Archives de catégorie : Logiciels libres

Coffre fort à mots de passe

Il y a quelque temps j’avais présenté dans un post le coffre fort à mots de passe que j’utilisais basé sur KeePassX. Le principe est que la base de donnée est sur un partage réseau de mon serveur, elle est partagée pour une utilisation familiale et tout le monde l’enrichit. Une seule instance de KeePassX peut ouvrir en écriture la base et les autres en lecture. La base de donnée est copiée à droite et à gauche au cas où.

Il se trouve que KeePassX n’est plus développé depuis 4 ans, il est donc fortement recommandé de l’abandonner et de passer à autre chose. Il se trouve qu’il existe un fork de KeePassX qui s’appelle KeePassXC qu’il est préférable d’utiliser d’autant qu’il dispose d’une intégration au navigateur Firefox. Pour cela il faudra installer la dernière version 2.6.2, la version 2.4.1 qu’on trouve sur une Mageia 7.1 ne permet pas l’intégration avec Firefox. Pour cela j’ai récupéré les sources et j’ai recompilé pour être sûr d’avoir toutes les options qui m’intéressent.

Tout d’abord j’ai dû installer les packages lib64argon2-devel, lib64sodium-devel, lib64qrencode-devel, lib64yubikey-devel, ykpers-devel et asciidoctor. Les options de compilation sont :

cmake .. -DWITH_XC_NETWORKING=ON -DWITH_XC_SSHAGENT=ON -DWITH_XC_BROWSER=ON -DWITH_XC_ALL=ON

Cela donne quelque chose comme cela :

-- Found Git HEAD Revision: e9b9582

-- Setting up build for KeePassXC v2.6.2

-- Including translations...

-- Using asciidoctor: /bin/asciidoctor
-- Enabled features:
 * Auto-Type, Automatic password typing
 * Networking, Compile KeePassXC with network access code (e.g. for downloading website icons)
 * KeePassXC-Browser, Browser integration with KeePassXC-Browser
 * SSHAgent, SSH agent integration compatible with KeeAgent
 * KeeShare, Sharing integration with KeeShare (requires quazip5 for secure containers)
 * YubiKey, YubiKey HMAC-SHA1 challenge-response
 * UpdateCheck, Automatic update checking
 * FdoSecrets, Implement freedesktop.org Secret Storage Spec server side API.

-- Disabled features:

-- Configuring done
-- Generating done
-- Build files have been written to: /usr/local/linux/systeme/keepassxc-2.6.2/build

Une fois compilé et lancé, il charge sans opération particulière la base issue de KeePassX. On a un look qui ressemble à celui là :

Continuer la lecture de Coffre fort à mots de passe

Vérifier l’état d’un disque dur avec smartmontools

J’ai rencontré quelques soucis avec un disque Seagate IronWolf placé dans mon serveur Dell PowerEdge T310 depuis à peine quelques mois dans un RAID5 comme je l’évoque dans ce post. Il est sans cesse rejeté par le RAID que je dois reconstruire à chaque fois, et ça prend des heures. Pourtant je n’ai pas d’erreur de disques SMART flagrantes. Pour mémoire SMART est une technologie qui permet de monitorer les disques. Dans un récent post, j’avais expliqué comment utiliser smartmontools sous linux pour vérifier les disques avant de lancer une sauvegarde, dans ce post je vais détailler comment on peut vérifier l’état de santé avec cet outil dont l’équivalent pourrait être Seatools de Seagate sous windows.

Tout d’abord pour vérifier l’état du disque on tapera la commande suivante qui va lancer un test court

 smartctl -t short -d megaraid,7 -a /dev/sdb
 

L’option -d correspond au device pour ma part je pointe sur le disque de mon RAID à la septième position qui correspond à mon disque naze. Pour un disque SATA normalement le -d est inutile, en revanche pour un disque branché en USB (via un adaptateur ou une boîtier), vous avez le choix de mettre comme variable derrière -d sat, usbsunplus, usbcypress et usbjmicron. Dans la pratique, il faudra taper lsusb, vous allez retrouver votre disque dur branché enUSB, exemple avec un adaptateur SATA/USB

Bus 002 Device 010: ID 7825:a2a4 ULT-Best Best USB Device

Maintenant il faut se rendre sur cette page et voir à quel device correspond votre adaptateur ou boîtier, attention tous les périphériques ne sont pas listés, il faudra donc faire des tests avec tous les devices énumérés plus haut, pour ma part ça était -d sat.à la fois pour l’adaptateur SATA/USB et à la fois pour le boîtier USB. Avantage à linux car sous windows avec Seatools la plupart du temps il ne reconnait pas les adaptateurs et boîtiers USB.

