Le cercle d’or en islande

Je reviens d’un court séjour en Islande, c’est la deuxième fois que je me rends sur place et ça ne sera certainement pas la dernière, j’ai encore tout le côté est, le nord et le centre du pays à découvrir. C’est un pays franchement extraordinaire qui offre des paysages somptueux et hors normes, pas étonnant que l’Islande soit un lieu de tournage grandeur nature pour super productions (Games of thrones, Star Wars, Star Trek, Interstellar pour ne citer qu’eux).

Voilà donc un premier post pour vous donner l’envie de vous rendre sur place. Tout touriste qui se respecte commence son périple islandais par la visite du cercle d’or. C’est un circuit proche de Reykjavik qui comprend plusieurs sites d’intérêts à moins de 2h de route, ils comprennent a minima les sites de Þingvellir, Geysir et Gullfoss, on y a rajouté Kerið. C’est un circuit qui a l’avantage de pouvoir se faire en une demi journée, ce n’est pas toujours le cas la plupart du temps les sites sont assez éloignés de Reykjavik et nécessitent de partir à la journée.

La vidéo ci-dessous est un condensé de ce circuit.

Le site de Þingvellir est un site historique islandais où un des premiers parlements au monde se réunissait dès 930 et cela jusqu’en 1798 et même si Reykjavik est devenu le cœur politique à la fin du XVIIIème siècle, la république d’Islande fut proclamée à cet endroit en 1944. Il n’existe plus aucun vestige de constructions anciennes, mais il faut être honnête ce n’est pas trop pour cela qu’on y va, le site est remarquable car c’est une zone de rift avec la faille d’Almannagjá qui forme un canyon entre les plaques tectoniques américaine et européenne dans lequel on peut circuler dans des décors vraiment fantastiques.

Il y a une jolie promenade d’à peu près 5km dans le parc au départ de plusieurs parkings aménagés, le plus important avec les boutiques à touriste est le parking 1, il permet d’avoir une vue d’ensemble sur le site et de descendre via la faille d’Almannagjá qui se prolongent sur plusieurs kilomètres.

Petite mauvaise surprise les différents parkings sont maintenant payants comme ceux de la plupart des sites touristiques (il faut compter autour de 8€), c’est une nouveauté par rapport à mon premier séjour où tout était gratuit, mais fort heureusement l’accès de ces sites naturels en plein air reste gratuit. Il faut bien profiter de la manne touristique. Pour certains sites il faudra payer via une application, vous pouvez ignorer de le faire car quand vous rendez la voiture de location, on ne vous oublie pas et il faudra régler ce que vous devez.

Plus loin après être passé à côté de la mare aux noyées où les femmes adultères étaient noyées (les hommes étaient décapitées…) on peut voir la cascade Öxarárfoss se jetait dans la rivière Öxará qui suit une partie de la faille.

Il faut penser à descendre dans la plaine et suivre le circuit qui nous emmène jusqu’aux seules constructions du site avec une petite église. On accède ainsi à d’autres failles secondaires inondées d’eau d’où il est possible de faire de la plongée bouteille.

Le site suivant est Kerið, c’est un petit cratère volcanique dont on peut faire le tour à son sommet, il contient un lac dans la caldeira. Il n’est pas forcément très spectaculaire, mais comme c’est globalement sur la route pour Geysir on aurait tort de s’en priver

On trace ensuite vers Geysir, c’est une zone avec une forte activité géothermale avec la présence de geyser. Le premier d’entre eux Geysir a donné son nom à ce phénomène, il n’est pas malheureusement plus actif ou qu’à de très rares occasions, il faut juste avoir un peu de chance.

Le geyser Strokkur à proximité est lui en revanche bien actif, et il crache son jet toutes les 5min à peu près, il faut toutefois être patient car le jet n’est pas toujours très impressionnant. Il faut veiller à se mettre au bon endroit surtout quand il y a un peu de vent, car l’eau sort à 100° ! Il suffit généralement de se mettre là où les gens s’agglutinent et éviter la zone où il y a personne, ce n’est pas pour rien !

Ci-dessous le geyser Strokkur dans un léger contre jour, ce n’était pas le jet le plus impressionnant.

Le dernier site est Gullfoss qui se trouve à 10min de là en voiture , c’est une magnifique cascade très impressionnante, certainement l’une des plus belles d’Islande, même si le choix est difficile vu la profusion de cascades.

On peut descendre au plus près de la cascade, suivant la saison l’accès le plus proche peut être bloqué, prévoir le poncho, car ça mouille sévère !

Le retour sur Reykjavik révèle quelques surprises, notamment les chevaux islandais qui sont plutôt curieux et peu farouches. Ce sont des chevaux très robustes et rustiques, suffisamment pour pouvoir vivre dans les conditions climatiques islandaises qui sont plutôt sévères.

Entre Þingvellir et Reykjavik sur la route 36 on traverse une sorte de plateau d’altitude modérée, on a été surpris par la neige soulevée par un fort blizzard, elle s’est vite accumulée sur la route, la rendant quasiment invisible. C’est ennuyeux car il n’y a quasiment aucun bas côté ou bande d’arrêt d’urgence sur les routes islandaises qui sont globalement surélevées avec des fossés de part et d’autre. Heureusement qu’en hiver les voitures sont équipées obligatoirement de pneus à clou, mais avec une modeste Kia Picanto de location, on ne fait pas le fier, d’autant qu’on a vu une voiture qui venait de partir dans le décor, on comprend tout l’intérêt des 4×4 avec les énormes pneus utilisés par les locaux.

Une réflexion sur « Le cercle d’or en islande »

  1. Merci Olivier pour ces magnifiques photos ! Ça donne envie de visiter cette belle contrée!

Laisser un commentaire