Rencontre avec des dauphins

A l’occasion d’une sortie à 3 voiliers vers les îles anglo-normandes, qui fera l’objet certainement d’un post plus tard quand j’aurai fini d’exploiter la tonne d’images et de rushs vidéo, un groupe d’une quinzaine de dauphins est venu à notre rencontre sur le plateau des roches Douvres. Alors que nous filions sous voile à bonne allure, on s’est retrouvé scotché sous un grain dans une pétole totale, on transitait donc vers les côtes françaises au moteur à une allure de pèche de 3 nœuds. C’est à ce moment, qu’on les a vus venir à nous, ils sont restés une bonne demi-heure à jouer dans l’étrave et passer d’un bateau à l’autre comme on peut le voir sur cette vidéo.

C’était plutôt cool évidemment, je regrette que ma perche GoPro ait lâché à ce moment là et que je n’ai pu glisser la caméra sous l’eau, ça aurait pu faire de superbes images. Je n’ai pas eu le temps ni la présence d’esprit de la fixer sur la gaffe du bord.

Même si je ne suis pas un grand spécialiste ça m’a tout l’air d’être des dauphins tursiops de la même espèce qu’on peut croiser en Polynésie, ils étaient bien balèzes avec pas mal de cicatrices pour certains.

Linux et onduleur

A la faveur d’une coupure de courant je me suis rendu compte que les batteries de mon onduleur speex pp210 étaient nazes.


du coup mon serveur Poweredge T310 est tombé brutalement, heureusement sans conséquence facheuse. Ni une ni deux, j’ai commandé deux batteries en remplacement et j’ai configuré NUT comprendre Network UPS Tools sur mon serveur. J’ai d’abord essayé le package par défaut de ma mageia mais rien ne marchait finalement j’ai installé les tarballs de NUT avec la version 2.7.4 que j’ai compilé avec les options suivantes:

./configure --with-cgi --with-cgipath=/usr/local/apache2/cgi-bin --prefix=/usr/local --with-statepath=/var/state/ups --with-user=ups --with-group=ups --with-pidpath=/var/run/nut

voilà ce que ça donne avant de lancer la compilation

Configuration summary:
======================
build serial drivers: yes 
build USB drivers: yes 
build SNMP drivers: no 
build neon based XML driver: no 
enable Avahi support: no 
build Powerman PDU client driver: no 
build IPMI driver: no 
build Mac OS X meta-driver: no 
build i2c based drivers: no 
enable SSL support: yes (OpenSSL)
enable libwrap (tcp-wrappers) support: yes 
enable libltdl (Libtool dlopen abstraction) support: yes 
build nut-scanner: yes
build CGI programs: yes 
build and install documentation: no 
build and install the development files: no

quant à mon onduleur, quand je le branche sur son port USB,

Continuer la lecture de Linux et onduleur

Windsurf et visualisation GPS

En planche à voile j’utilise un GPS garmin forerunner 310XT qui est un peu ancien mais encore vaillant. J’avais choisi ce modèle conçu pour le triathlon car il était réellement étanche à 50m alors que la plupart des GPS sont étanches à une simple douche/pluie (IPX7). Sur cette page on trouvera comment le faire fonctionner sous linux avec sa connexion sans fil ANT+.

Pour visualiser mes exploits j’utilise le plus souvent Turtle Sport.

Il est couplé à Google earth.

C’est chouette mais il y a quand même un inconvénient majeur, l’ensemble n’est pas vraiment prévu pour une planche à voile, un kite ou un bateau avec lesquels on souhaite avoir un affichage en nœuds et miles nautiques. Il existe bien GPS Action Replay et GPSResults qui sont spécialisés dans le windsurf mais les deux ne sont pas libres et sont payants. Voici donc quelques alternatives.

Continuer la lecture de Windsurf et visualisation GPS

Collection de ThinkPad

Je commence à collectionner les thinkpad de la gamme X, ce sont d’excellents ultra portables de la gamme professionnelle qui coûtent neufs aussi chers que les MacBook donc autour de 1200-2000€TTC. La qualité de construction est en béton, ils sont légers, endurants sous batterie, performants, le seul reproche qu’on pourrait leur faire et qu’ils sont moches…

Je me suis rendu compte qu’on pouvait en trouver bradé sur ebay à la faveur de renouvellement de parc d’entreprise. On les trouve autour de 200€ dans un état souvent impeccable, le clavier n’est pas toujours en français mais avec des stickers le tour est joué. J’ai donc commencé en 2011 par acheter un IBM Thinkpad x60s que j’ai remplacé un an plus tard par un Lenovo Thinkpad x200, Lenovo ayant racheté la branche PC d’IBM sans déroger à la qualité. Plus tard je suis passé au Thinkpad X220 sans m’être délesté de mes deux précédents portables, l’un étant utilisé par ma fille et l’autre étant devenu le PC mediacenter connecté à la TV.

