutoriel kdenlive, passage à la version 20.08.1 et rajout de fonctionnalités issues de cette nouvelle version, notamment les préconfigurations d’affichage en fonction des phases de travail (rushes, effets, colorimétrie, etc.).

kdenlive 20.08.1

pages gestion des mails
– page filtrer les mails, rajout de quelques subtilités dans la configuration de SpamAssassin pour gérer les whitelist et blacklist, et passage à l’antivirus Clamav 0.103.0. Malgré cela je continue à rencontrer encore des soucis avec les whitelist et les blacklist qui sont mal prises en compte.

Dans la page de téléchargement
Mise à jour du tutoriel kdenlive pour prendre en compte la nouvelle version

Montre GPS Garmin Forerunner 735XT et son sdk Connect IQ

J’utilise depuis des années une montre GPS, elle me sert en planche à voile (voir par ici) ou en randonnée (voir par ), j’ai fait le choix de Garmin avec des montres spécialisées pour le triathlon qui sont relativement robustes et surtout bien étanches. J’ai commencé avec le modèle Forerunner 205, que j’ai perdu lors d’une session de planche à voile avec le bracelet qui s’est cassé en navigation, puis je suis passé à la Garmin Forerunner 310XT, ses deux montres se pilotent très bien sous linux (voir cette page). Malheureusement ma dernière montre a pris l’eau lors d’une session récente en planche à voile. Au fil du temps dans l’action l’écran s’est ébréché dans un angle et je pense que l’eau est rentrée par là. Après 7 ans d’utilisation intensive, je considère qu’elle est quand même largement amortie. Du coup j’ai cherché sa remplaçante, en restant fidèle à Garmin et aux montres spécialisées dans le triathlon, je viens d’acheter une Garmin Forerunner 735XT dont on peut trouver un test par .

Par rapport aux précédents modèles, je suis très réservé sur la robustesse et l’aspect solidité, elle est franchement beaucoup plus light, ça ressemble davantage à une montre à mettre tous les jours qu’à une montre sportive. En planche à voile, je pense que je serai obligé de la mettre sous la manche de ma combinaison histoire de la protéger contre les chocs inhérents à toute pratique sportive. En revanche elle présente le gros avantage de disposer d’un SDK qui permet de personnaliser l’affichage, de créer ses widgets et ses champs de données. Une présentation de ce SDK est visible ici (en anglais).

Continuer la lecture de Montre GPS Garmin Forerunner 735XT et son sdk Connect IQ

Normaliser le son sous linux

J’écoute régulièrement de la musique avec différents lecteurs audio présentés dans cette page, mais ils présentent tous l’inconvénient de ne pas normaliser le son. La normalisation du son consiste à abaisser le volume de certaines musiques et d’augmenter le volume pour d’autres de manière à ce qu’à l’oreille le volume du son soit identique. Cela dépend donc beaucoup du niveau sonore d’enregistrement du fichier audio d’origine, alors certes il existe des commandes qui permettent une fois intégrées dans un script bash de normaliser par lot des mp3. On peut citer par exemple mp3gain. Mais je préfèrerais autant ne pas toucher à mes fichiers audio pour ne pas risquer de les dégrader et que ça se fasse au niveau de la sortie audio pilotée par pulseaudio.

J’ai vainement essayé de configurer pulseaudio pour normaliser en temps réel. Pour cela, sur ma Mageia 7.1 j’ai installé le package ladspa-plugins-swh et rajouté les lignes suivantes dans le fichier /etc/pulse/default.pa

load-module module-ladspa-sink  sink_name=ladspa_sink  master=combined plugin=dyson_compress_1403  label=dysonCompress  control=0,1,0.5,0.99

# Create normalized sink that outputs to the compressed sink
load-module module-ladspa-sink  sink_name=ladspa_normalized  master=ladspa_sink  plugin=fast_lookahead_limiter_1913  label=fastLookaheadLimiter  control=10,0,0.8

# Comment out the line below to disable setting the normalized output by default:
set-default-sink ladspa_normalized

Mais rien n’y fait, il n’arrive pas à charger le module et je bute sur cette erreur

pulseaudio[5186]: Failed to load module "module-ladspa-sink" (argument: ""): initialization failed.

Sur internet on trouve bien comme astuce qu’il faut que la variable LADSPA_PATH pointe vers les bibliothèques LADSPA qui se trouve dans la pratique sous /usr/lib64/ladpsa. Mais ce n’est pas suffisant, je soupçonne que ça ne fonctionne pas car pulseaudio est lancée en mode system et que c’est pulse le propriétaire du processus.

