Tutoriel vidéo Rosegarden

A toutes fins utiles je viens de faire un tutorial vidéo du logiciel de musique assistée par ordinateur (MAO) Rosegarden qui fonctionne évidemment sous linux. Je suis loin d’être un expert musical, donc la présentation est orientée grand débutant. Mon petit studio musical ressemble à peu près à ça.

Un PC basé sur un i5, une carte son externe USB Behringer xenyx 302 sur laquelle sont branchés un micro et une interface ampli pour la guitare électrique Behringer V-AMP3.

Pour en revenir au tutoriel, il explique simplement comment créer une piste rythme à partir d’un piano MIDI virtuel, puis une piste audio guitare et enfin une piste audio voix. Je détaille ensuite les bases du montage avec les copier, coller, déplacer puis les effets, jusqu’à la création du master.

La MAO reste complexe ce tutoriel a vocation à tenter de démystifier tout ça pour monter qu’on peut assez rapidement faire ses premières compositions musicales.

Pour plus d’informations sur la MAO sous linux, la page sur l’installation des principaux outils sur mon site funix et la page sur leur utilisation, j’en profite pour signaler que j’ai enrichi la partie rosegarden suite à la réalisation de ce tutoriel, j’ai également créé deux guides pdf téléchargeables, l’un pour l’installation des outils de MAO et l’autre sur l’utilisation, on les trouve ici. A noter également l’excellent site linuxmao.

Science of stupid windsurfing

Ceux qui ont le bouquet satellite ou câble qui va bien connaissent peut être « science of stupid » sur national geographic channel. C’est une émission de vulgarisation scientifique, elle se base sur des courtes séquences vidéos où généralement des individus se gamellent dans différentes situations et ça permet d’illustrer un principe physique sur le ton de l’humour.
Il se trouve que dans un épisode récent , référencé sous le numéro S2 E14, il y a une séquence spécial windsurf. Voilà la version française, la partie windsurf  commence autour de 15min25s.

Le présentateur Richard Hammond est peu amène envers le windsurf, il fait passer les windsurfers pour des has been. Au niveau de 16m30s de la vidéo, on voit un gars avec une voile jaune Naish Session se manger une vague, c’est bibi ! En j’ai été contacté il y a plusieurs mois par les responsables de l’émission pour pouvoir utiliser ma vidéo, dont voici l’original sur ma chaîne youtube.

 Çà m’a rapporté 150€, ça m’a remboursé une partie du mât que j’ai dû racheter…

Blocage de Flash Player par firefox

Depuis hier firefox bloque le plugin flash player pour des raisons de sécurité et au final c’est plutôt pénalisant pour l’utilisateur. Du coup j’ai regardé un peu les alternatives, si on ne souhaite pas utiliser google chrome et rester sur firefox, il existe  le plugin Freshplayer  qui se base sur le player de google chrome. La plupart des distributions linux proposent les packages de firefox et du plugin freshplayer, mais si comme moi vous utilisez firefox à partir d’une archive récupérée directement sur leur site voilà les manips à réaliser pour se passer de flash player.

Tout d’abord on installera préalablement le compilateur ragel qu’on trouvera par  ici. Après avoir décompressé l’archive

tar  xvfz ragel-6.9.tar.gz

dans le répertoire ragel-6.9 on va taper

./configure
make

puis en tant que root

make install

toujours en tant que root, j’ai installé les bibliothèques suivantes sur ma mageia 5

urpmi lib64v4l-devel lib64va-devel lib64va-devel vdpau-devel lib64config-devel lib64event-devel lib64mesaglesv2_2-devel

Maintenant que tout ces prérequis sont installés, on peut entrer dans le vif du sujet. Le site du plugin freshplayer est par . On récupère l’archive en tapant

git clone https://github.com/i-rinat/freshplayerplugin

dans le répertoire freshplayerplugin on tape maintenant

mkdir build
cd build
cmake ..
make

puis en tant que root on déplace le plugin dans le répertoire de plugins de firefox

cp libfreshwrapper-pepperflash.so /usr/lib/mozilla/plugins/

(remplacer lib par lib64 éventuellement)

Il ne reste plus qu’à installer google-chrome qu’on téléchargera . Il ne reste plus qu’à tester le plugin en lançant firefox et en se rendant sur cette page. On peut voir que l’on dispose de la dernière version disponible 18.0.0.209. J’ai du supprimer l’ancien plugin de flash player car ça posait visiblement des problèmes de compatibilité.

