Archives de catégorie : Nautisme

Tout ce qui touche les activités liées à la mer, voilier, planche à voile, funboard, surf

Soldes nautiques

Ma vieille combinaison NeilPryde  Wd3000 achetée en 2011 commençait à craquer de partout et avec les multiples réparations de néoprène avait vraiment triste mine. Le modèle équivalent de la gamme NeilPryde étant à un prix vraiment prohibitif que je me suis tourné vers les autres marques. Comme je pratique toute l’année, j’ai cherché un modèle en privilégiant la chaleur au détriment du confort. A vrai dire, j’ai trouvé les deux, à la fois confortable à porter, très souple et chaude, vraiment très chaude ! J’ai choisi une Typhoon Kona en épaisseur 6/5/4, c’est une marque anglaise et j’imagine qu’en terme d’eau froide ils savent de quoi il parle.

Je l’ai testée en surf du côté de la presqu’île de Crozon, sur la plage de Kersiguénou.

Le moins qu’on puisse dire est que c’est la galère pour l’enfiler. Il n’y a pas de fermeture éclair à l’arrière, il faut littéralement se faufiler par l’étroite ouverture entre les épaules et passer tant bien que mal les épaules en enfilant une manche après l’autre. Il faut avoir des réels talents de contorsionniste, j’attends de voir ce que ça va donner après une bonne session en plein hiver avec les doigts gelés… et vu comment on étire le néoprène, même si les coutures ont l’air béton, j’émets quelques doutes sur sa durée de vie, on verra bien. En tout cas, en surf avec des conditions plus sévères qu’en planche à voile puisqu’on est dans l’eau plus souvent et qu’on a besoin de se mouvoir davantage, c’est un régal, elle est vraiment très chaude et très souple.

Continuer la lecture de Soldes nautiques

Rencontre avec des dauphins

A l’occasion d’une sortie à 3 voiliers vers les îles anglo-normandes, qui fera l’objet certainement d’un post plus tard quand j’aurai fini d’exploiter la tonne d’images et de rushs vidéo, un groupe d’une quinzaine de dauphins est venu à notre rencontre sur le plateau des roches Douvres. Alors que nous filions sous voile à bonne allure, on s’est retrouvé scotché sous un grain dans une pétole totale, on transitait donc vers les côtes françaises au moteur à une allure de pèche de 3 nœuds. C’est à ce moment, qu’on les a vus venir à nous, ils sont restés une bonne demi-heure à jouer dans l’étrave et passer d’un bateau à l’autre comme on peut le voir sur cette vidéo.

C’était plutôt cool évidemment, je regrette que ma perche GoPro ait lâché à ce moment là et que je n’ai pu glisser la caméra sous l’eau, ça aurait pu faire de superbes images. Je n’ai pas eu le temps ni la présence d’esprit de la fixer sur la gaffe du bord.

Même si je ne suis pas un grand spécialiste ça m’a tout l’air d’être des dauphins tursiops de la même espèce qu’on peut croiser en Polynésie, ils étaient bien balèzes avec pas mal de cicatrices pour certains.

Windsurf et visualisation GPS

En planche à voile j’utilise un GPS garmin forerunner 310XT qui est un peu ancien mais encore vaillant. J’avais choisi ce modèle conçu pour le triathlon car il était réellement étanche à 50m alors que la plupart des GPS sont étanches à une simple douche/pluie (IPX7). Sur cette page on trouvera comment le faire fonctionner sous linux avec sa connexion sans fil ANT+.

Pour visualiser mes exploits j’utilise le plus souvent Turtle Sport.

Il est couplé à Google earth.

C’est chouette mais il y a quand même un inconvénient majeur, l’ensemble n’est pas vraiment prévu pour une planche à voile, un kite ou un bateau avec lesquels on souhaite avoir un affichage en nœuds et miles nautiques. Il existe bien GPS Action Replay et GPSResults qui sont spécialisés dans le windsurf mais les deux ne sont pas libres et sont payants. Voici donc quelques alternatives.