Du coup j’ai changé mon fusil d’épaule et j’ai installé PulseEffects. C’est un logiciel qui s’interface entre les lecteurs vidéo et le serveur de son pulseaudio et qui permet d’appliquer des traitements et des effets en temps réel au son qui est envoyé vers la sortie audio de pulseaudio. Il permet notamment de normaliser le son.

Dans le screenshot ci-dessous, j’ai appliqué les effets Maximiser et Auto Gain qui me permettent d’avoir un volume à peu près constant entre les différents titres audio. La configuration est très simple, on lance son lecteur multimédia puis PulseEffects et par défaut le son du lecteur multimédia est filtré par les effets de PulsefEffects avant d’être renvoyé vers la sortie audio de pulseaudio. Plus besoin d’avoir à jouer manuellement sans cesse sur le niveau du volume.

Traiter ses photos en mode raw avec darktable

Je pratique la photo en grand amateur depuis des années, un aperçu est visible dans la galerie de ce site. Après avoir débuté avec un appareil photo argentique Konika, dont j’ai oublié aujourd’hui le nom du modèle et même le type, je suis passé au début des années 2000 à l’appareil photo numérique. Le premier était un Olympus C220Z, un modèle assez basique mais aux performances relativement standards à l’époque. C’est notamment avec cet appareil photo que j’ai pris mes photos lors de mon séjour en Polynésie. Vu le paysage et la lumière c’était quand même difficile de rater ses photos. Plus tard j’ai évolué vers un Sony Cyber-shot DSC-P73 et j’ai continué à monter en gamme graduellement en passant au bridge avec le FujiFilm finepix S2000HD et enfin le Nikon Coolpix p510. Côté traitement photo, sous GIMP je me contentais de retailler et de jouer avec la luminosité et le contraste, voire avec la balance des blancs et c’est à peu près tout. Mine de rien j’arrivais quand même à prendre des photos que j’estime plutôt sympas :

Rio de Janeiro vu du Corcovado

J’ai franchi un gap en passant au reflex, venant du monde Nikon, j’ai choisi naturellement un boîtier Nikon de moyenne gamme D5300. Les photos de mon compte Instagram dont un assortiment est visible ci contre sont principalement prises avec cet appareil. C’est clair que je me complique pas trop la vie avec les réglages, le mode sport est mon ami, car je fais principalement de l’animalier et de l’action. Côté traitement photo je suis resté aux bases sous GIMP.

Continuer la lecture de Traiter ses photos en mode raw avec darktable

Montage vidéo

Pas mal de nouveautés sur le front des logiciels de montage vidéo sous linux, jusqu’à présent j’utilisais Kdenlive mais ces derniers temps j’ai pu faire mes derniers montages avec OpenShot Video Editor qui est maintenant enfin pleinement opérationnel. Dans cet élan, j’ai testé Flowblade Movie Editor et Pitivi Video Editor qui sont deux autres logiciels de montage vidéo, le premier est grossièrement équivalent à Kdenlive alors que le dernier se destine plutôt aux débutants.

Flowblade Movie Editor

Devant cette pléthore de logiciel j’ai rédigé un comparatif de Kdenlive, Flowblade, OpenShot et Pitivi sur la base de plusieurs critères les plus objectifs possibles et après avoir passé quelques heures pour réaliser des vrais montages et pas seulement pour survoler les fonctions des uns et des autres. On pourrait résumer ce test avec ce tableau synthétique :

Continuer la lecture de Montage vidéo

Mise à jour de mes pages LAMP

J’ai profité de cette période de confinement pour profondément toiletter mes pages LAMP, en d’autres termes c’est l’ensemble Linux+Apache+MySQL+PHP qui sert à faire tourner les pages web. Avoir un serveur web perso présente plusieurs intérêts, ça permet déjà de pouvoir tester ses pages web avant de les envoyer sur internet sur un autre serveur web hébergé sur internet, cela permet également de monter un serveur web qui pourra être accessible d’internet pour diverses applications. Une illustration de ces applications est donnée en fin de ce post.

Tout d’abord dans la page principale LAMP je présente l’installation d’Apache 2.4.41, de PHP 7.4.4 et, grande nouveauté, de MariaDB à la place de MySQL. Cela fait des années que je tournais avec un serveur MySQL, mais il est passé de mode après un changement de licence et de philosophie, remplacé par son fork MariaDB qui reste totalement libre. J’ai eu un peu de mal à l’installer à partir des sources, mais la migration de mes bases MySQL n’a pas posé de soucis, il faut dire que MariaDB assure une compatibilité avec MySQL. Cerise sur le gâteau, j’ai configuré une connexion chiffrée entre le client et le serveur MariaDB, même si la configuration de la connexion à partir de phpMyAdmin n’a pas été simple.