Revenons au résultat du test court, cela donne un résultat comme cela

smartctl 7.0 2018-12-30 r4883 [x86_64-linux-5.6.6-server-1.mga7] (local build)
Copyright (C) 2002-18, Bruce Allen, Christian Franke, www.smartmontools.org

=== START OF INFORMATION SECTION ===
Model Family:     Seagate IronWolf
Device Model:     ST3000VN007-2AH16M
Serial Number:    ZGY6KHBC
LU WWN Device Id: 5 000c50 0c47c70df
Firmware Version: SC60
User Capacity:    3 000 592 982 016 bytes [3,00 TB]
Sector Sizes:     512 bytes logical, 4096 bytes physical
Rotation Rate:    5980 rpm
Form Factor:      3.5 inches
Device is:        In smartctl database [for details use: -P show]
ATA Version is:   ACS-3 T13/2161-D revision 5
SATA Version is:  SATA 3.1, 6.0 Gb/s (current: 3.0 Gb/s)
Local Time is:    Sat Nov 21 09:29:23 2020 CET
SMART support is: Available - device has SMART capability.
SMART support is: Enabled

=== START OF READ SMART DATA SECTION ===
SMART Status not supported: ATA return descriptor not supported by controller firmware
SMART overall-health self-assessment test result: PASSED
Warning: This result is based on an Attribute check.

General SMART Values:
Offline data collection status:  (0x00)	Offline data collection activity
					was never started.
					Auto Offline Data Collection: Disabled.
Self-test execution status:      (   0)	The previous self-test routine completed
					without error or no self-test has ever 
					been run.
Total time to complete Offline 
data collection: 		(  601) seconds.
Offline data collection
capabilities: 			 (0x73) SMART execute Offline immediate.
					Auto Offline data collection on/off support.
					Suspend Offline collection upon new
					command.
					No Offline surface scan supported.
					Self-test supported.
					Conveyance Self-test supported.
					Selective Self-test supported.
SMART capabilities:            (0x0003)	Saves SMART data before entering
					power-saving mode.
					Supports SMART auto save timer.
Error logging capability:        (0x01)	Error logging supported.
					General Purpose Logging supported.
Short self-test routine 
recommended polling time: 	 (   1) minutes.
Extended self-test routine
recommended polling time: 	 ( 525) minutes.
Conveyance self-test routine
recommended polling time: 	 (   2) minutes.
SCT capabilities: 	       (0x50bd)	SCT Status supported.
					SCT Error Recovery Control supported.
					SCT Feature Control supported.
					SCT Data Table supported.

SMART Attributes Data Structure revision number: 10
Vendor Specific SMART Attributes with Thresholds:
ID# ATTRIBUTE_NAME          FLAG     VALUE WORST THRESH TYPE      UPDATED  WHEN_FAILED RAW_VALUE
  1 Raw_Read_Error_Rate     0x000f   079   064   044    Pre-fail  Always       -       78583125
  3 Spin_Up_Time            0x0003   095   095   000    Pre-fail  Always       -       0
  4 Start_Stop_Count        0x0032   100   100   020    Old_age   Always       -       8
  5 Reallocated_Sector_Ct   0x0033   100   100   010    Pre-fail  Always       -       0
  7 Seek_Error_Rate         0x000f   085   060   045    Pre-fail  Always       -       345223728
  9 Power_On_Hours          0x0032   094   094   000    Old_age   Always       -       6111 (85 55 0)
 10 Spin_Retry_Count        0x0013   100   100   097    Pre-fail  Always       -       0
 12 Power_Cycle_Count       0x0032   100   100   020    Old_age   Always       -       8
184 End-to-End_Error        0x0032   100   100   099    Old_age   Always       -       0
187 Reported_Uncorrect      0x0032   100   100   000    Old_age   Always       -       0
188 Command_Timeout         0x0032   100   099   000    Old_age   Always       -       4295032835
189 High_Fly_Writes         0x003a   100   100   000    Old_age   Always       -       0
190 Airflow_Temperature_Cel 0x0022   082   073   040    Old_age   Always       -       18 (Min/Max 15/25)
191 G-Sense_Error_Rate      0x0032   100   100   000    Old_age   Always       -       0
192 Power-Off_Retract_Count 0x0032   100   100   000    Old_age   Always       -       0
193 Load_Cycle_Count        0x0032   075   075   000    Old_age   Always       -       50402
194 Temperature_Celsius     0x0022   018   040   000    Old_age   Always       -       18 (0 14 0 0 0)
197 Current_Pending_Sector  0x0012   100   100   000    Old_age   Always       -       0
198 Offline_Uncorrectable   0x0010   100   100   000    Old_age   Offline      -       0
199 UDMA_CRC_Error_Count    0x003e   193   193   000    Old_age   Always       -       25
240 Head_Flying_Hours       0x0000   100   253   000    Old_age   Offline      -       1894 (198 60 0)
241 Total_LBAs_Written      0x0000   100   253   000    Old_age   Offline      -       17183414698
242 Total_LBAs_Read         0x0000   100   253   000    Old_age   Offline      -       6251948358

