Installation de kodi (ex XBMC) media player

Kodi, anciennement connu sous le nom de XBMC, est un media player, ou dit autrement un “home theater” soft. En français, on va dire que c’est un logiciel dédié au PC multimédia généralement connecté à une TV. En l’occurrence je l’ai installé sur un portable Thinkpad qui est lui même branché sur un écran plat qui lui sert d’écran, le portable accède à mon serveur de fichier via le réseau sur lequel j’ai placé ma collection de vidéos, musiques et photos.

Concernant l’installation j’ai un peu galéré, j’ai installé préalablement la dernière version stable de Mageia 4.1. J’ai du m’y prendre à deux fois, car la première fois, une fois la distrib installée, j’ai fait une mise à jour puis une suppression de packages inutiles avec la commande urpme –auto-orphans qui m’a mis un bazar considérable sur le système. Je n’ai pas eu d’autres choix que de tout recommencer. Finalement après avoir réinstallé la Mageia 4.1, je me suis bien gardé de refaire la même erreur, j’ai gardé mes packages inutiles, puis installé toutes la suite de bibliothèques et logiciels multimédia comme c’est décrit par ici.

Pour l’installation de la dernière version stable de kodi (xbmc 13.2 Gotham) c’est assez simple, j’ai installé toute la suite de packages suivants :  lib64glew-devel, lib64modplug-devel, lib64lzo-devel, lib64yajl-devel, lib64tinyxml-devel, lib64pcrecpp-devel, lib64taglib-devel, lib64mpeg2dec-dev, lib64microhttpd-devel, lib64smbclient0-devel, gperf, swig, doxygen, lib64boost-devel, lib64ass-devel, lib64samplerate-devel, lib64xslt-devel, lib64cdio-dev,  lib64jasper-devel, lib64xt-devel, lib64xmu-devel, nasm, gettext-devel et enfin lib64expat-devel. Ensuite j’ai tapé dans le répertoire de XBMC :

./bootstrap
 ./configure --disable-mysql --disable-ssh --enable-external-libraries --enable-player --disable-webserver --enable-ffmpeg-libvorbis --disable-upnp

Voilà ce qu’on obtient pour la configuration

------------------------
 XBMC Configuration:
 ------------------------
 git Rev.: Unknown
 Debugging: Yes
 Profiling: No
 Optimization: Yes
 SWIG Available: Yes
 JRE Available: Yes
 Doxygen Available: Yes
 Crosscomp.: No
 target ARCH: no
 target CPU: no
 OpenGL: Yes
 ALSA: Yes
 DBUS: Yes
 VDPAU: No
 VAAPI: No
 CrystalHD: No
 VTBDecoder: No
 OpenMax: No
 Joystick: Yes
 XRandR: Yes
 Waveform: Yes
 Spectrum: Yes
 GOOM: No
 RSXS: Yes
 FishBMC: Yes
 ProjectM: Yes
 Skin Touched: No
 X11: Yes
 Wayland: No
 Bluray: No
 TexturePacker:Yes
 MID Support: No
 ccache: No
 ALSA Support: Yes
 PulseAudio: Yes
 HAL Support: No
 DVDCSS: Yes
 Google Test Framework Configured: No
 Avahi: No
 mDNSEmbedded: No
 Non-free: Yes
 ASAP Codec: No
 MySQL: No
 Webserver: Yes
 libssh support: No
 libRTMP support: No
 libsmbclient support: Yes
 libnfs client support:No
 libafpclient support: No
 AirPLay support: No
 AirTunes support: No
 UPnP support: Yes
 Optical drive: Yes
 libudev support: Yes
 libusb support: No
 libcec support: No
 libmp3lame support: Yes
 libvorbisenc support: Yes
 libcap support: Yes
 additional players: No
 additional codecs: No

On tape ensuite make, cela va prendre un certain temps suivant la puissance de votre PC, puis en tant que root make install. Et voilà ce que ça donne, une fois que on l’a alimenté avec la base de films et qu’on a récupéré les informations pour chacun des films à partir de bases de données sur le net.
kodi-videoLes films sont classés par genre, années ou acteurs, les films qui ont fait l’objet de plusieurs moutures sont dans la catégorie “sagas”. Quand on sélectionne un film, on a le résumé et tout un tas d’info, on peut bien évidemment le visualiser ensuite.

kodi-filmIdem pour la musique.

kodi-musicEn mode lecture de musique, il y a bien sûr moyen de créer ses propres listes de lecture.

kodi-musiquekodi permet également de visualiser la TV en ligne (via internet ou une box), d’écouter des radios en ligne ou bien encore de visualiser ses photos. Il existe un tas de sites qui présentent kodi, xbmc passion est un très bon point d’entrée.

Laisser un commentaire