Numériser ses vieilles K7 VHS et VHS-C sous linux

J’ai tout un stock de vieilles cassettes VHS avec des vidéos familiales que je n’avais pas encore numérisées à la postérité pour pouvoir m’en débarrasser ensuite pour faire de la place. J’ai enfin pu trouver sous linux une solution à deux francs six sous pour pouvoir le faire. J’ai acheté sous amazon une clé USB de capture vidéo August VGB100 à 14,95€. Attention il existe un certain nombre de clés de numérisation sur le marché mais tous ne sont pas compatibles SECAM. La VGB100 présente le grand intérêt à la fois de ne pas très cher, d’être compatible SECAM et en plus de fonctionner parfaitement sous linux avec un minimum de manip. J’ai également racheté sur le boncoin un magnétoscope de la grande époque pour le prix faramineux de 10€, bref un total de 25€ d’installation en tout et pour tout. Niveau branchement, c’est on ne peut plus simple, voilà côté magnétoscope:

magnetoCe n’est même pas la peine de le brancher à une TV. Côté PC cela donne cela

vgb100On rajoute entre les deux les câbles RCA audio et vidéo qui vont bien. Sur ma Mageia 4 je n’ai rien eu à faire (ou presque), en branchant la clé voilà ce que ça donne avec une commande lsusb

  Bus 007 Device 002: ID 1f4d:0102 G-Tek Electronics Group

et en tapant journalctl -f j’obtiens

nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr kernel: usb 2-1.1: new high-speed USB device number 4 using ehci-pci
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr kernel: usb 2-1.1: New USB device found, idVendor=1f4d, idProduct=0102
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr kernel: usb 2-1.1: New USB device strings: Mfr=1, Product=2, SerialNumber=3
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr kernel: usb 2-1.1: Product: Video Capture
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr kernel: usb 2-1.1: Manufacturer: Geniatech Inc.
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr kernel: usb 2-1.1: SerialNumber: 20090456
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr kernel: cx231xx #0: New device Geniatech Inc. Video Capture @ 480 Mbps (1f4d:0102) with 5 interfaces
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr mtp-probe[27032]: checking bus 2, device 4: "/sys/devices/pci0000:00/0000:00:1d.0/usb2/2-1/2-1.1"
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr mtp-probe[27032]: bus: 2, device: 4 was not an MTP device
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr systemd-udevd[27033]: failed to execute '/usr/lib/udev/check-ptp-camera' 'check-ptp-camera 06/01/01': No such file or directory
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr kernel: cx231xx #0: registering interface 1
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr kernel: cx231xx #0: Identified as Geniatech OTG102 (card=17)
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr kernel: cx231xx #0: cx231xx_dif_set_standard: setStandard to ffffffff
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr kernel: cx25840 0-0044: cx23102 A/V decoder found @ 0x88 (cx231xx #0)
 nov. 21 15:55:42 fakarava.kervao.fr kernel: cx25840 0-0044:  Firmware download size changed to 16 bytes max length
 nov. 21 15:55:44 fakarava.kervao.fr kernel: cx25840 0-0044: loaded v4l-cx231xx-avcore-01.fw firmware (16382 bytes)
 nov. 21 15:55:44 fakarava.kervao.fr kernel: cx231xx #0: cx231xx #0: v4l2 driver version 0.0.2
 nov. 21 15:55:44 fakarava.kervao.fr kernel: cx231xx #0: cx231xx_dif_set_standard: setStandard to ffffffff
 nov. 21 15:55:44 fakarava.kervao.fr kernel: cx231xx #0: video_mux : 0
 nov. 21 15:55:44 fakarava.kervao.fr kernel: cx231xx #0: do_mode_ctrl_overrides : 0xff
 nov. 21 15:55:44 fakarava.kervao.fr kernel: cx231xx #0: do_mode_ctrl_overrides PAL
 nov. 21 15:55:44 fakarava.kervao.fr kernel: cx231xx #0: cx231xx #0/0: registered device video1 [v4l2]
 nov. 21 15:55:44 fakarava.kervao.fr kernel: cx231xx #0: cx231xx #0/0: registered device vbi0
 nov. 21 15:55:44 fakarava.kervao.fr kernel: cx231xx #0: V4L2 device registered as video1 and vbi0

le périphérique vidéo est désigné par /dev/video1 (/dev/video0 étant pris par ma webcam), pour connaître l’identité du périphérique audio, il suffit de taper cat /proc/asound/cards on obtient

