Launchpad Novation MK2 et linux

Sous la pression de mon artiste de fille j’ai acheté un launchpad Novation MK2, il est certes fourni avec une version allégée de la suite logicielle d’Ableton, mais mon objectif est quand même de le faire fonctionner sous linux. Au fait un launchpad c’est quoi ? C’est une sorte de tablette généralement carrée avec une matrice de boutons 8×8 pour la MK2.  Elle permet d’associer un sample à chaque bouton, de lancer des commandes pour contrôler un mixer par exemple pour un travail de création ou de performance live. Des artistes comme Jain en sont friands, d’ailleurs sur cette vidéo on peut la voir s’en servir en live dans une version bien plus évoluée que le MK2.

Bref revenons à Linux, giada et luppp sont sans doute les logiciels qui se rapprochent le plus d’Ableton, malheureusement pour l’instant je n’ai pas réussi à les faire prendre en compte le launchpad Novation MK2. Seul le logiciel de DJ Mixxx reconnait parfaitement le launchpad, mais son utilisation n’est pas vraiment adaptée au final et on lui préfèrera nettement un outil de console DJ classique.

On trouvera des détails sur l’installation du launchpad avec Mixxx sur la page Funix sur l’installation des logiciels de Musique Assistée par Ordinateur.

Cette dernière page ne traite pas encore de l’installation de giada et de luppp et encore moins de leur utilisation en attendant que j’arrive à les faire fonctionner avec le launchpad en attendant voilà comment on les installe.

Pour giada, on récupèrera d’abord rtmidi qui est une API pour gérer des entrées/sorties MIDI temps réel qu’on décompresse en tapant:

tar xvfz rtmidi-2.1.1.tar.gz

cela donne le répertoire rtmidi-2.1.1 dans lequel on tape

./configure
make

puis en tant que root

make install
ldconfig

On installe maintenant Jansson qui est une bibliothèque C pour manipuler des données JSON (qui est une format d’écriture de données en JavaScript). On décompresse l’archive en tapant:

tar xvfz jansson-2.10.tar.gz

cela donne le répertoire jansson-2.10 dans lequel on tape

./configure
make

puis en tant que root make install

On en vient enfin à giada dont on décompresse l’archive en tapant

tar xvfz giada-0.14.1-src.tar.gz

cela donne le répertoire giada-0.14.1-src dans lequel on tape

./configure –target=linux –enable-vst
make

je suis tombé sur cette erreur

cc1plus: erreur : -Werror=misleading-indentation: no option -Wmisleading-indentation

on  édite le Makefile et on supprime les mentions à -Werror=misleading-indentation

on retape make puis make install en tant que root.

Pour les plugins VST reconnus par giada, rappelons juste qu’ils fournissent des fonctions de conversion de données audio et MIDI en temps réel, on pourra en récupérer à cette adresse. On dézippe l’archive AllGVSTLinux64Beta.zip sous /usr/local/share/vst (par exemple) qu’on devra indiquer à giada dans la fenêtre de configuration. Voilà ce que ça donne en lançant giada

giada maintient une page youtube avec d’excellents tutorials, voilà une démo.

En ce qui concerne luppp il y a également quelques prérequis, on installera d’abord ArtyFX qui est un plugin graphique d’effets audio divers. Après avoir installé préalablement le package xterm, on décompresse l’archive en tapant:

tar xvfz openAV-ArtyFX-release-1.3.tar.gz

cela donne le répertoire openAV-ArtyFX-release-1.3 dans lequel on tape:

mkdir build
cd build
cmake ..
make

puis en tant que root

make install

on installe maintenant Jalv qui est une interface aux plugins d’effets audio au standard LV2. On décompresse l’archive en tapant :

tar xvfj jalv-1.6.0.tar.bz2

cela donne le répertoire jalv-1.6.0 dans lequel on tape:

./waf configure  -no-qt5
./waf

j’ai droit à l’erreur suivante

/usr/include/c++/5.4.0/bits/c++0x_warning.h:32:2: erreur : #error This file requires compiler and library support for the ISO C++ 2011 standard. This support must be enabled with the -std=c++11 or -std=gnu++11 compiler options.

on édite le fichier build\c4cache\_cache.py et on rajoute l’option qui va bien tout à la fin de la ligne suivante:

CXXFLAGS = [‘-I/usr/local/linux/multimedia/jalv-1.6.0’, ‘-DNDEBUG’, ‘-fshow-column’ , ‘-std=c++11’]

