Tous les articles par olivier.hoarau

La poisse

Samedi juste après le déjeuner coffre plein tout le monde à poste pour des vacances du côté de Chambery, j’appuie sur le bouton Start de mon Espace IV et là, nada, rien, on reste sur le carreau. En admettant que ça soit seulement que la batterie, je ne peux rien faire, avec toutes ces bagnoles bourrées d’électronique plus moyen de faire quoi que ce soit, sans compter qu’on ne trouve pas la batterie n’importe où. Au final on a laissé passer le week end, pour positiver on pouvait toujours se dire que ça aurait pu être pire, du style tomber en panne quelque part sur une aire d’autoroute. C’est quand même plus confortable de tomber en panne à la maison…

Dans le même temps (vous avez noté que toutes les tuiles tombent en même temps), la pression d’eau de la maison s’écroule totalement, on avait observé une chute progressive ces deux dernières semaines, mais là, on devait se contenter d’un mince filet d’eau et la salle de bain de l’étage était devenue inutilisable.

Ce lundi donc, on démarre l’Espace au booster et je la dépose au garage Renault du coin qui diagnostique la panne de la batterie. Fort heureusement (ou malheureusement puisque j’ai pas tiré le bon numéro), je l’avais changée il y a moins de 2 ans, elle était encore sous garantie, la batterie à l’époque m’avait coûté 207â?¬ TTC ! En attendant la réception de la dite batterie et la réparation de la voiture, je démonte toute mon arrivée d’eau, je change le dépresseur et j’en profite pour monter un filtre à sédiment que j’avais omis de monter à l’origine, je change également des vannes de mauvaise qualité qui étaient devenues inutilisables.

Au final voilà le résultat

Plomberie

J’admets volontiers que ça fait fouillis, et le style est très peu académique, ça vaudrait sûrement une mauvaise note à un élève de lycée professionnel qui ferait le même travail. Mais bon au final ça ne fuit pas et ça marche ! J’ai retrouvé la pression qui va bien. Grosso modo, au niveau de l’arrivée d’eau générale après le dépresseur  il y a deux sorties d’eau pour le jardin, ensuite le circuit passe par le filtre à sédiment, puis on trouve ensuite un bypass pour l’adoucisseur.

Ebay, la chute

Je suis ebayeur depuis maintenant près de 5 ans, à peu près 500 transactions essentiellement en tant que vendeur. C’est un moyen de me débarrasser de toutes les affaires diverses et variées qui me servent plus, cela va des vêtements, au vélo, en passant par le matériel informatiques et de bricolages. Le but n’est pas de faire du profit mais de récupérer 2, 3 sous dans les ventes. Ebay est également intéressant pour acheter des articles de part le monde, j’achète ainsi régulièrement du petit matériel high tech en asie.

Ca marchait très bien les premières années. Mais on observe depuis 1 an, une nette dégradation des prestations d’ebay. Cela a commencé par l’impossibilité de pouvoir mettre des évaluations négatives à un acheteur, il est donc impossible de pouvoir sanctionner un acheteur malhonnête, et malheureusement il y en a un certain nombre. On ne peut donc plus les repérer. Du reste n’importe quel acheteur peut vous mettre une évaluation négative si bon lui semble sans qu’on ait les moyens de pouvoir réagir puisqu’ebay n’offre aucun moyen de se défendre (pas de mail, pas de hotline et litige qui mène à rien).

Ces derniers mois, la fréquentation du site s’est écroulée, pour du matériel informatique on avait fréquemment dans les 300 visites, maintenant c’est 10 fois moins. Et aujourd’hui, cerise sur le gateau paypal devient obligatoire. Aux frais de mise en vente par ebay, il faudra maintenant rajouter la commission paypal. Quant à la prétendue garantie que paypal apporte, c’est du pipeau, j’ai déjà connu des déboires avec des acheteurs indélicats et j’ai tout perdu, l’article et les sous.