SMART Error Log Version: 1
No Errors Logged

SMART Self-test log structure revision number 1
Num  Test_Description    Status                  Remaining  LifeTime(hours)  LBA_of_first_error
# 1  Short offline       Completed without error       00%      6102         -
# 2  Short offline       Completed without error       00%      6078         -
# 3  Short offline       Completed without error       00%      6054         -
# 4  Short offline       Completed without error       00%      6030         -
# 5  Short offline       Completed without error       00%      6006         -
# 6  Extended offline    Completed without error       00%      5990         -
# 7  Short offline       Completed without error       00%      5982         -
# 8  Short offline       Completed without error       00%      5958         -
# 9  Short offline       Completed without error       00%      5934         -
#10  Short offline       Completed without error       00%      5910         -
#11  Short offline       Completed without error       00%      5886         -
#12  Short offline       Completed without error       00%      5862         -
#13  Short offline       Completed without error       00%      5838         -

SMART Selective self-test log data structure revision number 1
 SPAN  MIN_LBA  MAX_LBA  CURRENT_TEST_STATUS
    1        0        0  Not_testing
    2        0        0  Not_testing
    3        0        0  Not_testing
    4        0        0  Not_testing
    5        0        0  Not_testing
Selective self-test flags (0x0):
  After scanning selected spans, do NOT read-scan remainder of disk.
If Selective self-test is pending on power-up, resume after 0 minute delay.

=== START OF OFFLINE IMMEDIATE AND SELF-TEST SECTION ===
Sending command: "Execute SMART Short self-test routine immediately in off-line mode".
Drive command "Execute SMART Short self-test routine immediately in off-line mode" successful.
Testing has begun.
Please wait 1 minutes for test to complete.
Test will complete after Sat Nov 21 09:30:23 2020

Use smartctl -X to abort test.

Continuer la lecture de Vérifier l’état d’un disque dur avec smartmontools

Sauvegarde de données

Depuis maintenant 20 ans la numérisation touche tous les domaines, dans le domaine privé, cela concerne des données de bureautique, les échanges par mail mais également tous les fichiers multimédia photo, vidéo et images. Récemment je me pensais à l’abri de la perte de données, je suis équipé depuis des années d’un serveur Dell PowerEdge avec RAID matériel acheté d’occasion sur Ebay (PowerEdge 840 puis T310) et je fais des sauvegardes régulières sur disque dur externe USB grâce à un script lancé automatiquement avec l’utilitaire cron. Les données les plus précieuses se retrouvent sur un autre disque externe que je stocke au boulot. Mon RAID était basé sur 4 disques Seagate ST2000DM01 de 2To chacun de 2015, alors certes le RAID n’est pas assimilable à de la sauvegarde, c’est juste un système de redondance qui dispatche les données sur plusieurs disques pour éviter de tout perdre quand un disque crashe, la tolérance au panne est donc censée être meilleure qu’avec un seul disque.