0 [PCH            ]: HDA-Intel - HDA Intel PCH
 HDA Intel PCH at 0xf7f00000 irq 45
 1 [Silver         ]: USB-Audio - Classic Silver
 Guillemot Corporation Classic Silver at usb-0000:00:1a.0-1.2, high speed
 2 [HDMI           ]: HDA-Intel - HDA ATI HDMI
 HDA ATI HDMI at 0xf7e40000 irq 46
 3 [Cx231xxAudio   ]: Cx231xx-Audio - Cx231xx Audio
 Conexant cx231xx Audio

mon périphérique est donc le 3eme. Quand on lance le magnétoscope en lecture, pour le visualiser je tape donc

mplayer tv:// -tv driver=v4l2:device=/dev/video1:normid=14:alsa:adevice=hw.3:forceaudio:volume=80:immediatemode=0:width=720

et pour enregistrer cela donne

mencoder tv:// -tv driver=v4l2:device=/dev/video1:norm=SECAM:alsa:adevice=hw.3:forceaudio:volume=80:immediatemode=0 -oac lavc -lavcopts acodec=libmp3lame:abitrate=192 -srate 48000 -ovc x264 -x264encopts global_header:nr=200:threads=auto:frameref=4:subq=4:8x8dct:crf=25:trellis=1:keyint=1000:keyint_min=10:bframes=16:b-adapt=1:b_pyramid=normal -of lavf -lavfopts format=mp4 -noskip -o test.mp4

Maintenant il y a plus simple sous vlc pour la lecture à partir du menu Média->Ouvrir un périphérique de capture. Voilà ce que ça donne comme config

vlc-august-ouvrirDe la même manière pour enregistrer, on fera Média->Convertir / Enregistrer puis onglet Périphérique de capture, on note les mêmes paramètres que ci-dessus puis en cliquant sur le bouton Convertir / Enregistrer on obtient la fenêtre ci-dessous qui permet de choisir les paramètres de conversion et d’enregistrement.

vlc-august-enregA noter que ça marche très bien également avec des K7 VHS-C, il existe des adaptateurs vers le format physique VHS qui permet ensuite de les lire sur un magnétoscope classique.

Navigation à Tréompan

Avis de grand frais avec un bon 25 à 30 nœuds de ouest sud-ouest, j’ai mouillé la carène du côté du spot Tréompan sur la côte du nord Finistère. Avec le vent légèrement off, pas facile d’évaluer la force du vent, j’ai d’abord mis 4.7 mais je me suis vite retrouvé surtoilé, j’ai échangé contre ma Simmer Icon 4.2 et ça allait beaucoup mieux même si le vent restait irrégulier avec des bonnes claques. Des modestes vagues, mais bien propres avec un vent légèrement off,  de quoi envoyer quelques bons surfs. A cette occasion j’ai pu tester mon nouveau flotteur de vague RRD Cultfifty, je suis un peu déçu niveau maniabilité, dans le bottom turn, il faut forcer comme une mule pour qu’il prenne la courbe, il me semble que mon flotteur précédent Now était plus réactif de ce côté là, par contre la RRD est plus rapide, mais ce n’est pas trop ce qu’on demande à un flotteur de vague. Avec la marée montante et le coefficient de 101, on était vite déventé sur le bord à l’endroit où les vagues déferlaient, ça devenait vite casse gueule et surtout casse matériel, je suis prudemment sorti à ce moment là.

Vu la force du vent, je n’ai pas mis mon harnais avec la vue à la 3eme personne, je me suis contenté d’une position en tête de mât et au niveau du wishbone, voilà ce que ça donne en alternant les vues.

Le montage est toujours réalisé avec kdenlive sous linux, j’ai testé l’effet technicolor ça permet de réhausser les couleurs, effectivement ça détonne franchement.

Sortie J80

J’ai mis en ligne récemment sur ma chaîne youtube une vidéo d’une sortie récente sur J80 dans la rade de Brest. Il y avait un bon 4-5bft et on était que deux sur le bateau, malgré la prise de ris ça restait assez musclé mais le J80 reste très tolérant et facile. J’avais fixé la caméra GoPro à la bôme, malheureusement la prise de ris gâche un peu la vue notamment quand on envoie le spi, j’ai manqué ensuite de batterie pour filmer davantage de navigation sous spi alors qu’on filait à 11 noeuds. Voilà ce que ça donne