En clair, je sens que je vais délaisser ebay et revenir aux bonnes vieilles annonces.

Changement de PC

Un de mes PC m’a laché, enfin du moins la carte mère, alors que je l’avais mis à niveau il y a à peine 2mois (ram supplémentaire, changement de la carte vidéo). Même s’il datait de 2004, pour l’usage que j’en faisais il aurait pu durer encore un peu. J’ai décidé de complètement le changer, boîtier compris, je me suis tourné vers un mini PC.

J’ai acheté sur ldlc.com un boîtier ASUSTek Terminator 3 M3N8200 qui intègre une carte mère (avec puce graphique nvidia geforce 8200) et une alimentation. Je lui ai rajouté un processeur AMD Athlon 64 X2 Dual-Core 5200+, un ventilateur ASUSTeK X-70, un disque dur SATA de 500 Go, 2 barrettes de RAM DDR2-SDRAM PC8500 de 1Go chacune, un graveur DVD multiformat Samsung SH-S223B/BEBE. Le tout pour 313,95€ TTC frais de port compris (commandé le dimanche, reçu le mercredi et jeudi suivant en 2 colis).

Le montage n’est pas évident, tout rentre dans un chausse pied notamment le ventilo du processeur, mais au final l’ensemble est très compact. Il fait 29cm de haut, 17,5cm de largeur, et 36cm de profondeur. J’ai rajouté un disque dur IDE de 250Go, c’est le seul élément que j’ai gardé de l’ancien PC, j’ai mis le reste des éléments en vente sur ebay. J’ai installé dessus la Mandriva 2009.1 sans aucune difficulté.

Asustek

La façade coulisse pour permettre l’accès à  un lecteur de carte multi format, des entrées/sorties audio et le bouton pour le lecteur DVD qui est caché par une trappe au dessus.

Je suis un poil déçu par le bruit, je pense que j’ai fait un mauvais choix dans le ventilateur du processeur, certes il est très efficace pour le refroidir mais c’est au détriment du bruit, il faut dire que vu l’encombrement je n’ai pas eu trop le choix.

Le rasoir d’Ockham

Je viens de terminer la lecture du rasoir d’Ockham de Henri Loevenbruck, il se situe dans la même veine que le testament des siècles, c’est un thriller ésotérique sur fond de conspiration, secret qui remonte à la nuit des temps et groupuscule qui cherche à s’en emparer par tous les moyens. C’est le premier volet d’une série avec comme personnage principal Ari Mackenzie.
C’est un livre prenant, on dévore les 535 pages sans s’en rendre compte. J’attends impatiemment la suite « les cathédrales du vide ».

Le rasoir d'Ockham

Scanner sous linux

Je complète mon équipement pour monter une station d’infographisme, j’ai remplacé mon scanner Canon CanoScan D1250 U2 non compatible sous linux par un Epson perfection V30 parfaitement compatible. L’installation a été très rapide, j’ai récupéré les binaires sur le site http://www.avasys.jp/lx-bin2/linux_e/scan/DL1.do. J’ai installé préalablement sane et libltdl3 et enfin les 2 packages récupérés sur le site plus haut. C’est tout ! Il suffit maintenant de lancer iscan ou gimp pour pouvoir l’utiliser. Sur la photo ci-dessus on peut voir gimp qui fait appel à iscan (Image Scan ! for linux 2.20.1).

Scanner sous linux

Pour le mettre en réseau, rien de plus simple, il suffit d’installer le package saned. Sur la machine qui dispose du scanner (le serveur), dans le fichier /etc/sane.d/saned.conf il suffit de mettre les adresses IP (ou les noms) des machines clientes. Sur les machines clientes, il suffit d’installer sane puis de mettre le nom ou l’adresse IP du serveur dans le fichier /etc/sane.d/net.conf. En lançant gimp ou xsane on accède au scanner distant.