Il se trouve cependant que j’ai eu au printemps dernier une panne de mon RAID bas bruit, le RAID est passé en mode dégradé avec la perte d’un disque. Puis un second disque du RAID a commandé à défaillir, c’est là que j’ai commencé à m’en rendre compte car j’ai eu un certain nombre d’erreurs système qui remontaient. Dans ce post je relate cet incident. Il était temps de changer 2 disques de mon RAID qui avaient 5 ans, après avoir fonctionné quasiment 24h/24 7j/7 dans la période. Cette durée de vie me paraît correcte pour des disques bas de gamme. Je les ai remplacés par des Seagate IronWolf de 3To. Mon RAID 5 est donc maintenant constitué de 2 disques Seagate ST2000DM01 de 2015 et de 2 disques Seagate IronWolf de 3To ce qui donne une capacité utile de 5,5To. D’ailleurs il faut sans doute que je songe à changer les deux disques les plus anciens.

Après avoir réinstallé mon RAID avec les nouveaux disques j’ai redescendu la sauvegarde , c’est là que je me suis rendu compte qu’il manquait un paquet de fichiers. Sur le coup je n’ai pas compris car les sauvegardes avaient été régulières, j’ai reconstitué alors le fil du drame. Il y a eu un crash bas bruit sur le RAID qui a dégradé des données, la sauvegarde s’est faite normalement mais a supprimé les fichiers qui avaient disparu du RAID car corrompus. Mais quel crétin ! Je n’avais pas mis en place un test d’état de santé des disques et du RAID avant de lancer la sauvegarde. Du coup j’ai essayé de récupérer les fichiers supprimés de la sauvegarde avec Photorec, ça m’a pris beaucoup de temps (des mois !) car il y en avait pour des To, mais comme il y a eu plusieurs sauvegardes dans l’intervalle je n’ai récupéré au final que peu de choses. Dans l’histoire, j’ai perdu dans les 400 films et une centaine de vidéos perso 🙁

J’ai dû revoir de fond en comble ma pratique de la sauvegarde, mes données principales sont toujours stockées sur le RAID 5 et il existe toujours une sauvegarde journalière sur disque de USB externe. Mais j’ai rajouté des sauvegardes croisées avec d’autres PC que je lance manuellement avec unison au moins une fois par semaine et j’ai rajouté également des tests d’état de santé des disques, dès dégradation des disques les sauvegardes ne sont pas lancées, j’ai mis en place un système de mail automatique journalier qui m’informe de l’état des disques.

L’architecture est maintenant celle-ci :

Architecture de sauvegarde
Continuer la lecture de Sauvegarde de données

Installer un agenda kolab sur le webmail roundcubemail

Ma tendre et chère souhaitait pouvoir disposer d’un agenda qu’elle retrouverait sur le PC et sur son mobile pour se débarrasser de son agenda papier de moins en moins pratique. Comme je ne choisis pas la facilité et dans l’esprit que mes données ne se retrouvent pas quelque part aux US ou en Chine à la merci de hackeurs ou de revendeurs de données, j’ai choisi d’intégrer un plugin d’agenda au webmail Rouncube.

Pour mémoire je me repose sur mon serveur personnel Dell PowerEdge T310 qui tourne dans mon garage et qui fait office de cloud perso et sur lequel tourne Roundcube qui me permet d’accéder à mes mails de mon mobile comme expliqué par ici. J’ai choisi d’installer le plugin kolab, le détail de l’installation est donné par . Voilà ce que ça donne sur l’ordinateur

et sur le mobile

le tout est évidemment complètement synchronisé.

Continuer la lecture de Installer un agenda kolab sur le webmail roundcubemail

Piloter un caméscope MiniDV avec Mageia 7.1

J’ai récemment subi un crash disque où j’ai perdu malencontreusement des fichiers vidéo personels, dont certains issus d’enregistrement avec un caméscope MiniDV. Fort heureusement je n’avais pas bazardé mes bandes et mon vieux caméscope Canon MV530i miniDV que j’ai ressorti de la poussière.

Il dispose d’une connectique Firewire (norme IEEE1394) pour pouvoir faire la capture des K7 sur ordinateur. Je m’étais également débarrassé de mon PC qui disposait d’un port Firewire. Comme cette connectique est plutôt passée de mode, j’ai dû me rééquiper en achetant une carte Firewire pour une douzaine d’euros.