Continuer la lecture de Windsurf et visualisation GPS

kdenlive 16.12.3 et dernières vidéos

Je suis passé dernièrement à la version 16.12.3 du logiciel de montage vidéo kdenlive qui n’apporte pas de révolution particulière, j’ai toujours des gros problèmes de lenteur que je ne m’explique pas d’autant que je suis passé de 8 à 16Go de RAM sur mon PC de montage à base d’i7. Ces lenteurs n’existaient pas auparavant dans les versions 0.9.X qui tournaient sous Qt4, il faut dire qu’avec les versions antérieures on avait le choix de la sortie vidéo, OpenGL, x11, xvideo, etc. Depuis OpenGL est imposé et je soupçonne que le problème vient de là, il n’est pas impossible qu’il soit lié également au fait d’avoir une carte vidéo NVidia. Heureusement qu’il existe des astuces pour pouvoir monter sereinement avec des vidéos haut débit comme la fonction proxy qui dégrade de fait les vidéos pendant le montage. J’ai pu constater qu’avec l’extension movit, ça marchait à nouveau du tonnerre, on pouvait monter avec fluidité sans avoir à dégrader les vidéos d’origine, mais il est sujet à plantage 🙁  j’ose espérer qu’il va se stabiliser dans le futur car c’est clairement la solution à mon problème.

Pour preuve ces deux vidéos, d’abord un tutorial pour expliquer comment faire du motion tracking et flouter un visage pendant son mouvement, ça marche d’autant mieux si le contraste est fort entre le sujet à flouter et l’environnement arrière.

deuxième vidéo, sur un sujet plus sportif, pour essayer de tester l’affichage de plusieurs vignettes vidéo dans une vue avec des mouvements de translation des vignettes lors des transitions.

Je me sers de la transition Affine avec des images clés et plusieurs vidéos en parallèle sur plusieurs pistes.

Fun à Saint Pabu

Une belle journée hivernale avec un grand soleil, des températures plutôt correctes pour la saison, et surtout un vent d’est dans les 5bft et une marée basse, c’est l’occasion rêvée de me mettre à l’eau du côté de Saint Pabu. Avec le sable, la plage de sable blanc avait un petit air de Polynésie.

16-12-03-fun-saint-pabu-plageCertes avec la température en moins, mais quand même on avait l’eau translucide, d’autant qu’une fois dans l’Aber Benoit, le fond ne dépasse guère le mètre sur une grande étendue de sable fin comme on peut le distinguer sur ma trace GPS. Le vent était sans doute trop est et pas assez nord,  il fallait quand même tirer un max de bord pour rentrer dans l’Aber. Il était sans doute trop irrégulier avec quand même pas mal de molle, mais je ne regrette pas d’avoir choisi une surface de 5.7m² comme voile.

2016-12-03-gps-fun-saint-pabuCette fois-ci, même si cette sortie n’était pas spécialement spectaculaire, il y avait de la matière à faire une vidéo. J’ai choisi 3 positions de fixation différentes, l’une sur la poitrine, à l’arrière du wishbone et devant le wishbone. La première n’est finalement pas terrible car elle manque de recul. Dans cette vidéo, j’ai essayé de synchroniser l’action avec la musique, histoire de donner du rythme, sinon la vidéo aurait été vraiment monotone. Voilà ce que ça donne.

C’est évidemment monté sous linux avec kdenlive version 16.08.2.

Régate coupe des tas de pois

Régate de la coupe des tas de pois aujourd’hui organisée par le groupement des croiseurs de l’Iroise, sur le voilier Tradition Bretagne on a plutôt fait bonne figure, 2eme au scratch de notre catégorie après avoir longtemps mené, on attend maintenant de connaître le classement sur tapis vert après prise en compte de l’handicap (rating).

On est sorti du goulet de Brest sous spi, au niveau de la tourelle du Mengam, on a fait une rencontre insolite. Un goéland qui tournoyait sur un point précis a attiré notre attention, il tournait autour d’un phoque qui dégustait tranquillement une vieille (le poisson !).

16-10-09-phoque-vieilleaprès le Mengam, on tourne toujours sous spi autour de la bouée de Swansea, virement de bord autour de la bouée de Charles Martel, puis on trace sous spi vers le trépied en direction des tas de pois puis retour dans le goulet au près jusqu’à l’arrivée près de la bouée rade 4.