Bi écran avec 2 cartes vidéo

J’ai installé une deuxième carte vidéo à base de puce NVIDIA, j’ai galéré ensuite pour activer le deuxième écran. Je n’arrive pas à faire du twinview avec 2 cartes graphiques différentes, du coup j’ai pris l’option d’avoir deux écrans séparés. Voilà mon fichier /etc/X11/xorg.conf


Section "ServerLayout"
Identifier "Layout0"
Screen 0 "Screen 0"
Screen 1 "Screen 1" RightOf "Screen 0"
InputDevice "Keyboard0" "CoreKeyboard"
InputDevice "Mouse1" "CorePointer"
EndSection
Section "Files"
FontPath "/usr/share/fonts/default/Type1"
EndSection


Section "ServerFlags"
Option "DontZap" "false" # disable (server abort)
Option "allowmouseopenfail"
EndSection

Section "InputDevice"
Identifier "Mouse1"
Driver "mouse"
Option "Protocol" "ExplorerPS/2"
Option "Device" "/dev/input/mice"
EndSection

Section "InputDevice"
Identifier "Keyboard0"
Driver "kbd"
Option "XkbModel" "pc105"
Option "XkbLayout" "fr"
EndSection

Section "Monitor"
Identifier "Moniteur gauche"
VendorName "Unknown"
ModelName "HIQ L70N"
HorizSync 31.0 - 79.0
VertRefresh 60.0 - 75.0
EndSection

Section "Monitor"
Identifier "Moniteur droit"
VendorName "Unknown"
ModelName "HIQ L70N"
HorizSync 31.0 - 79.0
VertRefresh 60.0 - 75.0
EndSection

Section "Device"
Identifier "Device0"
Driver "nvidia"
VendorName "NVIDIA Corporation"
BoardName "GeForce 7025 / nForce 630a"
BusID "PCI:0:13:0"
Option "NoLogo"
EndSection

Section "Device"
Identifier "Device1"
Driver "nvidia"
VendorName "NVIDIA Corporation"
BoardName "GeForce 8400 GS"
BusID "PCI:2:0:0"
Option "NoLogo"
EndSection

Section "Screen"
Identifier "Screen 0"
Device "Device0"
Monitor "Moniteur gauche"
SubSection "Display"
Depth 24
Modes "1280x1024"
EndSubSection
EndSection

Section "Screen"
Identifier "Screen 1"
Device "Device1"
Monitor "Moniteur droit"
SubSection "Display"
Depth 24
Modes "1280x1024"
EndSubSection
EndSection

J’ai un problème avec KDE4, il n’est pas capable de gérer les deux écrans, je ne vois que le curseur de la souris qui se balade sur un écran noir, le window manager ne gère pas le deuxième écran. Je peux néanmoins lancer des applis en tapant DISPLAY=:0.1 dolphin &.
Du coup je m’en suis sorti en lançant un deuxième windowmanager, j’ai créé un fichier (avec des droits en exécution) .kde4/Autostart/kdestart.sh qui contient DISPLAY=:0.1 startwindowmaker &. Du coup après login, je me retrouve avec une session principale sous KDE et sur l’autre écran avec WindowMaker.
Bon c’est quand même pas l’idéal car je ne peux pas balader une fenêtre d’un écran à l’autre.

Dual Screen

Tablette graphique

Comme ma gamine adore dessiner des mangas je me suis dit qu’il était temps de passer à  des outils modernes, j’ai donc acheté sur ldlc.com une tablette graphique ThinLine Série XL à  129,98€ TTC. J’avais repéré sur le net qu’elle valait les wacom deux fois plus cher et qu’en plus elle était reconnue sous linux. Effectivement je n’ai pas eu trop de difficultés à  l’installer sur ma mandriva 2009.1. Voilà  en 2 mots les différentes étapes.