That’s all folks !

Ardour 4.1

J’ai installé la dernière version du logiciel de musique assistée par ordinateur (MAO) Ardour 4.1 sur ma mageia 5. Sans rentrer dans le détail on trouvera le résumé des évolutions sur cette news de linuxfr. C’est toujours aussi peu intuitif à utiliser, même si j’arrive maintenant à l’utiliser pour une utilisation assez simple, à savoir enregistrer la voix, une guitare électrique et un piano midi, et faire quelques traitements basiques dessus.

Je rencontre quand même quelques régressions par rapport à la version 3, enfin du moins je n’ai pas réussi encore à retrouver une configuration stable avec deux cartes son dont une externe, je suis obligé de switcher de l’une à l’autre configuration pour pouvoir disposer du son sur les hauts parleurs et/ou du midi, c’est un peu lourdingue.

Sinon j’en ai profité pour scinder en deux ma page MAO sur mon site funix qui devenait trop lourde, on retrouve maintenant une page dédiée à l’installation/compilation des différents bibliothèques et outils et une page dédiée à leur utilisation. On retrouvera donc une présentation de l’utilisation basique d’Ardour sur cette dernière page.

Passage à Mageia 5

Je suis passé à la Mageia 5 sur mon ultra portable Lenovo X220 ainsi que sur mon PC de bureau ACER Predator G3-605. Je n’ai eu aucune difficulté avec mon lenovo par contre j’ai galéré avec l’UEFI pour mon Acer, j’ai buté sur les mêmes difficultés lors de l’install de la la version béta 3 de la Mageia 5 où j’ai été contraint de supprimer windows 8.1 qui était préinstallé. Je n’ai pas réussi à installer le boot loader sur le disque SSD, j’ai dû l’installer sur le disque SATA classique, j’y perds un peu en vitesse au boot, ce n’est pas bien grave. Il semblerait que ça soit lié au fait que le disque SSD possède des partitions de type GPT et l’autre de type DOS, mais comme je ne veux pas prendre le risque de perdre mes partitions je préfère ne pas évoluer et en rester là.

A part ça ma tablette graphique ThinLine XL a été reconnue sans avoir à faire de manip particulière. Pour mon imprimante Canon Pixma iP3600, le driver fourni par défaut est foireux, il faut aller par ici pour voir comment s’en sortir. Pour l’icône HP qui ne sert à rien dans le bandeau en bas à droite, il suffit supprimer HPLIP qui ne sert à rien en tapant:

urpme hplip

Pour mon scanner epson Perfection v30, à voir par ici.

Sinon pas de difficultés particulières pour récupérer les photos de mon APN Nikon coolpix p510, par contre avec ma caméra GoPro HD4 je dois enlever la carte microSD car avec le mode de transfert PTP via dolphin ça bogue quand on transfère des fichiers de plus de 2Go. Il faut donc passer par la ligne de commande et gphoto2. Pour le reste la Mageia 5 reste une base, j’ai donc réinstallé à partir des sources tous les logiciels multimédia et de montage vidéo sans difficulté particulière. Pour la petite histoire pour installer Skype il faudra utiliser la dernière version dynamic disponible sur le site officiel puis installer les versions 32bits des bibliothèques libxv1, libqtwebkit2.2_4, libqtdbus4 et libxscrnsaver1. Tout cela fera l’objet d’une mise à jour prochaine de mon site funix.