2016-10-09-gps-regate-coupe-tas-pois29 nautiques parcourus en presque 5h.

Cartographie marine OpenCPN

Après la présentation du logiciel gratuit de cartographie terrestre navfree pour Android, voici l’équivalent pour le monde maritime avec OpenCPN qu’on trouvera aisément sur le google store Android. A la différence de navfree qui est un freeware, OpenCPN comme son nom le laisse entendre est opensource sous licence GPLv2. En ce qui concerne les cartes, on en trouvera via le site de cartographie libre d’OpenStreetMap par ici. Elles sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 2.0 license. On peut en trouver également par , mais je ne suis pas sûr qu’elles soient toutes libres ! En tout cas j’ai mis sur ma tablette toutes les côtes métropolitaines françaises et une partie des côtes européennes.  On trouvera par un très bon tutoriel. OpenCPN reste un logiciel d’aide à la navigation d’autant que l’origine des cartes n’est pas garantie et elles n’ont pas reçu la caution du SHOM, à utiliser donc avec précaution en évitant d’avoir une confiance aveugle.

16-09-10-opencpnOpenCPN donne également des indications de courants (si disponibles) et de marée (les 4 cubes bleus empilés au niveau du mot Recouvrance).

Première utilisation hier en rade de Brest lors d’une sortie en J80, on s’est incrusté parmi les bateaux de la régate Toutes Voiles Kerhorres TVK dont ce superbe vieux gréement :

16-09-10-vieux-greement
et le moins qu’on puisse dire est que ça marche très bien. Seul bémol avec le soleil on ne voit pas grand chose, ce n’est pas la faute du logiciel mais assurément un problème de tablette.

Fêtes maritimes de Brest 2016

Les fêtes maritimes de Brest 2016 viennent de se terminer. Cette fois-ci j’ai eu l’opportunité de les vivre côté mer, et honnêtement c’est quand même bien mieux que de les vivre des quais dans la foule où il faut attendre des heures avant de pouvoir visiter les bateaux les plus emblématiques. C’est quand même frustrant pour le terrien moyen de voir les équipages et leurs invités s’amusaient à bord des bateaux, une coupe de champagne à la main… Du coup je ne m’étais pas déplacé pour la précédente édition de 2012.  Mais cette année, c’était bien différent, je les ai vécues d’abord sur un voilier moderne qui a l’avantage de pouvoir se faufiler dans la flotte même sous voile et un grand voilier classique le Kaskelot le lendemain.

olivier_hoarau_brest2016_kaskelot

Et là, il faut reconnaître que c’est le jour et la nuit, c’est la foule sur l’eau entre les vieux gréements et la multitude de voiliers et bateaux modernes. On a une proximité inégalable avec les plus belles unités, les gens sont contents, se saluent, comme si tout le monde avait conscience de faire partie des happy few, bien loin de la masse populeuse des quais. On ne va pas cracher dans la soupe, ayant connu les deux facettes des fêtes !

Voilà une vidéo qui résume ces deux journées, avec deux atmosphères bien différentes entre le voilier moderne et le vieux gréement.

Le Kaskelot est sorti du goulet sur moteur, face au vent et face au courant jusqu’à la pointe Saint Mathieu. Il a fait ensuite demi-tour sous voile, vent arrière, moteur coupé. De retour dans la rade, le moteur a été relancé, les voiles affalées. Il faut dire qu’avec la foultitude de bateaux, on se demande bien comment il n’y a pas d’accident, pas facile de respecter la priorité, c’est le plus gros qui passe !

J’ai pris un certain nombre de photos la galerie est par et pour donner envie voilà la réplique du bateau de Magellan, le Nao Victoria qui passe devant le phare de la pointe Saint Mathieu.

olivier_hoarau_brest2016_nao-victoria

Week end nautique

Avec les beaux jours qui arrivent enfin sur la Bretagne les opportunités pour sortir en planche à voile se font de plus en plus rares, par contre je cumule les sorties en voilier, en mode promenade samedi après midi puis 7h de régate ce dimanche.