On retape ./waf puis en tant que root ./waf install

On installe maintenant la bibliothèque graphique NTK (Non Tool Kit) basée sur Cairo. On la récupère en tapant

git clone git://git.tuxfamily.org/gitroot/non/fltk.git ntk

dans le répertoire ntk on tape successivement

./waf configure
./waf

puis en tant que root

./waf install

On passe enfin à luppp, on décompresse l’archive en tapant

tar xvfz openAV-Luppp-release-1.1.1.tar.gz

cela donne le répertoire openAV-Luppp-release-1.1.1 dans lequel on tape:

build/compile.sh

on y est presque ! En tapant lv2ls on voit tout à la fin nos plugins LV2 rajoutés par ArtyFX

http://www.openavproductions.com/artyfx#bitta
http://www.openavproductions.com/artyfx#della
http://www.openavproductions.com/artyfx#ducka
http://www.openavproductions.com/artyfx#filta
http://www.openavproductions.com/artyfx#kuiza
http://www.openavproductions.com/artyfx#masha
http://www.openavproductions.com/artyfx#panda
http://www.openavproductions.com/artyfx#roomy
http://www.openavproductions.com/artyfx#satma
http://www.openavproductions.com/artyfx#vihda
http://www.openavproductions.com/artyfx#whaaa

On lance le plugin roomy en tapant dans un shell

jalv.gtk http://www.openavproductions.com/artyfx#roomy

voilà le résultat

Plugin:       http://www.openavproductions.com/artyfx#roomy
UI:           http://www.openavproductions.com/artyfx#roomy/gui
JACK Name:    Roomy
Sample rate:  48000 Hz
Block length: 1024 frames
MIDI buffers: 32768 bytes
Comm buffers: 524288 bytes
Update rate:  25,0 Hz

JACK Name:    Roomy
time      = 0,500000
damping   = 0,500000
dry_wet   = 0,500000

et on lance alors luppp

A noter qu’il existe un sélecteur de plugin LV2 à cette adresse qu’on installe assez simplement par un make/make install. Quant à la démonstration de luppp, voilà ce que ça peut donner :

Maintenant il me reste à faire fonctionner giada et luppp avec le launchpad Novation MK2, même si c’est très peu documenté sur le net, il semblerait que ça soit possible. Je ne manquerai pas à ce moment d’en faire profiter la communauté.

J’en profite pour signaler que j’ai mis à jour la page sur l’installation des logiciels de musique assistée par ordinateur (MAO) avec notamment le passage à Ardour 5.10.0 et Rosegarden 17.04.

 

4 réflexions sur « Launchpad Novation MK2 et linux »

  1. Salut
    Merci pour ton tuto. J’ai aussi un launchpad MK2 depuis quelques mois. J’ai testé différents softs (luppp, superboucles…) et je n’ai pas encore trouvé mon « bonheur ». J’ai testé aussi bitwig qui correspond le mieux à mes attentes mais pas entièrement. Le MIDI est difficilement gérable. Il ne passe pas par JACK. Donc c’est un peu compliqué. Des fois ca marche et des fois ca ne marche pas et je ne sais pas pourquoi!!! C’est un peu genant. Giada a l’air interessant mais je n’ai pas trouvé comment entendre les fichiers audio avant de les charger. Il plante souvent. Il est peu lisible à cause du fond sombre. Je ne sais pas si on peut changer ça! Il est compliqué à configurer. Tu as peut etre des conseils à me passer.
    Sur ta page tu as mis une photo où on voit le launchpad allumé. Quel soft tu utilisais?
    Merci beaucoup. A bientot.

  2. sur la photo, je l’utilise avec Mixxx où il est parfaitement reconnu et fonctionnel mais ça ne présente pas d’intérêt, avec Mixxx il vaut mieux avoir une console de DJ comme la Hercules qu’on voit également sur la photo. Je continue à essayer de le faire fonctionner avec giada et luppp sans succès pour l’instant. En attendant j’ai installé Ableton Lite pour ma fille qui est déjà extrêmement riche pour une version allégée.

  3. Merci pour ces infos. Tu utilises Ableton Lite avec Wine ? Si oui pas trop de xruns? A+

  4. Non, non, sur une partition windows, honte à moi …. j’ai également une machine virtuelle windows sous virtualbox installée mais je n’ai pas testé via ce moyen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vérification anti robot *