J’ai également mis à jour la page présentant l’installation d’un moteur de recherche, cela fait 15 ans que je ne l’avais pas mise à jour ! Jusqu’à présent je me basais sur Ht://Dig qui n’est plus maintenu depuis des lustres, je présente maintenant Hl://Dig qui n’est d’autre qu’un fork de Ht://Dig mais qui est toujours maintenu.

Pour terminer j’ai mis à jour la page qui présente les outils webalizer et awstats pour analyser les fichiers logs d’Apache, avec la nouvelle version de mon script qui me sert à récupérer les logs de mon serveur funix hébergé chez online.net et à les analyser et à les rendre accessible sur mon serveur web perso.

Et pour vous donner une illustration de ce qu’on peut faire avec un serveur web, voici une liste non exhaustive des applications de mon serveur web perso:

  • consultation des mails sur mon mobile à distance via le webmail Roundcube Mail, comme présenté ici,
  • synchronisation de mes contacts, de mon agenda et de mes fichiers via NextCloud, comme présenté ,
  • consultation à distance des images et vidéos d’une webcam configurée comme une caméra à détection de mouvement, comme présenté ici,
  • consultation de l’état de l’onduleur qui soutient électriquement mon serveur, présenté .

Installation d’un cloud personnel avec NextCloud

Jusqu’à présent j’utilisais OwnCloud pour synchroniser et stocker les informations (contacts téléphoniques notamment) de mon téléphone mobile. Le serveur n’est pas accessible d’internet et je synchronise en WIFI seulement à la maison, ce qui suffit à mon utilisation. A ce sujet j’avais rédigé ce post. Cela permet de ne pas dépendre d’un tiers qui est rarement de confiance comme Google (entre autres) pour stocker ses informations personnelles. Il se trouve qu’OwnCloud a dérivé petit à petit vers un produit commercial ce qui conduit à la création d’un fork appelé NextCloud. Aujourd’hui certaines fonctions ne sont présentes que dans la version payante d’OwnCloud alors qu’elle reste disponible dans NextCloud. De fait NextCloud semble s’imposer comme outil de Cloud et j’ai donc fait le choix de migrer d’OwnCloud à NextCloud.

A vrai dire je ne suis pas parti d’une migration de données même s’il existe des outils pour le faire. J’ai considéré que j’avais peu de données à migrer et que cela ne valait pas le coup d’autant qu’elles restaient stockées sur le téléphone et que je pouvais toujours peupler facilement la base à l’installation de NextCloud. Pour l’installation de NextCloud, rappelons qu’il faut disposer d’un serveur httpd avec PHP et un serveur de bases de donnée (autrement dit un serveur LAMP (Linux, Apache, MySQL/MariaDB et PHP)). Ensuite l’installation est assez simple, on peut se baser sur cette page. J’ai installé le package, qu’on récupèrera par , sous /var/www/nextcloud. On donnera la propriété du répertoire à l’utilisateur du process httpd tel que défini dans le fichier httpd.conf avec la commande chown.

chown -R daemon:daemon /var/www/nextcloud
Continuer la lecture de Installation d’un cloud personnel avec NextCloud

Randonnée Bras Rouge et OpenShot Video Editor

Je viens de terminer mon dernier montage avec la dernière version du logiciel de montage vidéo opensource OpenShot Video Editor. Pour la vidéo en elle même il s’agit d’une randonnée dans le cirque de Cilaos à la Réunion qui sort des sentiers battus (et des sentiers balisés, entretenus et référencés) dont l’objectif est un bassin avec un toboggan naturel qui vous invite à la baignade au bord d’une falaise dans un décor fabuleux.

Pour la randonnée je vous invite à en découvrir tous les détails dans cette page.

Pour en revenir au montage lui même, jusqu’à présent j’étais un fervent utilisateur de Kdenlive. Cependant en mettant à jour le tutoriel de la dernière version 2.5.1 d’OpenShot Video Editor que je venais d’installer, je me rends compte que d’énormes progrès ont été réalisés depuis les version 1.4.X et que ça valait le coup que je tente un montage pour pouvoir mieux le comparer à Kdenlive. Vous trouverez ci-après quelques points de comparaison entre les deux logiciels.

