Lecteurs audio sous linux

Comme lecteur audio cela fait des années que j’utilise Clementine. Par rapport à ses nombreux concurrents, il présente le gros avantage de proposer des listes de lecture intelligentes et c’est bien pour ça que mon choix s’est porté vers lui. En effet, quand on dispose d’un catalogue de plusieurs milliers de titres, c’est souvent laborieux et chronophage de créer ses propres listes de lecture, autant laisser le système le faire à votre place. Clementine propose ainsi les modes de lecture intelligents suivants :

  • 50 pistes aléatoires ;
  • déjà joués ;
  • dernières écoutes ;
  • jamais joués ;
  • les plus joués ;
  • mix aléatoire dynamique ;
  • nouvelles pistes ;
  • pistes favorites ;
  • pistes les moins aimées ;
  • toutes les pistes.

Pour que ça soit efficace, il faut bien sûr utiliser régulièrement Clementine pour qu’il constitue une base de données des goûts musicaux.

Capture d’écran de Clementine en Qt5

Suivant le mode choisi, après un premier choix de liste réalisé par le système, on peut repeupler ou agrandir la liste de lecture comme bon nous semble. Sinon Clementine, comme d’autres, propose un mode parole des chansons, un mode d’information sur l’artiste et l’affichage des pochettes d’album.

Pour l’affichage des pochettes d’album, il faut que les métadonnées des fichiers musicaux soient correctement renseignées, voire que l’image soit incluse dans le fichier. Pour cela, je me sers de MusicBrainz Picard qui va, à partir des métadonnées, automatiquement rechercher les informations manquantes sur l’album et les intégrer dans le fichier musical.

Mais revenons à Clementine. Il est longtemps resté à l’état de mort cérébral, puisque la dernière version 1.3.1 a déjà 4 ans ! De fait, il devenait de plus en plus difficile à compiler sur les versions récentes de GNU/Linux quel que soit la distribution, d’autant qu’il n’est pas compatible avec Qt5. Ainsi, un fork est apparu et il s’appelle Strawberry. Le code a été largement repris et il est compatible Qt5. Il reprend bien sûr le look et les fonctionnalités de Clementine, à l’exception des listes de lecture intelligentes ! C’est ballot, c’est la fonctionnalité la plus intéressante. Il se trouve qu’elles font planter encore le logiciel, et les développeurs ont fait le choix de les désactiver pour l’instant. Par ailleurs, il n’est pas encore totalement traduit en français.

Du coup, comme je n’arrivais plus à compiler Clementine sur ma Mageia 7, je me suis tourné par dépit vers Kodi qui dispose d’un lecteur audio.

Les listes de lecture sont assez basiques et bien moins performantes qu’avec Clementine. Il existe également Audacious, mais les listes de lecture restent manuelles.

Sinon il existe également lollypop c’est une alternative intéressante. L’interface est un peu confuse, avec des réglages dispersés un peu partout et pas toujours intuitif à trouver, il s’avère encore un peu bogué mais il a l’avantage d’intégrer les listes de lecture personnalisables qui marchent plutôt bien.

J’apprécie ainsi de pouvoir trier par année par exemple, fonctionnalité que je ne retrouve pas sur Clementine et qui marche assez mal sur kodi.

Le mode plein écran est plutôt pas mal, il utilise la photo intégrée dans le fichier musical et va récupérer une image de l’artiste sur internet.

Sur ces entrefaites, on découvre qu’il y a encore de la vie du côté de Clementine, une publication candidate de la version 1.4 est disponible depuis peu sur GitHub. Elle est compatible Qt5 et se compile à merveille sur ma Mageia 7 ; on retrouve toutes les fonctionnalités qui font la force de Clementine dont, bien sûr, les listes de lecture intelligentes.

Pour l’installation de tous ces logiciels vous pouvez aller voir .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vérification anti robot *