Voilà quelques étapes pour faire marcher tout ça sur une mageia 7.1, tout d’abord vérifier que la carte est bien installée avec lspci | grep 1394 on doit obtenir quelque chose comme cela :

04:00.0 FireWire (IEEE 1394): VIA Technologies, Inc. VT6306/7/8 [Fire II(M)] IEEE 1394 OHCI Controller (rev c0)

Ensuite j’ai branché mon caméscope et les modules Firewire se sont chargés automatiquement, un lsmod | grep firewire me donnera

firewire_ohci 49152 0
firewire_core 81920 1 firewire_ohci
crc_itu_t 16384 1 firewire_core


Dans le même temps les fichiers spéciaux sont bien créés sous /dev, en tapant ll /dev/fw* j’obtiens

crw——- 1 root root 243, 0 oct. 23 17:52 /dev/fw0
crw-rw—-+ 1 root video 243, 1 oct. 25 16:45 /dev/fw1


Mon caméscope utilise le fichier spécial /dev/fw1 et je n’ai changé aucun droit (mon utilisateur est quand même dans le groupe video), il faudra installer ensuite le package dvgrab. Puis en tant que simple utilisateur on tape dvgrab -i ça donne quelque chose comme cela

rom1394_0 warning: read failed: 0x0000fffff0000414
error reading config rom directory for node 0
Found AV/C device with GUID 0x0000850000543d2e
Going interactive. Press ‘?’ for help.
Winding Stoppedd » 01:01:31:16 «  » sec


En tapant ? on obtient la liste des commandes :

q=quit, p=play, c=capture, Esc=stop, h=reverse, j=backward scan, k=pause
l=forward scan, a=rewind, z=fast forward, 0-9=trickplay, <space>=play/pause


on peut donc lancer des commandes vers le caméscope, ça marche plus ou moins bien suivant les modèles. Pour chaque cassette je rembobine, je lance la lecture, puis je clique sur c (pour capture) et c’est parti, il va sauvegarder en coupant avec des fichiers de 1Go à l’endroit où la commande dvgrab a été lancée. Autre méthode, en tapant la commande :

dvgrab -rewind -timestamp -format dv2

Cela va rembobiner, lancer la lecture et la capture en inscrivant un repère temporel à chaque fichier et enregistrer au format DV2. Les fichiers vont ressembler à ça dvgrab-2002.07.18_21-46-48.avi, par défaut ils commencent par dvgrab puis on retrouve la date et l’heure de début d’enregistrement. Pour le format des fichiers, vous trouverez une page très complète sur le sujet ici.

Maintenant il arrive que la commande dvgrab mouline et reste bloquée sur Waiting for DV… Dans ce cas il faudra décharger les modules Firewire avec rmmod et les recharger avec modprobe, je n’ai pas trouvé de solution plus simple (mis à part le reboot).

Il ne reste plus qu’à importer vos vidéos dans votre logiciel de montage préféré, à noter que Kdenlive, comme OpenShot Video Editor ou Pitivi ne disposent pas de fonctionnalités de capture avec Firewire alors qu’elle a pu exister par le passé, preuve s’il en est que cette connectique est en désuétude.

Mise à jour de FUNIX.org

J’ai opéré une mise à jour récente de funix.org pour prendre en compte quelques évolutions. Dans le détail il s’agit de :

pages divers
– page trucs et astuces, mise à jour des astuces liées aux logiciel libres qui sont issues de ce blog
– page piloter une montre GPS garmin, rajout du pilotage d’une garmin forerunner 735XT sous linux et rajout d’un paragraphe sur les applications de visualisation GPS en ligne comme GPS Visualizer pour n’en citer qu’un.
 
pages multimédia
– page outils de base pour la vidéo, passage à flac 1.3.3, faad 2.9.2, gpac 1.0.0, x265 3.4, OpenCV 4.4.0, et ffmpeg 4.3.1
– page mediacenter, passage à kodi 18.8 Leia qui est essentiellement une version avec des corrections de bogues et qui ne comprend pas de nouvelles fonctionnalités
– page outils audio divers passage au lecteur audio Audacious 4.0.5 dont l’évolution majeure est le passage à Qt5 sinon les évolutions sont assez peu sensibles, passage la version 1.4.0rc2 pour l’autre lecteur vidéo Clementine qui tourne maintenant sous Qt5 la version stable n’est plus très proche, passage au lecteur vidéo lollypop 1.3.6 et Music Brainz Picard 2.4.4 qui permet de taguer automatiquement les fichiers audio.
– page lecteurs vidéo, passage au lecteur vidéo vlc 3.0.11 qui apporte juste des correctifs

