Windsurf en mode lagon et ralenti

Magnifique soleil aujourd’hui et un vent de nord-est soutenu de 5-6bfts, direction la côte nord ce matin pour une session freeride sur un spot désert, 2 planches à voile (dont moi) et 2 kites. Avec la marée basse, un mètre de profondeur, l’eau était turquoise et transparente, un vrai régal, on se serait cru sur un lagon. Voilà ce que ça donne :

Niveau technique, j’avais utilisé ma fixation maison avec la vue à la troisième personne, avec le souvenir latent de ma perte de ma GoPro HD3 silver,  j’ai mis deux sécurités à ma nouvelle GoPro HD4 Black Edition : un bout qui résiste à une tonne de tension, et un leash. La GoPro était réglée dans le mode 1080p et 120 images par seconde. Au montage, j’ai ralenti les séquences à 70%, les ralentis sont à 15% de la vitesse normale.

Le tout est bien évidemment monté sous linux avec kdenlive.

Premiers tests de ma GoPro HD4 black

J’ai acheté une GoPro HD4 Black suite à la perte de ma GoPro HD3 Silver en planche à voile. Tant qu’à faire, j’ai voulu prendre le modèle qui permettait de faire des beaux ralentis en haute définition (1080p) avec une capacité d’enregistrement de 120 images par seconde. Par contre je vais soigner maintenant la sécurité, je pars sur une double sécurité avec un bout qui résiste à une tonne et un petit leash que j’ai acheté à une enseigne de sport bien connue.

Voilà ma tout première vidéo de test, j’ai d’abord filmé en 4k. L’intérêt premier de ce mode est de pouvoir faire des zooms au montage. J’ai également testé le mode 120fps pour faire des ralentis. Ça m’a permis de tester le montage sur le tout nouveau PC que j’ai acheté, je peux travailler facilement directement en 4k et rajouter des tas d’effets, sans observer de ralentissement notable, je sens que je vais pouvoir faire des merveilles.

Voilà une vidéo aboutie en profitant de l’été qui s’est fugitivement installé pendant quelques jours en Bretagne. C’est ma fille qui a fait le montage sous linux avec kdenlive, elle a fait quelques ralentis qui rendent plutôt bien. A la même occasion j’ai testé un steadycam de la marque mantona, mais il n’était pas bien équilibré et avait tendance à osciller latéralement, ça se voit un peu sur la vidéo, j’ai du le reprendre en rajoutant du poids, d’autres essais sont à venir.

Outils pour mediacenter sous linux

J’ai créé une nouvelle page sur mon site funix consacrée aux logiciels multimédia pour monter un mediacenter sous linux connecté à une TV. C’est un peu tous les logiciels multimédia qui ne rentrent pas dans la catégorie de lecteurs vidéo, montage vidéo, ou bien transcodage vidéo.

On trouve donc sur cette page, des logiciels pour gérer une bibliothèque audio et bien sûr pour enchaîner les titres et listes de lecture. Mon choix s’est dévolu vers un outil simple comme Audacious ou beaucoup plus évolué comme Clementine qui permet de télécharger des informations sur l’artiste, les jaquettes de disque, les paroles, etc.

On trouve également des outils pour pouvoir faire du karaoke sous linux, avec pyKaraoke, kmid ou OSD lyrics. Exemple d’OSD Lyrics interfacé avec Audacious.

Maintenant vous n’avez plus d’excuse pour ne pas faire la fête sous linux !

Je termine enfin par la présentation de kodi (ex XBMC) qui est un mediacenter à lui tout seul et qui permet de gérer des bibliothèques audio et vidéo et intègre des lecteurs multimédia évolués  et permet de récupérer tout un tas d’informations sur le net sur les artistes et films.

quand on édite un film

une chanson

L’île de Saint Honorat

Un petit avant goût de l’été avec le rajout d’une photo galerie sur l’île de Saint Honorat, c’est une des trois îles des Lerins dans la baie de Cannes dans le département des Alpes maritimes. Cette île héberge un monastère toujours actif, la journée elle accueille les touristes et la nuit elle retrouve sa quiétude, on peut toutefois y résider pour des retraites voire des séminaires, le tout est organisé par la communauté des moines de l’abbaye. Même la journée ça reste un havre de paix par rapport à l’agitation de la cote, plus particulièrement l’été.

