Tous les articles par Olivier Hoarau

Windsurf dans le lagon breton

Ce n’est pas tout à fait les tropiques, mais quand même par moment le Finistère y ressemble beaucoup et notamment quand on navigue sous le soleil dans une baignoire d’eau translucide sur fond de sable comme on peut le voir sur cette vidéo.

Le spot se situe au niveau de la plage de Corn Ar Gazel à Saint Pabu, à l’embouchure de l’Aber Benoît. Même si le spot marche avec plusieurs orientations de vent et hauteurs de marée, les conditions idéales sont clairement le vent de nord-est par marée basse. Généralement ce vent est généré par un anticyclone et se conjugue le plus souvent avec un grand ciel bleu, il se renforce régulièrement vers 16h à la faveur d’un thermique. Par grand coefficient, une bande de sable se forme et on peut naviguer tout le long en rentrant dans l’Aber, c’est tout simplement fantastique, sur l’image de la vidéo on peut distinguer l’axe de l’Aber en bleu foncé.

Niveau force du vent, c’était pas fabuleux, un léger 4bft avec des couloirs de vent et des trous de vent quand on est masqué par l’île Garo, j’étais limite avec ma voile de 6.6m², le waterstart n’est pas toujours possible surtout avec une voile de 4cambers avec un fourreau large, d’ailleurs j’ai mis dans la vidéo une séquence de lever de voile pour le moins acrobatique avec un flotteur de seulement 91l.

Techniquement c’est filmé avec une caméra embarquée GoPro Hero9 Black en mode 2,7K, 60 images par seconde et SuperView avec le mode de stabilisation Boost activé. Avec une caméra fixée dans trois positions successives dans le dos sur une perche en mode 3ème personne, sous le wishbone et devant le wishbone. C’est monté sous linux avec kdenlive.

Passage à Mageia 8

Je me suis lancé dans le passage à Mageia 8 en optant pour une mise à jour à partir du CD ROM d’installation vu que je ne suis qu’en ADSL. Ça fait maintenant un bout de temps que je procède par mise à jour pour passer à la nouvelle version, car cela marche plutôt bien et c’est ce qui a de plus rapide pour passer d’une version à une autre sans avoir à tout reconfigurer et réinstaller.

Je dispose de plusieurs postes sous Mageia 7.1, j’ai commencé par mon thinkpad x230 et à ma grande déception le résultat est assez catastrophique. Je ne liste pas tous les problèmes tellement il y en a, ça commence par des conflits avec les packages existants de la 7.1 qui fait que dans la pratique la mise à jour via l’interface d’installation échoue et il est nécessaire de passer par un shell pour faire une mise à jour manuelle et régler les conflits au fil de la mise à jour. Ça m’a malheureusement rappeler les mises à jour catastrophiques du temps de la Mandrake, j’imaginais que ce temps là était révolu.
Une fois l’installation terminée, les soucis ne sont pas terminés, Plasma se lance pas, je me retrouve avec un écran noir et juste le curseur de la souris, XFCE est complètement cassé, avec l’enregistrement de session qui ne marche pas, le gestionnaire de fenêtre qui ne se lance pas, les conkys qui s’affichent de temps à autre, et j’arrête là la liste. J’ai essayé avec un utilisateur vierge c’est pareil que ce soit avec XFCE ou plasma.

J’ai stoppé net mon passage à la Mageia 8 et j’ai pris un peu de recul. J’ai terminé la restauration de mon thinkpad x230 après coup après quelques heures à le reconfigurer, finalement cette mise à jour m’aura pris plus de temps qu’une installation classique avec reconfiguration.

Mon écran principal de mon Thinkpad X230 sous XFCE avec xplanetFX en fond d’écran

Cette épisode m’a bien refroidi pour mes autres postes sous Mageia 7.1, néanmoins ce week end j’ai lancé la mise à jour de mon thinkpad x200 branché à la TV qui me sert de PC mediacenter avec kodi. J’ai lancé une mise à jour à partir du shell et là aussi j’ai rencontré des problèmes de conflits avec la mise à jour classique via l’interface du CD-ROM d’installation. Et là je dois dire qu’après avoir réglé les conflits et supprimer le stock de packages orphelins de la Mageia 7.1, j’ai retrouvé un système rapidement utilisable sans les déboires que j’ai rencontrées avec le x230.