Audacious 4.0.5



pages montage vidéo
– page outils de montage vidéo, passage à mlt 6.22.1, kdenlive 20.08.1, Flowblade 2.6, Shotcut 20.07.11, SynfigStudio 1.3.16 et blender 2.90
– page tutoriel kdenlive, passage à la version 20.08.1 et rajout de fonctionnalités issues de cette nouvelle version, notamment les préconfigurations d’affichage en fonction des phases de travail (rushes, effets, colorimétrie, etc.).

kdenlive 20.08.1

pages gestion des mails
– page filtrer les mails, rajout de quelques subtilités dans la configuration de SpamAssassin pour gérer les whitelist et blacklist, et passage à l’antivirus Clamav 0.103.0. Malgré cela je continue à rencontrer encore des soucis avec les whitelist et les blacklist qui sont mal prises en compte.

Dans la page de téléchargement
Mise à jour du tutoriel kdenlive pour prendre en compte la nouvelle version

Montre GPS Garmin Forerunner 735XT et son sdk Connect IQ

J’utilise depuis des années une montre GPS, elle me sert en planche à voile (voir par ici) ou en randonnée (voir par ), j’ai fait le choix de Garmin avec des montres spécialisées pour le triathlon qui sont relativement robustes et surtout bien étanches. J’ai commencé avec le modèle Forerunner 205, que j’ai perdu lors d’une session de planche à voile avec le bracelet qui s’est cassé en navigation, puis je suis passé à la Garmin Forerunner 310XT, ses deux montres se pilotent très bien sous linux (voir cette page). Malheureusement ma dernière montre a pris l’eau lors d’une session récente en planche à voile. Au fil du temps dans l’action l’écran s’est ébréché dans un angle et je pense que l’eau est rentrée par là. Après 7 ans d’utilisation intensive, je considère qu’elle est quand même largement amortie. Du coup j’ai cherché sa remplaçante, en restant fidèle à Garmin et aux montres spécialisées dans le triathlon, je viens d’acheter une Garmin Forerunner 735XT dont on peut trouver un test par .

Par rapport aux précédents modèles, je suis très réservé sur la robustesse et l’aspect solidité, elle est franchement beaucoup plus light, ça ressemble davantage à une montre à mettre tous les jours qu’à une montre sportive. En planche à voile, je pense que je serai obligé de la mettre sous la manche de ma combinaison histoire de la protéger contre les chocs inhérents à toute pratique sportive. En revanche elle présente le gros avantage de disposer d’un SDK qui permet de personnaliser l’affichage, de créer ses widgets et ses champs de données. Une présentation de ce SDK est visible ici (en anglais).

Continuer la lecture de Montre GPS Garmin Forerunner 735XT et son sdk Connect IQ

Normaliser le son sous linux

J’écoute régulièrement de la musique avec différents lecteurs audio présentés dans cette page, mais ils présentent tous l’inconvénient de ne pas normaliser le son. La normalisation du son consiste à abaisser le volume de certaines musiques et d’augmenter le volume pour d’autres de manière à ce qu’à l’oreille le volume du son soit identique. Cela dépend donc beaucoup du niveau sonore d’enregistrement du fichier audio d’origine, alors certes il existe des commandes qui permettent une fois intégrées dans un script bash de normaliser par lot des mp3. On peut citer par exemple mp3gain. Mais je préfèrerais autant ne pas toucher à mes fichiers audio pour ne pas risquer de les dégrader et que ça se fasse au niveau de la sortie audio pilotée par pulseaudio.

J’ai vainement essayé de configurer pulseaudio pour normaliser en temps réel. Pour cela, sur ma Mageia 7.1 j’ai installé le package ladspa-plugins-swh et rajouté les lignes suivantes dans le fichier /etc/pulse/default.pa

load-module module-ladspa-sink  sink_name=ladspa_sink  master=combined plugin=dyson_compress_1403  label=dysonCompress  control=0,1,0.5,0.99

# Create normalized sink that outputs to the compressed sink
load-module module-ladspa-sink  sink_name=ladspa_normalized  master=ladspa_sink  plugin=fast_lookahead_limiter_1913  label=fastLookaheadLimiter  control=10,0,0.8

# Comment out the line below to disable setting the normalized output by default:
set-default-sink ladspa_normalized

Mais rien n’y fait, il n’arrive pas à charger le module et je bute sur cette erreur

pulseaudio[5186]: Failed to load module "module-ladspa-sink" (argument: ""): initialization failed.