Le monastère de Lerins

Le vieux monastère fortifié

Ca se passe par ici.

Mise à jour de funix.org

Profitant de l’achat de mon nouveau PC et du passage à la béta 3 de Mageia 5, j’ai mis à jour mon site Funix. Les modifications portent essentiellement sur les pages multimédia,

  • page Musique Assistée par Ordinateur (MAO), j’ai opéré quelques corrections à droite et à gauche, et j’ai mis à jour MusE 2.2.1, lmms 1.1.3 et Qtractor 0.6.5
  • page outils de base pour la vidéo, passage à libvorbis 1.3.5, sox 14.4.2, x264-snapshot-20141218-2245, x265 1.5, openCV 2.4.11 et ffmpeg 2.6
  • page montage vidéo, passage à mlt 0.9.6, LiVES 2.2.8 et synfigstudio 0.64.3
  • page conteneur vidéo, passage à libebml 1.3.1 libmatroska 1.4.2 et mkvtoolnix 7.7.0
  • page lecteur vidéo, passage à libdvdread 5.0.2, libdvdnav 5.0.3, libdvdcss 1.3.99, libdvbpsi 1.2.0, live 2014.11.18 et vlc 2.2.0, suppression de libdvdplay qui est remplacé par libdvdnav
  • page transcodage, passage à HandBrake 0.10.1

J’ai créé également un document téléchargeable sur la MAO au format pdf. Avec le recul ce qui me surprend dans cette version béta est qu’elle a très peu de défaut et de bogue, à vrai dire j’en ai vu que deux:

  • quand j’utilise urpmf pour trouver un package à partir d’un fichier, il me donne rien
  • l’effet de bureau pour animer le cube pour passer d’un bureau à un autre ne marche pas

Bref, c’est très anecdotique, j’ai retrouvé une configuration pleinement opérationnelle.

Exocet powa !!

Ça faisait un bout de temps que j’en avais marre de me faire doubler en slalom et de plafonner à 25 nœuds, c’est sûr qu’avec un flotteur de vague ou de freeride, on ne peut pas espérer atteindre des sommets de vitesse. J’ai cassé la tirelire la semaine dernière et j’ai acheté un flotteur d’occasion de slalom Exocet RS2 91l de 2011 chez Notik au port de plaisance de Brest.  Elle n’était quand même pas en super état, pas mal de réparations, le nose abîmé, sans compter qu’elle était franchement crado avec les pads sales et du sable de partout ! Bref pas très engageant, son propriétaire ne devait franchement pas être très soigneux. Du coup j’ai eu une ristourne immédiate quasi sans négocier. Pour achever de me décider, alors que j’hésitais encore, Jean Marie Guiriec, himself, est rentré dans le magasin. Jean Marie Guiriec est justement le shaper de la marque Exocet dirigé par l’ex champion du monde de funboard Patrice Belbeoc’h. J’ai donc eu des conseils avisés de première main et un examen du maître.

Je l’ai testé aujourd’hui avec un vent de nord-est glacial bien établi à 5bft, avec ma voile XO sails shark 5.7, comme ça j’étais complètement assorti.