Bien sûr tout cela n’est pas très engageant, mais Mageia 8 reste une excellente distribution avec une communauté active, bien maintenue et remarquablement bien finie. Les outils serveur notamment comme OpenSSH ou LAMP sont par défaut très bien configurés et les modification sont mineures, contrairement à d’autres distributions (je pense notamment à Ubuntu que j’ai pu tester et que j’ai trouvé bien moins finie pour les outils serveurs). Alors mes petites déboires de mise à jour ne doivent pas effrayer outre mesure, elles sont très probablement dues à l’installation d’outils tiers et de configuration atypique. La plupart des utilisateurs qui ne passent que par le gestionnaire de packages de la distribution avec des configurations classiques ne rencontrent pas ces problèmes.

GoPro Hero 9 Black

Finalement quelques mois à peine avoir acheté une Hero 8 comme je l’indique dans ce post, j’ai craqué pour la dernière version la Hero 9. En fait il y a quelques évolutions qui m’ont fait franchir le pas et à vrai dire je ne les ai pas encore toute explorés faute de conditions valables.

Je ne ferai pas la liste de toutes les évolutions qu’apporte cette caméra, on trouve beaucoup d’articles ou de vidéos youtube assez bien faites sur le sujet. Par exemple cet article de lesnumériques ou ce test sous youtube. Mais le mieux c’est quand même que je les teste par moi même. Ce matin donc j’ai testé l’option de maintien de l’horizon, le système de stabilisation intégré se débrouille pour recaler l’image pour faire en sorte que l’horizon reste stable. J’ai testé ça en windsurf avec la caméra fixée à mon casque et le moins qu’on puisse dire et que le support n’est pas vraiment stable et il bouge beaucoup et pourtant le résultat est bluffant comme on peut le voir dans cette courte vidéo.

Alors certes on pourra encore chipoter que l’horizon n’est pas continuellement bien droit, mais ma tête ne l’était pas non plus, elle n’arrête pas de bouger !

Pour les curieux voilà à quoi ressemble ma fixation de casque.

GoPro Hero 9 Black

Même si la GoPro depuis la version 8 est censée être étanche à 10m j’utilise systématiquement un boîtier étanche, en effet lors des chutes la pression de l’eau peut momentanément dépassée les limites et entraînait des fuites. On trouve des témoignages sur les forums de GoPro Hero 8 ou 9 qui ont pris l’eau.

Je sécurise également mon boîtier avec un leash attaché à une fixation collée à l’arrière du boîtier, le leash étant fixé au casque ensuite. Quant au boîtier j’ai choisi de n’utiliser que de la marque GoPro même si c’est plus cher, les modèles bas de gamme ne disposent pas toujours d’une double fermeture de sécurité et sont franchement beaucoup moins costaud notamment la pièce en plastique noir qui va fermer et assurer l’étanchéité de l’ensemble. J’ai déjà perdu une GoPro avec le boîtier qui s’était ouvert suite à des vibrations, j’ai donc retenu la leçon et je préfère mettre le prix maintenant et acheter l’original.

Mini videos windsurf

Je poste régulièrement sur ma chaîne youtube des vidéos de windsurf de 3, 4 min, accessoirement je poste des mini séquences vidéos sur twitter qui captent une action particulière. Voici mes dernières mini vidéos:

Ce sont des sorties récentes en windsurf sur le spot des dunes de Sainte Marguerite à Landéda, sous le soleil le tout est filmé avec une GoPro Hero 9 et monté avec le logiciel de montage vidéo kdenlive.

Sauvegarde le retour

J’ai connu en début d’année des déboires suite à un crash disque inopiné comme je l’évoque dans ce post. En fait un problème disque bas bruit, non détecté, a conduit à la corruption de données, données qui ont été sauvegardées en écrasant la sauvegarde saine. J’ai été surpris par le crash disk qui est arrivé sans crier gare, et c’est seulement en remontant ma sauvegarde que je me suis rendu compte de sa corruption. Malgré des heures passées à tenter de récupérer les données manquantes avec photorec entre autres, j’ai perdu dans l’affaire pas mal de données essentiellement des fichiers multimédia patiemment emmagasinés depuis des années.