Depuis peu je suis passé au X230, il m’a coûté 194€ frais de port compris (alors qu’il vaut neuf autour de 1300€) et possède encore d’excellentes performances. Il est livré avec windows 7 pro qui cohabite maintenant avec la mageia 6 Cauldron.

Continuer la lecture de Collection de ThinkPad

Dunes de Sainte Marguerite

Un post à la gloire de la Bretagne pour le non breton que je suis (mais breton de cœur maintenant), on est au bout du monde, on n’a jamais très chaud, on n’a jamais très froid, on ne souffre pas vraiment de la sécheresse (doux euphémisme), mais qu’est-ce que c’est beau ! Et pourtant j’ai connu du lourd en Polynésie ou bien dans d’autres endroits enchanteurs et non moins paradisiaques.

Les dunes de Sainte Marguerite se situe sur la commune de Landéda dans le nord Finistère, le paysage change considérablement en fonction de la marée, des conditions de mer et de vent, le spectacle est différent à chaque fois. Aujourd’hui il y avait un beau soleil, même si les températures ne se prêtent pas encore au mouillage d’orteil et marée basse avec un coefficient moyen et on tombe sur ça :

C’est un panoramique, vous pouvez cliquer dessus pour avoir l’image en grande dimension. L’avantage avec la marée basse est qu’on accéder à des îles à pied, il faut juste bien choisir son moment pour ne pas rester coincé et attendre la prochaine marée basse, ce qui serait assurément ballot. Cette vue a été prise de l’île Tariec Bras, on y voit en face l’île de Tariec Bihan.

Continuer la lecture de Dunes de Sainte Marguerite

Sortie du media player KODI 17 krypton

J’utilise le media player KODI (ex XBMC) comme lecteur de salon, il est installé sur un ThinkPad X200 dont la sortie vidéo est branchée sur un écran TV de salon. Je le pilote affalé sur mon canapé à partir d’un clavier sans fil avec souris intégrée. KODI est alimenté par ma bibliothèque multimedia  présente physiquement sur un serveur perso Dell PowerEdge T310.

KODI vient de sortir dans sa version 17, nom de code Krypton. L’évolution majeure la plus visible est au niveau de son interface avec le thème par défaut Estuary qui change radicalement du thème par défaut précédent Confluence. On aime ou on aime pas, personnellement c’est plutôt mitigé, je trouve un peu dommage que toutes les icônes ne tiennent pas dans l’écran même en jouant avec tous les formats d’affichage. Mais pour ceux qui étaient attachés au précédent thème Confluence de la Jarvis on pourra trouver des thèmes compatibles à la Krypton qui s’en rapprochent.

Continuer la lecture de Sortie du media player KODI 17 krypton

kdenlive 16.12.3 et dernières vidéos

Je suis passé dernièrement à la version 16.12.3 du logiciel de montage vidéo kdenlive qui n’apporte pas de révolution particulière, j’ai toujours des gros problèmes de lenteur que je ne m’explique pas d’autant que je suis passé de 8 à 16Go de RAM sur mon PC de montage à base d’i7. Ces lenteurs n’existaient pas auparavant dans les versions 0.9.X qui tournaient sous Qt4, il faut dire qu’avec les versions antérieures on avait le choix de la sortie vidéo, OpenGL, x11, xvideo, etc. Depuis OpenGL est imposé et je soupçonne que le problème vient de là, il n’est pas impossible qu’il soit lié également au fait d’avoir une carte vidéo NVidia. Heureusement qu’il existe des astuces pour pouvoir monter sereinement avec des vidéos haut débit comme la fonction proxy qui dégrade de fait les vidéos pendant le montage. J’ai pu constater qu’avec l’extension movit, ça marchait à nouveau du tonnerre, on pouvait monter avec fluidité sans avoir à dégrader les vidéos d’origine, mais il est sujet à plantage 🙁  j’ose espérer qu’il va se stabiliser dans le futur car c’est clairement la solution à mon problème.

Pour preuve ces deux vidéos, d’abord un tutorial pour expliquer comment faire du motion tracking et flouter un visage pendant son mouvement, ça marche d’autant mieux si le contraste est fort entre le sujet à flouter et l’environnement arrière.

deuxième vidéo, sur un sujet plus sportif, pour essayer de tester l’affichage de plusieurs vignettes vidéo dans une vue avec des mouvements de translation des vignettes lors des transitions.