exocetLe moins qu’on puisse dire est qu’après avoir connu que des flotteurs old school avec des shapes d’il y a dix ans, c’est très déroutant. J’ai l’impression d’être sur une porte, c’est super large alors qu’il a guère plus de volume que mon flotteur de freeride Bic KPR 8′ ‘ 5′, j’ai eu du mal à trouver mes marques. Idem pour les jibes, il y a tellement de place qu’on sait pas où placer ses pieds, sans compter que le plan a intérêt d’être bien plat, car étant court, il a tendance à enfourner. Bref pas mal de déchets et je n’ai pas encore trouver le positionnement parfait qui me permette à coup sûr de passer le jibe full speed, en tout cas ça demande de l’engagement et je ne pense pas qu’on puisse être aussi incisif qu’avec un flotteur classique. Pour le virement de bord, je n’ai pas essayé, mais j’ai des sérieux doutes qu’on puisse les passer aisément. Par contre une fois calé, ça dépote sans qu’on ait l’impression de forcer avec un flotteur sur un rail, ça me change de mes flotteurs volages dès qu’on dépasse les 20 nœuds. Je n’ai quand même pas explosé les records, j’étais bien toilé sans plus et je ne suis pas passé en survitesse, il aurait fallu sans doute que je mette ma 6.5, je dois me contenter d’un très modeste 22 nœuds.

Changement de PC

En vue de l’achat prochain du modèle black de la GoPro HD4 j’ai pensé qu’il était temps d’adopter une configuration plus solide pour faire du montage vidéo. Mon lenovo IdeaCentre H430 basé sur un i5 peine quand il s’agit de multiplier les effets avec kdenlive et dans la pratique cinelerra est difficilement utilisable en utilisant toutes ses capacités.

J’ai donc jeté mon dévolu sur un ACER Predator G3-605 (référence DT.SPXEF.018) avec des  caractéristiques alléchantes :

  • processeur Intel Core i7-4790 4 coeurs
  • 8Go de RAM DDR3
  • disque dur SSD de 250Go et disque SATA de 1To
  • carte graphique Nvidia GeForce GTX 760M 1,5Go de RAM dédiée
  • wifi, bluetooth, ports USB3, ports HDMI

Là où les choses commencent à se gâter est qu’il est équipé de base de Windows 8.1 64bits et d’UEFI. A croire que ce standard a été fait pour dissuader les utilisateurs de choisir linux tellement l’installation est devenue complexe et franchement dissuasive. J’avais déjà échoué à installer un boucle boot avec mon lenovo, et bien rebelote cette fois-ci. Pourtant j’avais choisi d’installer la Mageia 5 beta 3 qui est certes une version instable mais qui est quand même réputée pour être compatible UEFI. Il faut croire qu’il y a encore de la mise au point. De prime abord, l’installation a eu l’air de se passer correctement, mais au reboot windows a voulu « réparer » le disque et a supprimé les partitions linux. A force d’essais et de manips, windows ne se lançait plus et par dépit je l’ai supprimé purement et simplement. Dernière difficulté, le bootloader refuse de s’installer sur le disque SSD, j’ai du l’installer sur le disque SATA. Je perds donc l’avantage de la rapidité du boot du disque SSD, mais je le conserve néanmoins à l’exécution.

A part ça, l’installation a reconnu et installé sans difficulté ma tablette graphique Thinline XL, la carte graphique (installation du pilote Nvidia non libre), ma webcam Microsoft LifeCam HD-3000 ainsi que mon écran ACER G236HL de 23 pouces à LED. Il a reconnu également mon imprimante Canon Pixma IP3600, sauf que l’imprimante était en défaut à la moindre impression. Il semblerait que le driver soit bogué, il faut suivre la combine décrite ici pour réparer tout ça. Pour mon scanner epson perfection v30 je me suis rendu sur le site d’epson. J’ai installé les packages esci-interpreter-gt-f720-0.1.1-2.x86_64.rpm, iscan-data_1.35.0-1.tar.gz et iscan-2.30.1-1.usb0.1.ltdl7.x86_64.rpm, on rajoute les utilisateurs dans le groupe scanner et le tour est joué.

Il me reste maintenant à finaliser son installation, à le tester et disposer du recul suffisant pour pouvoir l’évaluer. D’ores et déjà j’apprécie grandement son silence, on entend rien du tout, ça me change de mon lenovo H430 qui faisait un raffut de tous les diables.