Suite à cet incident, j’avais revu de fond en comble ma stratégie de sauvegarde qu’on peut retrouver dans cet autre post. J’avais évoqué mes déboires et présenté fièrement cette nouvelle stratégie dans ce journal sur linuxfr. Bien m’en a pris, les commentaires qui m’ont été faits m’ont ouvert les yeux et j’ai revue de fond en comble ma stratégie de sauvegarde qui ressemble maintenant à quelque chose comme cela :

Continuer la lecture de Sauvegarde le retour

Signal et linux

La messagerie sécurisée Signal étant devenue subitement à la mode, une partie de mon entourage a décidé de migrer de WhatApp à Signal pour ma plus grande joie. En effet Signal est un logiciel open source et pendant longtemps j’ai eu l’impression de me battre contre des moulins à vent pour leur faire comprendre l’intérêt de basculer sur Signal. Mais j’ai baissé les bras et je me suis résolu à installer WhatsApp pour ne pas être exclu de la communauté familiale. Il a fallu tout ce battage médiatique suite aux changements des termes d’utilisation de WhatsApp pour finir de les convaincre même si la presse généraliste a eu tendance à exagérer considérablement l’impact des évolutions sur l’utilisateur européen.

Il en reste pas moins que je jongle maintenant avec les deux messageries en attendant peut être de me passer WhatsApp totalement. J’avais pris l’habitude d’utiliser la version linux de WhatsApp, il se trouve que Signal également propose une version linux que j’ai installé simplement avec flatpak.

flatpak install flathub org.signal.Signal
flatpak run org.signal.Signal

Comme avec WhatsApp, vous devez avoir Signal installé sur votre mobile et être connecté sur le mobile pour que Signal puisse fonctionner sur le poste linux. Au lancement de Signal, un QR code s’affiche et il faudra avec le mobile pointer dessus pour associer le mobile avec le PC linux.

Signal ressemble à cela, on ne retrouve pas tous les contacts mais uniquement ceux qui ont Signal.

Signal présente le gros avantage par rapport à WhatsApp de permettre de faire des visioconférences sous linux ce que ne permet pas WhatsApp.

L’exception de copie privée

Ce post a d’abord été publié sur linuxfr, cette version a été complétée et enrichie.

Le contexte

J’ai un post sur ce blog qui explique comment enregistrer un film d’une box internet sur son PC car pour beaucoup de box ce n’est pas natif et il n’est pas prévu que ça soit possible. Il se trouve qu’on me fait régulièrement la remarque comme quoi ce n’est pas légal. Au travers de ce post je souhaite donc faire un point sur la copie privée et ce post traduit ma compréhension du sujet.

Que dit la loi ?

Ce qu’on appelle l’exception de copie privée est apparue dans la loi n°57-298 du 11 mars 1957. L’article 41 nous dit que l’auteur ne peut interdire “Les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective”. Depuis cette loi a été abrogée mais cette disposition a été codifiée dans le Code de la Propriété Intellectuelle à l’article L122-5-2, l’auteur ne peut interdire “Les copies ou reproductions réalisées à partir d’une source licite et strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective”. On la retrouve également dans l’article L211-3-2 pour les droits voisins du même code.

C’est à ce titre qu’on pouvait copier des films sur magnétoscope et de la musique sur K7 audio pour les plus anciens qui ont connu cette époque. A vrai dire les choses n’ont pas évoluer même si les moyens techniques de diffusion et d’enregistrement ont beaucoup évolué depuis. D’ailleurs c’est bien au titre de l’exception de copie privée qu’une redevance est prélevée pour les disques durs, mémoire, CD, vidéo K7, mais également smartphone, ordinateurs, box internet, etc. Redevance qui sert ensuite à rémunérer les ayants droits (75%) et financer des actions culturelles (25%) comme l’explique ce site consacré à la copie privée. La rémunération pour copie privée fait l’objet des articles L311-1 à L311-8 du Code de la Propriété Intellectuelle qui précisent bien que la copie privée conduit à la mise en place d’une redevance forfaitaire à l’achat qui dépend du support, de la durée et de sa capacité d’enregistrement.

Par ailleurs la directive européenne 2001/29/CE du 22 mai 2001 (modifiée par la directive 2019/790) via l’alinéa 7 de la directive 2019/790 confirme la possibilité de mettre en place des protections pour garantir l’exercice effectif des droits d’auteur mais “tout en veillant à ce que l’utilisation de mesures techniques n’empêche pas les bénéficiaires de jouir des exceptions et limitations prévues par la présente directive”. En clair, cette directive oblige les États membres à prendre les mesures appropriées pour garantir le bénéfice de certaines exceptions dont la copie privée.