Continuer la lecture de Randonnée Bras Rouge et OpenShot Video Editor

reconstruction d’un dell poweredge T310 après un crASH disque d’un raid 5

Pour mémoire, je dispose d’un serveur Dell PowerEdge T310 que j’ai acheté pour une poignée de figues sur ebay, d’occasion évidemment. Il me sert de serveur perso sur mon réseau local (serveur de fichiers via NFS et automontage sur les clients, de serveur de mail en réception et en émission, et de serveur d’authentification, entre autres), il me permet également d’envoyer et de recevoir des mails à partir de mon téléphone mobile où que je sois en fournissant un service de webmail à distance.

Il est installé dans le garage et tourne 7j/7 24h/24. Il est équipé d’une carte contrôleur RAID hard PERC 6/i et de 6 disques durs au total : 2 disques SATA en RAID 1 (installés d’origine à l’achat de la bête) pour le système et 4 disques SATA Seagata Barracuda en RAID 5 rajoutés en plus pour les données, c’est sans doute ce qui m’a coûté le plus cher pour monter cette configuration. A l’époque de mon achat (2015) j’avais installé la Mageia 5.
Depuis par flemme et surtout car j’appréhendais le boulot vu la personnalisation poussée du serveur, j’avais repoussé aux calendes grecques sa mise à jour alors que Mageia 5 n’est plus maintenue depuis un certain temps.
Et bien en fait, le serveur s’est rappelé à moi il y a quelques jours avec un disque SATA qui a lâché au bout de 5 ans de fonctionnement. C’est un modèle bas de gamme qui n’est pas prévu pour tourner 7j/7 24h/24. En farfouillant dans la configuration BIOS du contrôleur PERC 6/i, je découvre que j’ai un autre disque qui est à deux doigts de lâcher, je me retrouve avec un système virtuel RAID 5 fortement dégradé qui m’a généré une tonne d’erreurs de disques que j’ai dû traiter avec fsck. Au final j’ai laissé des plumes niveau données. Mais ouf ! Je suis bien content d’avoir programmé une sauvegarde incrémentale sur un autre disque externe (voir par ).
Tant qu’à faire à mettre les mains dans le cambouis, je me suis dit qu’il était temps de migrer vers Mageia 7.1, j’ai fait le choix de ne pas refaire une installation complète pour ne pas perdre toute ma configuration et gagner du temps. J’ai donc opéré une migration vers la 6 puis vers la 7.1 et là bluffé j’ai retrouvé tous mes petits et pourtant j’avais de quoi m’inquiéter avec tout ce qui tourne dessus en version packagée, compilée et fortement personnalisée. Je dois juste déplorer qu’il n’a pas repris le fichier de configuration de sendmail, mais à part ça rien à redire.


Me voilà donc avec un serveur up to date. Pour reconstruire le RAID, j’ai installé 2 disques Seagate de la gamme au dessus, des IronWolf qui sont donnés pour pouvoir tourner 7j/7 et 24h/24, en espérant tout de même qu’ils tiennent plus que 5 ans.

Continuer la lecture de reconstruction d’un dell poweredge T310 après un crASH disque d’un raid 5

Lecteurs audio sous linux

Comme lecteur audio cela fait des années que j’utilise Clementine. Par rapport à ses nombreux concurrents, il présente le gros avantage de proposer des listes de lecture intelligentes et c’est bien pour ça que mon choix s’est porté vers lui. En effet, quand on dispose d’un catalogue de plusieurs milliers de titres, c’est souvent laborieux et chronophage de créer ses propres listes de lecture, autant laisser le système le faire à votre place. Clementine propose ainsi les modes de lecture intelligents suivants :

  • 50 pistes aléatoires ;
  • déjà joués ;
  • dernières écoutes ;
  • jamais joués ;
  • les plus joués ;
  • mix aléatoire dynamique ;
  • nouvelles pistes ;
  • pistes favorites ;
  • pistes les moins aimées ;
  • toutes les pistes.

Pour que ça soit efficace, il faut bien sûr utiliser régulièrement Clementine pour qu’il constitue une base de données des goûts musicaux.

Capture d’écran de Clementine en Qt5

Suivant le mode choisi, après un premier choix de liste réalisé par le système, on peut repeupler ou agrandir la liste de lecture comme bon nous semble. Sinon Clementine, comme d’autres, propose un mode parole des chansons, un mode d’information sur l’artiste et l’affichage des pochettes d’album.

Continuer la lecture de Lecteurs audio sous linux