Ce samedi donc, sortie sous spi en J80 direction l’île des  morts et Trébéron dans la rade de Brest. L’île des morts est ainsi prénommée car elle servait de lieu de quarantaine au XVII et XVIIIème siècle , plus tard elle a été transformée en réserve de poudre pour la marine, on peut voir encore les immenses poudreries. Ces deux îles sont aujourd’hui interdites d’accès et servent de refuge à la faune locale.

16-05-28-j80-ile-mortla marée n’étant pas favorable on évite de passer entre les deux îles et on trace entre la pointe de l’Armorique et l’île ronde, pour finir par passer entre les deux ducs d’albe.

16-05-28-j80-duc-dalbeDans le vocabulaire maritime un duc d’albe est une structure (béton, bois, acier) sur lequel un bateau peut s’amarrer. Ces ducs d’albe, donc, ont une histoire intéressante car ils ont été construits pendant la seconde guerre mondiale pour accueillir le cuirassé Bismarck. Or il se trouve que ce dernier n’est jamais parvenu jusqu’à Brest car sa seule incursion en Atlantique s’est terminée par sa perte très au large de Brest.

Voilà la trace de cette petite promenade en rade de Brest sous le soleil, les îles des morts et Trébéron sont au sud de Roscanvel, l’île ronde est à l’est et les ducs d’albe sont juste au sud-est de l’île ronde.

2016-05-28-gps-j80Dimanche, régate « trophée de l’Iroise » organisée par le groupement des croiseurs de l’Iroise GCI avec un parcours de près de 40 nautiques au total qu’on peut visualiser sur cette trace GPS.2016-05-29-gps-regate-trophee-iroiseLe vent de nord-est était établi entre 12-17 nœuds relativement régulier sous un ciel bien voilé et avec des températures bien plus frisquettes que la veille. Après un départ prudent de la ligne de départ placée comme d’habitude sur le banc du corbeau, on a tiré des bords avec la flotte vers la bouée de dégagement placée au nord dans l’axe du vent, s’en est suivie une longue descente sous spi de près de 2h jusqu’à la bouée Fourmi en sortie du goulet de Brest bien après la pointe Saint Mathieu et son célèbre phare et abbaye.

16-05-29-trophee-iroise2Retour dans le goulet en virant la bouée du trépied dans l’axe de la pointe du Toulinguet. Deux options s’offraient ensuite aux skippers pour affronter le courant contraire présent dans le goulet : passer au sud ou au nord du goulet de Brest. On choisit le nord en rasant la côte pour éviter le courant, comme on peut le voir sur la trace GPS avec nos multiples virements de bord. Finalement mauvaise pioche, le courant était moins fort au sud, on perd tout l’avantage qu’on avait pris sur nos concurrents directs. C’est pas grave, l’important est de participer et on a pris un grand bol d’air frais !

Navigation en baie de Morlaix

De retour d’une courte croisière d’un week end en baie de Morlaix à 2 Voiliers. Le moins qu’on puisse dire est que les parages sont très mal pavés et la navigation requière une préparation et une attention de tous les instants. Par contre c’est toujours intéressant de naviguer entre les ilots et autres fortifications et ce n’est pas ce qui manque dans la baie comme le château du taureau qui porte assez mal son nom puisque c’est en fait un petit fort dans le style architectural du fort Boyard.

16-05-14-chateau-taureauOn peut également observer la tourelle du plateau des Duons qui date de 1793, construire à l’origine comme refuge pour naufragés et balise.

olivier_hoarau_baie-morlaix-tourelle-des-duons

Voilà la trace GPS de la première journée, départ du port de plaisance du port de Roscoff et on profite des conditions favorables de marée et de vent pour prendre la direction de l’embouchure de la rivière de Morlaix pour mouiller devant Dourduff en mer. Le retour est plus sportif avec un vent qui forci à 5 bft.

2016-05-14-croiseur-baie-morlaixDeuxième journée, on va mouiller devant la plage du Kelenn à Carantec.

olivier_hoarau_baie-morlaix-mouillage-plage-kelenn

dans un vent faiblounet et un froid de canard pour un mi mai on traverse le chenal de l’île de Batz au moteur.

2016-05-15-croiseur-baie-morlaixLa suite de la galerie photo est par ici.