Concrètement la transposition dans le droit français de cette directive dans le Code de la Propriété Intellectuelle (article L331-31) a donné comme mission (entre autres) à la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (HADOPI) de veiller “à ce que la mise en œuvre des mesures techniques de protection n’ait pas pour effet de priver les bénéficiaires des exceptions”. Cela comprend bien évidemment l’exception pour copie privée et on peut en conclure que sur la base de cet article l’HADOPI pourrait interdire les éditeurs et distributeurs de services à recourir à des moyens techniques limitant la copie.

Que dit la jurisprudence ?

Mais les choses ne sont malheureusement pas si simples, il existe une subtilité d’ordre juridique qui a son importance. La copie privée reste une exception légale et n’est pas un droit. En d’autres termes vous ne pouvez pas être poursuivi pour avoir copié un film pour un usage privé en restant dans le cadre de la loi, mais vous ne pouvez pas invoquer cette exception pour poursuivre un distributeur ou un producteur si vous ne parvenez pas à copier un film.

A ce sujet la jurisprudence a parfaitement complété la loi au travers de l’affaire “Mulholland drive”. C’est l’histoire d’un mec qui avec l’appui de l’association de défense des consommateurs UFC Que choisir, s’est plaint auprès de la justice qu’il ne pouvait pas copier le DVD du film “Mulholland drive” en invoquant l’exception de copie privé. L’affaire a connu de multiples rebondissements avec un premier arrêt du 30 avril 2004 par le tribunal de première instance de Paris qui a donné d’abord tort au plaignant qui a interjeté appel de ce jugement. La cour d’appel de Paris dans son arrêt du 22 avril 2005 a cette fois-ci donné raison au plaignant. La cour de cassation a ensuite été saisie et a cassé le jugement dans son arrêt du 28 février 2006. Retour à la cour d’appel de Paris qui dans son arrêt du 4 avril 2007 a débouté cette fois-ci le plaignant qui pourvoit en cassation. La cour de cassation rend un jugement définitif avec son arrêt du 19 juin 2008 et déclare la requête irrecevable et confirme ainsi que la copie privée n’est qu’une exception et ne peut être considérée comme un droit.

Pour résumer

Moralité cette jurisprudence réduit drastiquement le champ d’application de la copie privée. Alors certes les gendarmes ne viendront pas fracasser votre porte à 6h du mat’ parce que vous avez copié “les bronzés” de votre box ou d’un DVD mais il n’existe pas de recours juridique si vous n’y parvenez pas.

Continuer la lecture de L’exception de copie privée

Rétrospective des sorties windsurf 2020

Malgré une année marquée par la pandémie et deux confinements particulièrement frustrants d’une durée totale de 3mois cumulée, l’année a été assez positive car je compte à ce jour 54 sorties. J’en ferai probablement encore deux d’ici la fin de l’année, soit 56 sorties au total. Cela fait de 2020 une de mes meilleurs années, je n’étais pas sorti autant depuis 2003 ! Cela cache également une triste année de navigation en voilier avec quasiment aucune sortie du fait des conditions sanitaires, quoi de mieux qu’un sport individualiste comme la planche à voile pour respecter les distances.

Dans la pratique sur les 54 sorties, dont on retrouvera le détail par ici, je compte 34 en mode slalom eau plate et vent de 4bft à 5bft avec flotteur Exocet RS2 91l et voiles de 5.7 et 6.6 et 20 en mode vague et des vents de 5bft à 8bft avec flotteur JP Young Gun 70l et voiles de 3.4, 4.2 et 4.7. Voilà une vidéo résumant ces sorties :

C’est filmé avec une caméra GoPro HD4 Black et une GoPro Hero 8 qui l’a remplacée en sortie du premier confinement. La différence entre les deux modèles est phénoménale, notamment pour ce qui concerne l’algorithme de stabilisation de l’image hypersmooth, comme évoqué dans ce post. Comme d’habitude c’est monté sous linux avec le logiciel de montage vidéo Kdenlive.