Je me sers de la transition Affine avec des images clés et plusieurs vidéos en parallèle sur plusieurs pistes.

Souris verticale

J’suis passé à la souris verticale depuis quelque temps, on lui prête plein de vertu car elle supprime la torsion de l’avant bras et on adopte une position plus naturelle, proche du repos. J’y suis pas venu par hasard, suite à ma rencontre inopinée en vélo avec une voiture alors que j’avais revêtu ma cape d’invisibilité à un rond point, je traine une douleur lancinante au poignet. Après une opération sur le tendon, je suis toujours en phase de rééducation. Ceci donc explique cela. Ce type de souris peut convenir également à ceux qui souffrent du syndrome du canal carpien et d’une manière générale à ceux qui commencent à avoir le poignet qui commence à chauffer sérieusement après quelques heures d’ordinateur et de manipulation de souris.

de prime abord c’est quand même assez particulier et ça demande un petit temps d’adaptation, c’est surtout avec les boutons que j’ai eu le plus de mal à m’y faire. Maintenant après quelques mois d’utilisation que ce soit au boulot ou à la maison, je suis maintenant aussi à l’aise avec cette souris qu’avec une souris classique.

Jusqu’à présent ce type de souris était relativement hors de prix, depuis peu on trouve des clones chinois tout à fait abordable, qui fonctionne très bien, et qu’on tient bien en main. Pour ma part j’ai choisi ce modèle à petit prix en version sans fil :

expédié du fin fond de l’Asie avec une doc en chinois qui ne vous servira pas à grand chose et qui marche en plug and play sur n’importe quel ordinateur quel que soit le système d’exploitation.

Se perfectionner à la guitare avec Tuxguitar

Quand on commence à gratter un peu de la guitare électrique, il n’est pas toujours facile d’apprendre seul dans son coin. Il existe ainsi des logiciels permettant de dérouler des partitions et/ou tablatures pour pendant qu’on les accompagne à la guitare. Le plus célèbre est certainement Guitar Pro.

Comme toujours il existe une alternative libre qui est tuxguitar qui présente l’intérêt sous java et donc de marcher sous linux mais également sous windows ou mac. Cela donne quelque chose comme ça avec Deep Purple smoke on the water

Si vous êtes une bille en solfège comme je le suis vous pouvez vous contenter d’afficher la tablature avec le manche de guitare.

Si on est vraiment très mauvais, il reste à ralentir le tempo. On trouvera des tas de fichiers au format Guitar Pro sur le net, voici deux liens pour commencer par ici ou par . Faut être honnête ça ne s’adresse pas du tout à des débutants complets, il vaut mieux savoir gratter un peu, c’est pour ça que je parle de perfectionnement.

En attendant j’ai également mis à jour ma page sur l’installation des outils de logiciels pour faire de la musique assistée par ordinateur sous linux.

Libérer son portable Android (acte 3) créer son propre Cloud

Après être passé root sur le portable Android et utiliser un catalogue d’applications alternatif voilà maintenant comment s’affranchir du Cloud de Google qui capte vos données privées et qui sans aucun scrupule les revend au plus offrant.  Le plus simple est de créer votre propre Cloud pour y stocker vos informations de contacts, d’agenda ou bien encore de tâches que vous pourrez ensuite partager entre tous vos supports numériques (portable, tablette, PC).

Pour cela je vais utiliser OwnCloud que je vais installer sur mon serveur disposant déjà d’un serveur apache. Je choisis de ne pas pouvoir accéder à mon Cloud d’internet pour ne pas exposer mon serveur, de toute façon la plupart du temps je synchronise quand je suis à la maison connecté en wifi sur ma box et mon réseau local. Bien entendu OwnCloud peut être accessible d’internet sur votre serveur en ayant la précaution d’activer une connexion chiffrée par TLS/SSL. On désarchive l’archive sous /var/www (par exemple), dans ce répertoire owncloud, j’ai créé un répertoire data et j’ai modifié les droits ainsi:

chmod 770 data
chmod 775 config

maintenant le propriétaire du daemon httpd (à vérifier dans le fichier httpd.conf) doit également être propriétaire du répertoire owncloud, pour ma part c’est l’utilisateur daemon du groupe daemon

chown -R daemon:daemon /var/www/owncloud

dans le fichier httpd.conf j’ai rajouté

Alias /owncloud "/var/www/owncloud"
<Directory "/var/www/owncloud">
 Options Indexes FollowSymLinks
 AllowOverride All
 Require all granted
</Directory>

j’accède donc la première fois en tapant comme URL http://mon-serveur-local/owncloud, et cela donne cela

Continuer la lecture de Libérer son portable Android (acte 3) créer son propre Cloud