La saison de voile reprend

Première sortie de voile cette année cette après midi avec un grand soleil qui annonce le printemps. C’était notre troisième tentative, les deux premières avaient du être annulées pour cause de vent trop fort, je m’étais alors rabattu sur des sorties en planche à voile plus appropriées aux conditions. Et  pour cette dernière activité, ce n’est pas les bonnes occasions qui ont manqué puisque je suis déjà sorti 13 fois principalement en condition de vague.

Pour en revenir à la voile, on s’est fait un parcours de bouées à 3 J80 dans la rade de Brest,  comme on peut le voir sur la trace GPS. Une bonne trentaine de kilomètres parcourus au total en un peu moins de 3h.

tracegps-07-03-15La sortie a commencé sur les chapeaux de roues avec un bon 15-20 nœuds de sud sud-ouest et un courant favorable qui nous propulsaient au près à 8 nœuds, pas mal du tout. Nous avons fait un choix gagnant de virer bien plus tôt que les autres et nous les avons ensuite quasiment perdus de vue avec l’avance que nous avions prise. La photo ci-dessous a été prise juste avant notre virement plein sud.

2015-03-07-sortie-j80Retour tranquille sous spi avec un vent faiblissant qui n’a pas permis d’exploser les compteurs.

For my US visitors

I’m surprised to see that my blog is attracting more and more US visitors. I wonder who are these visitors, are they only french people living in the land of Uncle Sam, or some students who want to improve their french, perhaps only US people who are curious to discover live of a common cheese eating surrender monkey ?

Whatever they are, I’m glad that the audience of this blog goes beyond the french borders, and particularly to USA, which is a country I have always appreciated.

On the USS Constitution in Boston

Windsurf in Hookipa on Maui Island (Hawaii)

Please don’t hesitate to interact with me, it’s not a problem for me to translate some posts.

Perte de ma GoPro

Je suis sorti hier en planche à voile du côté du spot de Tréompan. Il y a du bon et du moins bon.

Pour le bon c’était soleil, vague, vent et température plus que correcte. J’étais le premier planchiste à l’eau dès 8h15, avec une 4.7 étarquée à mort, les conditions étaient au top avec des vagues pas trop méchantes mais d’une taille suffisante pour envoyer des longs surfs et avec des bonnes rampes pour sauter. J’en ai même vu un qui tentait des doubles loop. Pas mal de monde sur l’eau, sans toutefois qu’on se gène. En bref, j’ai eu de très bonnes sensations pendant les deux heures qu’a duré ma session. Si ce n’est la température de l’eau on se serait cru à Hawaï.

Pour le moins bon, j’ai perdu ma GoPro. Elle était fixée sur le nez du flotteur avec la fixation surfmount. A un moment une grosse vague s’est fracassée sur moi, la fixation a cassé net, la GoPro pendouillait accrochée à la dragonne de sécurité. Pas beaucoup d’alternatives s’offraient à moi, je rentrais tel quel en serrant les fesses en espérant que ça tienne ou je tombais à l’eau dans les déferlantes pour la récupérer au risque d’exposer mon gréement et de l’exploser dans les déferlantes. J’ai choisi l’option 1, alors qu’il me restait plus que quelques centaines de mètres à parcourir le bout de la dragonne a cassé lui aussi. J’ai quand même continué à naviguer même si le cœur n’y était plus.

Je suis revenu par marée basse le soir vers 19h au soleil couchant, j’ai quadrillé le secteur, j’avais l’air fin, seule dans la nuit, avec ma lampe frontale les pieds dans l’eau jusqu’au genoux pour essayer de la retrouver. Bien que je fus pile à l’endroit où je l’ai perdue, j’ai été incapable de la retrouver, autant dire que c’était chercher une aiguille dans une botte de foin.

Comme je peux difficilement m’en passer, je vais commencer à regarder le nouveau modèle. Par contre je retiens qu’il faudra que je mette en place une double sécurité.