Prise en compte de la Whitelist et blacklist avec spamassassin pour filtrer les mails

J’ai galéré à mettre en place les whitelist et blacklist avec SpamAssassin, en deux mots les expéditeurs qui sont dans la blacklist sont considérés comme des spammeurs et leurs mails classés comme spams, et a contrario les expéditeurs dans la whitelist ne sont pas considérés comme des spammeurs. Il m’a fallu des mois de mise au point à force de tâtonnement avant de trouver le bon réglage, maintenant que ça marche je tiens à partager ma configuration. Dans le fichier /etc/mail/spamassassin/local.cf j’ai ces lignes là :

score USER_IN_WHITELIST -100.0
score USER_IN_BLACKLIST 100.0

shortcircuit USER_IN_WHITELIST       on
shortcircuit USER_IN_BLACKLIST       on

La variable USER_IN_WHITELIST attribue un score de -100 si le mail est dans la whitelist et a contrario à +100 s’il est dans la blacklist. En parallèle j’ai créé un fichier /etc/mail/spamassassin/white-black-list.cf qui contient la whitelist et la blacklist sous ce format (extrait)

whitelist_from *@amazon.fr
whitelist_from *@cdiscount.com
whitelist_from *@jamendo.com
whitelist_from *@dgfip.finances.gouv.fr
blacklist_from *@captainpromos.com
blacklist_from *@captain-promos.com
blacklist_from *@captainpromos.fr
blacklist_from *@captain-promos.fr
blacklist_from *@sender.motherbabychild.com
blacklist_from *@mecacom.fr
blacklist_from *@british-abaf.com
blacklist_from *@b.professionnel-pres-de-chez-toi.fr
blacklist_from *@ecatalog.fr

Dans la pratique, la directive shortcircuit (court circuit) permet de ne pas dérouler tous les tests et de les stopper dès lors que l’expéditeur se trouve dans la whitelist ou la blacklist. Pour un spam dont l’expéditeur est dans la blacklist, dans le corps du mail on retrouvera :

Détails de l'analyse du message:   (100.0 points, 5.0 requis)
 0.0 SHORTCIRCUIT           Not all rules were run, due to a shortcircuited
                            rule
 100 USER_IN_BLACKLIST      From: address is in the user's black-list

Je me permets maintenant une digression, “Black lives matter” est passé par là et le code va évoluer pour que whitelist devienne welcomelist et blacklist devient blocklist car certains auraient relevé une connotation raciale dans le terme de whitelist et blacklist. Le changement sera effectif dans les prochaines versions, on peut voir ici l’annonce sur la mailing list officielle SpamAssassin. C’est un courant de fond qui touche tous les logiciels libres, par extension la notion même de maître esclave disparait également, Github a renommé ainsi la branche master par main.

La novlangue devient une réalité et on fait table rase de ce qui fait notre histoire et notre culture pour gommer toutes les aspérités pour faire plaisir à une minorité d’intégristes prônant la dictature du politiquement correct. Ce mouvement est dangereux car il refuse le débat, la contradiction et la réflexion historique et cherche à imposer un point de vue unique. Il prospère et se diffuse entre autres via les réseaux sociaux qui forment aujourd’hui une formidable caisse de résonance pour le moindre crétin, discréditant et diffamant toute voix sensée et raisonnable. Pour sûr quand ce travail d’appauvrissement culturel aurait fait son œuvre, on s’exposera à un violent retour de bâton pour avoir sciemment gommé notre passé.

Snorkeling en Corse

Alors que l’hiver s’installe on peut toujours se remémorer l’été passé histoire de se réchauffer. Contre vent et marée avec la crise du covid nous avons maintenu nos vacances en Corse, pour corser l’aventure, si je puis dire, en passant en plus par l’Italie et nous avons bien fait. Sur place je n’irai pas jusqu’à dire que c’était désert mais il y avait exceptionnellement beaucoup moins de monde que d’habitude et c’était d’autant plus appréciable. Aucun problème pour se garer, quelle que soit l’heure de la journée, pas de longue file d’attente, des plages loin d’être surchargées, calanques désertes, certainement pas génial pour les professionnels du tourisme mais top pour le touriste !

Farniente au pied du phare de la Pietra

Voilà donc une première vidéo issue de ce séjour, c’est un mix de toutes les sessions de snorkeling (palmes, masque et tuba en bon français), sur deux spots principaux, sur l’île Lavezzo qui fait partie du petit archipel des îles Lavezzi au large de Bonifacio et au pied du phare de la Pietra sur la commune de l’île Rousse.

C’est filmé avec une GoPro Hero 8 et monté sous linux avec kdenlive.