Sortie de Synfig Studio 1.0

Synfig Studio 1.0 vient de sortir récemment, pour mémoire c’est un logiciel d’animation 2D évidemment open source qui permet de créer simplement des animations à partir d’objet graphiques divers et variés. Il dispose d’un moteur d’animation qui dispense de créer laborieusement les animations image par image. Je m’en suis servi pour l’animation d’entrée de mes vidéos sur ma chaîne youtube. Il peut surprendre au début car il est riche en fonctionnalités, l’interface est déroutante et il faut saisir comment il faut l’utiliser, c’est un petit peu comme gimp. Après avoir passé cette première étape, on peut assez vite créer ces premières animations qui viendront agrémenter les vidéos maison.

J’avais il y a quelques temps créer quelques tutoriels vidéos pour présenter Synfig Studio, la première présente la création d’un logo bondissant.

la deuxième explique comment créer un titre animé.

j’ai mis à jour la page sur mon site Funix présentant l’installation de Synfig Studio en l’installant, comme à mon habitude à partir des sources, c’est par ici. Je n’ai pas réussi à le compiler avec l’option libavcodec, je ne pense pas que ça soit primordial.

Séjour voilier à Molène

Week end en voilier avec une nuit au mouillage à Molène avec un temps mi figue mi raisin, mais comme on dit en Bretagne, ça aurait pu être bien pire ! Ainsi on s’attendait à affronter un coup de vent dans la nuit au mouillage, ce qui nous avait fait choisir l’île de Molène plutôt que l’île d’Ouessant plus exposé et finalement le vent a été bien moins fort que prévu.

Plage à Molène

L’île de Molène c’est 1200 sur 800m avec un tout petit village dont autant dire qu’on fait vite le tour. Le village n’est pas très joli, il n’y a aucune unité architecturale, les vieilles pierres cohabitent avec des maisons au mur gris des années 60 à 70, le village de l’île de Houat est autrement plus jolie pour comparaison. La balade est néanmoins sympa surtout après plusieurs heures de navigation en mer d’Iroise où il faut rester très attentif car on passe par des chenaux matérialisés par un tas de bouées  dont il vaut mieux surtout ne pas s’écarter tant les parages sont constellés de cailloux et de hauts fonds de partout et ont causé et continuent à causer des naufrages.

J’ai créé une galerie photo avec les plus belles photos de cette navigation, je n’ai pas été gâté par la météo pour la lumière, il fallait viser les rares rayons de soleil qui tentaient péniblement de percer. Pour la galerie, ça se passe par ici.

Voilier devant le phare de Saint Mathieu

Et voilà la trace GPS.

voilier-31-5-1593 km (soit 50 nautiques) en 11h de navigation avec des pointes à 9 nœuds quand même, sur un croiseur Oceanis 323 à 5 personnes.

kodi (xbmc) et indexage des fichiers vidéos

J’ai plusieurs centaines de film dans ma bibliothèque vidéo et j’aurais souhaité utiliser pleinement kodi comme mediacenter sur un PC qui est branché à la télévision comme expliqué sur ma page de mon site FUNIX.

kodi-videoOr il se trouve qu’on ne peut pas nommer les fichiers vidéo n’importe comment pour que kodi puisse les reconnaitre, les indexer proprement en liant toutes les informations du film (acteurs, résumé, trailer, vignette, …) et les placer dans les bonnes catégories de genre (aventure, fantastique, comédie, etc.). Le site de kodi fait bien les choses et il existe une page qui explique comment nommer correctement les fichiers, elle est par ici. De mon côté mes fichiers sont classés dans des répertoires par genre et pour chaque fichier j’ai placé pour des commodités de tri une entête avec l’année de sortie du film, comme cela [2004] mon film.mp4. Il semblerait que ça perturbe complètement kodi et il est incapable de reconnaître un film qui commence par cette entête même s’il est correctement nommé. C’est assez ennuyeux car je me refuse à supprimer cette entête ou à faire comme il est conseillé par kodi en plaçant l’année à la fin entre parenthèse. J’ai donc rédigé ce petit script qui va se balader dans toute l’arborescence de ma bibliothèque et créer un lien nommé correctement pour chaque film dans un répertoire liens de l’arborescence de films.