J’ai récupéré la dernière version de wizardpen par ici qu’on installe de manière classique en tapant

tar xvfz wizardpen-0.7.0-alpha2.tar.gz
cd wizardpen-0.7.0-alpha2
./configure –with-xorg-module-dir=/usr/lib/xorg/modules
make

puis en tant que root

make install

ensuite j’ai créé un fichier /etc/hal/fdi/policy/99-x11-wizardpen.fdi qui contient

<?xml version="1.0" encoding="ISO-8859-1" ?>
<deviceinfo version="0.2">
<device>
<!-- This MUST match with the name of your tablet -->
<match key="info.product" contains="Tablet PF1209">
<merge key="input.x11_driver" type="string">wizardpen</merge>
<merge key="input.x11_options.SendCoreEvents" type="string">true</merge>
<merge key="input.x11_options.TopX" type="string">0</merge>
<merge key="input.x11_options.TopY" type="string">1553</merge>
<merge key="input.x11_options.BottomX" type="string">32541</merge>
<merge key="input.x11_options.BottomY" type="string">32762</merge>
<merge key="input.x11_options.MaxX" type="string">32541</merge>
<merge key="input.x11_options.MaxY" type="string">32762</merge>
</match>
</device>
</deviceinfo>

je n’ai pas modifié mon fichier /etc/X11/Xorg.conf, j’ai rebooté le PC et c’était fini, la tablette graphique était pleinement opérationnelle et calibrée. Maintenant il me reste à  acheter une 2eme carte graphique pour activer un deuxième écran, ça sera plus pratique pour dessiner.

Tablette graphique

Merci d’éviter les remarques sur mes talents de dessinateur…

Media center Geexbox

J’ai recyclé mon vieux portable Toshiba avec son écran HS, je l’ai demonté et j’en ai fait une station multimedia. Avant l’archos TV+ j’avais eu un autre disque dur multimedia mais ni l’un l’autre n’était capable de lire les multiples formats vidéo (dont mkv et ogm) et de prendre en compte les vidéos compressées avec une très bonne qualité. Pas moyen donc de visualiser sur TV au moins la moitié de ma vidéothèque. J’ai longtemps souhaité monter une station multimedia avec un mini PC style shuttle, mais finalement la panne de l’écran de mon toshiba m’a fourni cette occasion.

J’ai gardé sur le PC la distribution linux Mandriva 2009.0 qui était déjà installée et j’ai installé en double boot la distribution linux Geexbox dédiée aux stations mediacenter. Elle est basée sur mplayer qui gère à peu près tout ce qui peut exister en temes de formats vidéo. L’interface est très simple, elle se réduit à un simple menu avec quelques raccourcis claviers. Tout le monde dans la famille peut s’en servir et c’est bien ce que je recherchais. Je l’ai branché directement à la TV par l’intermédiaire d’un ampli audio. Il est connecté en wifi par NFS à mon serveur de fichier où sont stockés tous mes fichiers multimédia.

L’intérêt de pouvoir l’installer en double boot c’est de pouvoir configurer facilement la station à partir de l’autre distribution en allant farfouiller dans le répertoire /GEEXBOX. Lors de l’installation J’ai buté sur deux difficultés, le double boot d’abord. Voilà un extrait de mon fichier /boot/grub/menu.lst

timeout 10
color black/cyan yellow/cyan
gfxmenu (hd0,0)/boot/gfxmenu
default 0

title GeeXboX
root (hd0,0)
kernel /GEEXBOX/boot/vmlinuz root=/dev/ram0 rw rdinit=linuxrc boot=UUID=5ae6c554-b00b-11dd-8fc2-00003943fb1a lang=fr keymap=azerty splash
initrd /GEEXBOX/boot/initrd.gz

title linux
kernel (hd0,0)/boot/vmlinuz BOOT_IMAGE=linux root=UUID=5ae6c554-b00b-11dd-8fc2-00003943fb1a resume=UUID=15aa3163-6bc0-40f7-920f-fd5d4a4d9451 splash=silent vga=788
initrd (hd0,0)/boot/initrd.img

dans le futur il faudra que je rajoute une image splash au boot. A noter qu’en rajoutant après splash debugging vous pouvez lancer GEEXBOX en mode debug.