Galerie photos Portugal

Je viens de créer une galerie photo du Portugal avec en point d’orgue la magnifique ville de Lisbonne, c’est une capitale à taille humaine où il fait bon vivre (du moins quand on est touriste !), on peut respirer à grand poumon sans risquer de s’intoxiquer et les habitants prennent le temps de vivre, si Paris pouvait être du même acabit, on serait moins réticent à vouloir y travailler …

tramway rouge touristique

Le Portugal ne se limite pas à sa partie continentale, comme la France, il lui reste des miettes de son empire dont les archipels des Açores et de Madère. Pour le premier je suis allé du côté de São Miguel qui est la plus grande île de l’archipel avec le bourg de Ponta Delgada qui fait office de capitale administrative. Le moins qu’on puisse dire est que l’île est bien arrosée et ça se voit, c’est bien vert, les températures restent très agréables tout au long de l’année sans aller dans les excès. C’est une île où l’activité volcanique est encore bien présente et ça se voit dans le relief. C’est un paradis pour cyclistes et randonneurs.

Sur la route de Capelas

Pour terminer l‘île de Madère qui est la plus grande des îles de l’archipel avec sa capitale administrative Funchal.

Marché couvert de Funchal

L’Hermione à Brest

Sortie voile sur J80 dans la rade de Brest ce dimanche matin, on tombe successivement sur le BPC Dixmude qui quitte le port militaire et l’Hermione qui en fait de même. Ce bateau est la réplique de celui a amené le marquis de La Fayette aux États Unis à la fin du 18ème siècle, il a été reconstruit en 17 ans à Rocherfort en utilisant les techniques de l’époque, il effectue actuellement ses essais à la mer. Il doit traverser l’Atlantique en 2015 sur le chemin de celui parcouru par l’original en 1780.

hermioneOn a fait un long bord pour l’accompagner lors de la sortie du goulet sous le ciel gris brestois. C’est décidément un superbe bateau.

Régate des tas de pois

2eme participation à une régate après la coupe du Portizc, celle des tas de pois organisée par l’USAM voile sous l’égide du GCI (groupe des croiseurs de l’Iroise) sur le bateau sponsorisé par Tradition Bretagne au sein de l’association Breizh feeling. La régate ne porte pas bien son nom vu qu’on est resté dans la rade sans franchir le goulet. On a réalisé au total 2 parcours banane autour de bouées permettant une descente sous spi, puis un trajet au départ du banc du Corbeau vers la bouée du Renard sous spi également, puis Pénoupèle d’un bord au près, puis Keraliou et Elorn 3 en louvoyant, avec une arrivée devant la bouée du Moulin Blanc. On a été gâté par le vent, un bon 5-6bft, qui ont rendu les conditions assez sportives, par contre que d’eau, que d’eau, un temps exécrable qui a permis de tester l’étanchéité des tenues de bord. 7h de navigation au total, sous la pluie quasiment sans discontinuer, près de 70km de parcourus, niveau trace GPS cela donne cela.

tracegps-12-10-14J’ai apprécié la courte remontée de l’Elorn et le passage sous le pont de l’Iroise qui est toujours impressionnante. Pas mal de Go de vidéo avec ma GoPro fixée à l’arrière sur une rembarde, je monterai sans doute quelque chose quand je trouverai le temps, en attendant une photo prise dans l’action, un petit départ au lof sous spi et les mains qui brûlent à tenir tant bien que mal l’écoute de spi.

f850-spi

Nouveau flotteur de vague

J’ai remplacé mon vieux flotteur de vague Now wave 255 76l, acheté en 2001, par un autre vieux flotteur de 2002, un RRD Cult fifty 73l de 2002, mais dans un état impeccable. Il faut dire que je l’ai acheté cet été du côté en Savoie du Bourget du lac pour la très modique somme de 70€ sur le bon coin avec 2 ailerons, celui d’origine de vague et un plus typé freeride. Il n’a pas vu souvent la mer, ni les vagues, et ça se voit par rapport au mien qui est cabossé de partout. J’ai du le sortir une bonne centaine de fois, et il aura connu les eaux chaudes de Tahiti, celles de Presqu’île de Giens et bien sûr du nord Finistère.