#!/bin/bash
 IFS='
 '
 for file in $(find . -name '*.mp4' -print -or -name '*.avi' -print -or -name '*.ogm' -print -or -name '*.mkv' -print);
 do
     filename=$(basename $file)
     cheminentier=$(readlink -f $file)
     repertoire=$(dirname $cheminentier)
     if [ "${filename:0:1}" == "[" ]
       then
          tampon=${filename:7}
       else
          tampon=$filename
       fi
     fileorigine=`echo $repertoire/$filename`
     tampon2=`echo liens/$tampon`
     ln -fs $fileorigine $tampon2
 done

Ce petit script doit être exécuter au niveau de la bibliothèque vidéo dans lequel on aura préalablement créer un répertoire liens. Il va chercher tous les fichiers vidéo avec les extensions avi, mp4, ogm et mkv. Pour les fichiers qui commencent par [, il va enlever les 7 premiers caractères qui correspondent au [2004] plus un espace vide, pour ceux qui n’auraient pas cette entête (cas des séries), il ne fait rien. Tous les liens se retrouvent ensuite dans le répertoire liens. Sous kodi il suffit ensuite de pointer dans le répertoire liens et le tour est joué, kodi indexe enfin correctement tous les films. A chaque mise à jour de la bibliothèque, il suffit de supprimer le répertoire liens (seuls les liens sont supprimés et bien sûr pas les fichiers d’origine) puis de recommencer.

Week end à Saint Malo

Week end rallongé à Saint Malo sur une décision prise du jour pour le lendemain, malgré le temps plus que maussade sur le nord de la France en cette saison nous avons eu de la chance d’avoir un beau soleil et de pouvoir trouver une excellente opportunité de location, à savoir un pavillon de gardien d’une malouinière aménagée en gite. Une malouinière est une maison de maitre que les armateurs de Saint Malo se sont fait construire du XVII au XVIIIème siècle, on en compte 112 et se trouve dans une périmètre d’une quinzaine de kilomètres autour de Saint Malo.  La malouinière de notre gite est celle de Launay Guibert qui est détenue par la même famille depuis le XIXème siècle, elle s’étend sur un grand parc de 7 hectares.

Malouinière Launay Guibert

Voilà une vidéo de ma fille en train de faire de la gym dans le parc.

Saint Malo intra muros est ses proches abords sont sympa à visiter, les paysages sous le soleil sont vraiment magnifiques.

Voilier devant Saint Malo

mais nous avons davantage apprécié Dinard, son sentier côtier et ses superbes villas de front de mer.

Villa des roches brunes à Dinard

Pour la suite des photos, la galerie pour Saint Malo est par ici, et celle pour Dinard par .

Régate dans la rade de Brest

Régate dans la rade de Brest ce dimanche avec la coupe du Grenoc, malgré un avis de grand frais avec un vent de sud-ouest bien soutenu de 20-25 nœuds puis forcissant à 30 nœuds. Plutôt sportif et humide avec les paquets d’embruns que l’étrave soulevait, heureusement que le soleil était de la partie, je suis revenu cuit. On a très bien géré l’envoi de spi malgré la force du vent, par contre sur un bord les vagues nous faisaient rouler et l’une d’entre elles nous a poussé au lofe, le bateau s’est couché et on a failli perdre notre barreur qui a été tenu par les glissières ! C’était chaud !

J’avais ma GoPro fixée sur la poitrine, ça restitue quelque peu l’ambiance d’autant que j’ai laissé la bande son d’origine. Par contre elle était orientée un peu trop basse comme on peut le voir sur la vidéo.

Quant aux résultats de la régate, peu importe, on s’est bien éclatés et c’est le principal.