J’ai buté également sur la configuration de la carte wifi. Pour cela j’ai du placer le firmware sous /GEEXBOX/firmware, et voilà le début du fichier /GEEXBOX/etc/network avec du wifi avec chiffrement WEP et clé de 128bits en ASCII

PHY_TYPE="wifi"            # Network physical type (auto|ethernet|wifi)
HOST="192.168.2.102"                    # GeeXboX IP ("" for DHCP)
SUBNET="255.255.255.0"                  # GeeXboX Subnet mask ("" for DHCP)
GATEWAY="192.168.2.1"                 # Gateway IP ("" for DHCP or no internet connection)
DNS_SERVER="80.10.246.1"              # DNS Server IP ("" for DHCP or none)
DHCP_TIMEOUT="0"           # DHCP timeout seconds (set >0 for slow servers)

# Wifi settings
WIFI_MODE="managed"        # Wifi working mode (managed|ad-hoc)
WIFI_CHANNEL="11"            # Wifi channel
WIFI_ENC="WEP"             # Wifi Encryption method (WEP|WPA|none)
WIFI_KEY="s:clé en mode ASCII"                # Wifi WEP/WPA key (in ASCII mode, not hex.)
WIFI_ESSID="mon-ssid"           # Wifi SSID
WPA_DRV="wext"             # WPA driver (wext|atmel)
WPA_SCAN_SSID="1"          # Request SSID-specific scanning; for APs that
# reject broadcast SSID (0|1)
WPA_AP_SCAN="2"            # Driver AP scanning method (0|1|2)
WPA_CIPHER="TKIP"          # WPA CIPHER to use (TKIP|none)

et voilà une photo de la bête

MediaCenter Geexbox

il est placé dans le buffet juste à côté de la TV sur un plateau coulissant. Il me reste maintenant à configurer une télécommande Hauppauge pour pouvoir le commander du canapé.

Mise à niveau de mon serveur

En début d’été j’ai voulu mettre à jour mon PC qui fait office de serveur à moindre frais, c’est à dire en changeant la carte vidéo pour une plus puissante, en rajoutant un disque et de la RAM. Bien mal m’en a pris, en faisant une mauvaise manip que je n’ai toujours pas identifiée avec certitude, j’ai cramé la carte mère ! Voilà une bonne occasion pour le remettre à niveau complètement, même s’il était encore largement d’attaque pour l’utilisation que j’en fais.

J’ai donc acheté sur cdiscount une carte mère Asus M2N68-AM PLUS, un processeur AMD Athlon X2 4800, une barrette de RAM DDR2 de 2 Go (PC2-6400), un ventilo de processeur Arctic Cooling Freezer 64 Pro, un disque SATA II Maxtor de 320 Go (16 Mo cache), un graveur sony DVD multi format norme SATA avec quelques accessoires (câbles SATA, pâte thermique pour processeur). Le tout pour un peu moins de 200€, frais de port compris. Cela me donne donc une capacité de stockage totale de 500+320Go de disque SATA et de 120Go de disque IDE. Certes ce n’est pas une configuration de hardcore gamer mais c’est trés largement suffisant pour mes besoins, à moins qu’il y ait une quelconque rupture technologique à court terme, je suis tranquille pendant au moins 4 ans, c’est le temps que m’a duré ma précédente configuration.

Niveau configuration logicielle, j’ai laissé tomber (k)ubuntu pour revenir à  la mandriva, j’ai installé la dernière version 2009.1 avec les outils serveur qui vont bien (serveur de mail, serveur de fichier, serveur d’impression, serveur d’authentification par NIS).

Et voilà  une photo de la bête

serveur mana

j’assume le côté tuning geek !