Avec le beau temps persistant en Bretagne, je n’étais pas sorti en matériel de vague depuis mi mai. Enfin aujourd’hui on a eu droit à un avis de grand frais. Je me suis retrouvé sur le spot de Tréompan dès 10h sous des trombes d’eau alors qu’il y avait un bon 30 nœuds établis. Heureux de pouvoir tester mon nouveau flotteur de vague, je grée la Simmer Icon 4.2, mais arrivé sur l’eau, le vent s’écroule totalement, quelle déception ! Finalement j’ai sorti le « gros » flotteur de 88l et la voile XO sails shark de 5.7 réglé petit vent. Le vent est très irrégulier, c’était baston puis vent light en l’espace d’une demi heure, j’arrêtais pas de revenir au bord et je n’étais jamais correctement réglé, plutôt pénible. Finalement le soleil a fait son apparition le vent s’est établi et j’ai pu enfin sortir mon flotteur RRD avec la WSix 4.7. Le vent de nord à 5-6bft était complètement onshore, pas facile de surfer, d’autant que les vagues n’étaient pas très grosses et pas très cleans. J’ai pu avoir un avant gout de la maniabilité dans les jibes qui sont plutôt faciles. Il reste qu’elle a tendance à remonter au lofe, je dois forcer pour abattre, il doit y avoir un réglage qui m’échappe entre le pied de mat et l’aileron qui dispose d’une marge de manœuvre. Après 4h de navigation interrompue seulement par les changements de matériels, j’aurais fait tourné quasiment tout le quiver, j’ai arrêté l’estomac dans les talons

J’ai mis mon harnais « vue à la 3eme personne », voilà ce que ça donne.

Galerie photos Barcelone

J’ai mis en ligne une galerie photos de la ville de Barcelone en Espagne, c’est assurément une magnifique ville tout en couleur, riche en architecture audacieuse et pleine de vie. L’architecte Antoni Gaudí a marqué cette ville avec ses constructions atypiques, démesurées, d’un gothisme exacerbé et qui est resté spécifique à cette ville. La basilique Sagrada Família est le plus bel exemple de l’excentrisme  de son créateur, commencée en 1881, elle est toujours en construction et ne doit être achevée qu’en 2026 !

Détail de la façade de la Sagrada Família

La vie nocturne particulièrement l’été comblera aussi bien les fêtards que les simples promeneurs adeptes de beau spectacle.

Fontaine magique de Monjuic

Côté pratique on a logé dans une maison d’hôte excellemment bien placée au cœur de la vieille ville, l’Arthostal. C’est une maison de ville du 18eme siècle, très bien aménagée avec tout le confort moderne. On partage la maison avec d’autres hôtes et la cuisine est partagée, il vaut donc mieux bien s’entendre, il y a donc une part de chance. Au moment de notre location, nous sommes tombés sur des jeunes qui ne vivaient que la nuit, c’est nous qui étions bruyants le matin ! Pour la voiture elle est restée bloquée dans le parking souterrain de PR Biomedia proche du centre ville et pas bien loin de la plage pendant une semaine pour moins de 40€ ce qui est tout à fait raisonnable. On se déplace ensuite avec un pass metro.

 

Régate du dimanche

On a fait, madame et moi, notre première régate, la coupe du Portzic organisée par l’APSAP. On a parcouru pas loin de 62km de navigation au départ des bouées devant le port de commerce, jusqu’à la bouée du Renard, puis la Pénoupèle, la Charles Martel, la Swansea vale, puis retour sur la Pénoupèle. Un parcours de 5h30 temps de régate, majoré d’une heure le temps de rallier la ligne de départ et de revenir. Voilà ce que ça donne niveau traces GPS :
regate-14-9-14Au retour on a fait du rase cailloux au plus près de la presqu’île de Crozon pour bénéficier d’un courant favorable, ça a permis de voir de près les ouvrages de défense érigés par Vauban au XVIIème siècle, notamment le fort des capucins et la batterie basse de Cornouaille.

batterie-basse

Par rapport à un J80 ce n’est pas fondamentalement différent si ce n’est le spi symétrique qui est plus complexe à mettre en position et que le nombre d’équipiers est plus conséquent, chacun avec un rôle bien défini. Sur la photo suivante, je suis à l’écoute de spi :
regate-14-9-14
Une excellente expérience qu’on compte bien renouveler.

Balade VTT autour de la baie de Guisseny

Voilà une balade sympathique et facile en bord de mer avec très peu de route qui permet de parcourir la zone marécageuse du Palud dont la frontière est matérialisée par la digue du Curnic puis de faire le tour de la magnifique baie de Guisseny avec ses belles plages de sable blanc et fin.

Olivier_Hoarau_baie-guissenyAu départ de la plage du Vougot on bifurque vers le palud au travers de piste qui traverse cette zone de marécage, on termine en longeant l’étang du Curnic puis on rejoint le GR34 qui longe la baie. Certes ce n’est en théorie pas praticable en vélo, mais il suffit de le pousser et ça permet de longer de belles plages de sable fin.

Olivier_Hoarau_digue-curnicAu total 25km de parcours facile, très majoritairement de la piste ou des chemins.

Voilà la trace GPS et le fichier gpx qui va avec.

tracegps-14-08-23