Faire un clone d’une carte SD d’un GPS carminat TomTom de Renault

Même si je suis très critique envers TomTom et que je préfère la fiabilité d’un navfree ou de waze, il se trouve que dans ma voiture j’ai un GPS intégré TomTom Carminat dont les données sont embarquées sur une carte SD. Comme il est en fonction en permanence tant qu’à faire autant qu’il soit à jour même si je ne lui fais pas aveuglement confiance. L’ennui est qu’en cas de détérioration de la carte, on est quitte pour racheter une nouvelle carte chez Renault. J’ai donc cherché à faire une copie de la dite carte. Or bien évidemment elle est un minimum sécurisée. Voici donc les quelques manipulations à réaliser, sous linux bien évidemment, pour en faire un clone fonctionnel.

Tout d’abord en insérant la carte TomTom d’origine sur un poste linux, journalctl -f me donne le nom du fichier spécial d’accès à la carte qui est /dev/sdc et /dev/sdc1 pour la partition

nov. 01 19:32:42 predator.kervao.fr kernel: usb 3-5: reset high-speed USB device number 9 using xhci_hcd
nov. 01 19:32:42 predator.kervao.fr kernel: ums-realtek 3-5:1.0: USB Mass Storage device detected
nov. 01 19:32:42 predator.kervao.fr kernel: scsi host6: usb-storage 3-5:1.0
nov. 01 19:32:43 predator.kervao.fr kernel: scsi 6:0:0:0: Direct-Access     Generic- Multi-Card       1.00 PQ: 0 ANSI: 0 CCS
nov. 01 19:32:43 predator.kervao.fr kernel: sd 6:0:0:0: [sdc] 7741440 512-byte logical blocks: (3.96 GB/3.69 GiB)
nov. 01 19:32:43 predator.kervao.fr kernel: sd 6:0:0:0: [sdc] Write Protect is off
nov. 01 19:32:43 predator.kervao.fr kernel: sd 6:0:0:0: [sdc] Mode Sense: 03 00 00 00
nov. 01 19:32:43 predator.kervao.fr kernel: sd 6:0:0:0: [sdc] No Caching mode page found
nov. 01 19:32:43 predator.kervao.fr kernel: sd 6:0:0:0: [sdc] Assuming drive cache: write through
nov. 01 19:32:43 predator.kervao.fr kernel:  sdc: sdc1
nov. 01 19:32:43 predator.kervao.fr kernel: sd 6:0:0:0: [sdc] Attached SCSI removable disk

voilà ce que donne un fdisk -l pour /dev/sdc

Disque /dev/sdc : 3,7 GiB, 3963617280 octets, 7741440 secteurs
Unités : secteur de 1 × 512 = 512 octets
Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 512 octets
taille d'E/S (minimale / optimale) : 512 octets / 512 octets
Type d'étiquette de disque : dos
Identifiant de disque : 0x00000000

Périphérique Amorçage Début     Fin Secteurs Taille Id Type
/dev/sdc1              8192 7698431  7690240   3,7G  b W95 FAT32

on récupérera donc une carte de 4Go également qu’on formatera en FAT32 avec la commande (en supposant qu’on a la même fichier spécial).

 mkfs.vfat -F 32 /dev/sdc

Revenons à notre carte d’origine TomTom on fait une copie bas niveau en tapant la commande dd:

dd if=/dev/sdc of=sdtomtom.img bs=4M
945+0 enregistrements lus
945+0 enregistrements écrits
3963617280 bytes (4,0 GB, 3,7 GiB) copied, 229,485 s, 17,3 MB/s

attention la carte SD ne doit pas être montée pour que ça fonctionne. On insère maintenant la nouvelle carte qu’on aura préalablement formatée en FAT32. Attention à ne pas la monter également. Et on tape la commande dd :

dd if=sdtomtom.img of=/dev/sdc bs=4M
945+0 enregistrements lus
945+0 enregistrements écrits
3963617280 bytes (4,0 GB, 3,7 GiB) copied, 439,838 s, 9,0 MB/s

pour être sûr que tout fonctionne avant d’aller la tester dans la voiture, comme je n’ai pas trouvé encore le moyen d’administrer mon GPS TomTom sous linux, je vais sous windows pour lancer TomTom Home et vérifier qu’elle est bien reconnue. Personnellement j’utilise une machine virtuelle windows dans ma session linux qui me permet de lancer les rares programmes windows sans équivalent sous linux en utilisant VirtualBox.

Je constate que mon clone de carte est parfaitement reconnue et de surcroit à jour, je n’ai plus qu’à aller le tester dans la voiture, et là également c’est une réussite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vérification anti robot *