Sur internet on trouve bien comme astuce qu’il faut que la variable LADSPA_PATH pointe vers les bibliothèques LADSPA qui se trouve dans la pratique sous /usr/lib64/ladpsa. Mais ce n’est pas suffisant, je soupçonne que ça ne fonctionne pas car pulseaudio est lancée en mode system et que c’est pulse le propriétaire du processus.

Du coup j’ai changé mon fusil d’épaule et j’ai installé PulseEffects. C’est un logiciel qui s’interface entre les lecteurs vidéo et le serveur de son pulseaudio et qui permet d’appliquer des traitements et des effets en temps réel au son qui est envoyé vers la sortie audio de pulseaudio. Il permet notamment de normaliser le son.

Dans le screenshot ci-dessous, j’ai appliqué les effets Maximiser et Auto Gain qui me permettent d’avoir un volume à peu près constant entre les différents titres audio. La configuration est très simple, on lance son lecteur multimédia puis PulseEffects et par défaut le son du lecteur multimédia est filtré par les effets de PulsefEffects avant d’être renvoyé vers la sortie audio de pulseaudio. Plus besoin d’avoir à jouer manuellement sans cesse sur le niveau du volume.

Traiter ses photos en mode raw avec darktable

Je pratique la photo en grand amateur depuis des années, un aperçu est visible dans la galerie de ce site. Après avoir débuté avec un appareil photo argentique Konika, dont j’ai oublié aujourd’hui le nom du modèle et même le type, je suis passé au début des années 2000 à l’appareil photo numérique. Le premier était un Olympus C220Z, un modèle assez basique mais aux performances relativement standards à l’époque. C’est notamment avec cet appareil photo que j’ai pris mes photos lors de mon séjour en Polynésie. Vu le paysage et la lumière c’était quand même difficile de rater ses photos. Plus tard j’ai évolué vers un Sony Cyber-shot DSC-P73 et j’ai continué à monter en gamme graduellement en passant au bridge avec le FujiFilm finepix S2000HD et enfin le Nikon Coolpix p510. Côté traitement photo, sous GIMP je me contentais de retailler et de jouer avec la luminosité et le contraste, voire avec la balance des blancs et c’est à peu près tout. Mine de rien j’arrivais quand même à prendre des photos que j’estime plutôt sympas :

Rio de Janeiro vu du Corcovado

J’ai franchi un gap en passant au reflex, venant du monde Nikon, j’ai choisi naturellement un boîtier Nikon de moyenne gamme D5300. Les photos de mon compte Instagram dont un assortiment est visible ci contre sont principalement prises avec cet appareil. C’est clair que je me complique pas trop la vie avec les réglages, le mode sport est mon ami, car je fais principalement de l’animalier et de l’action. Côté traitement photo je suis resté aux bases sous GIMP.

Continuer la lecture de Traiter ses photos en mode raw avec darktable

Montage vidéo

Pas mal de nouveautés sur le front des logiciels de montage vidéo sous linux, jusqu’à présent j’utilisais Kdenlive mais ces derniers temps j’ai pu faire mes derniers montages avec OpenShot Video Editor qui est maintenant enfin pleinement opérationnel. Dans cet élan, j’ai testé Flowblade Movie Editor et Pitivi Video Editor qui sont deux autres logiciels de montage vidéo, le premier est grossièrement équivalent à Kdenlive alors que le dernier se destine plutôt aux débutants.

Flowblade Movie Editor

Devant cette pléthore de logiciel j’ai rédigé un comparatif de Kdenlive, Flowblade, OpenShot et Pitivi sur la base de plusieurs critères les plus objectifs possibles et après avoir passé quelques heures pour réaliser des vrais montages et pas seulement pour survoler les fonctions des uns et des autres. On pourrait résumer ce test avec ce tableau synthétique :

Continuer la lecture de Montage vidéo