Tous les articles par Olivier Hoarau

Week end de windsurf

Gros coup de vent hier avec un 9bft qui a soufflé dans la nuit de vendredi à samedi, le matin le vent était encore établi à 9bft, beaucoup trop pour mon poids plume. Je laisse passer mon tour et je tente ma chance l’après midi à la faveur d’une baisse relative du vent, avec des claques à 50 nœuds. Le vent était orienté nord, avec une température extérieure de 7°, donc autant dire que c’était glacial, l’occasion de sortir les moufles.

La marée était basse et moins favorable pour les vagues mais ce n’était pas plus mal car c’était encore beaucoup trop, j’étais totalement à la rue et la moindre vaguelette se transformait en tremplin qui vous propulse à plusieurs mètres de haut. C’est ce qui m’est arrivé, en l’air le vent m’a arraché la voile des mains et j’ai été propulsé sur plusieurs mètres pour impacter violemment l’eau de face, j’en ai perdu mes lentilles !

Le lendemain, c’était beaucoup plus tranquille sur les restes du coup de vent de la veille, j’étais nickel en 4.7 et je maîtrisais totalement mon sujet. Malheureusement, ce fut assez court car le vent est tombé à 10h, il fallait se lever tôt.

La vidéo ci-dessous est un résumé de ces deux sessions.

Dans cette vidéo, j’ai alterné plusieurs positions de la GoPro, le premier jour j’avais une GoPro Hero8 en tête de mât et une GoPro Hero9 au dessus du casque. Le lendemain j’avais mon harnais avec la GoPro Hero9 fixée au bout de la perche dans le dos pour une vue à la troisième personne. Je préfère ne pas le mettre quand les conditions sont trop hardcore.

Mine de rien mon bricolage de la perche fixée au harnais tient depuis maintenant plus de sept ans. Ce qui est plutôt pas mal pour une fabrication maison, j’ai fait du costaud et du robuste, même si en contrepartie il n’est pas des plus légers. Pour mémoire voici le tutoriel DIY pour le fabriquer.

Sauvegarde chiffrée dans le cloud

J’ai considérablement étoffé mon dispositif de sauvegarde de mes données. J’évoquais dans ce post un premier dispositif basé sur un script bash lui même basé sur rsync qui permettait une sauvegarde incrémentale. Malheureusement j’ai rencontré un crash disque « bas bruit » qui a entraîne une corruption des données et de la sauvegarde sans que je m’en rende compte immédiatement. Suite à cet incident j’avais amélioré mon dispositif de sauvegarde et des tests d’intégrité des disques qui est décrit dans cet autre post. J’avais fait part de mes déboires sur le site linuxfr dans ce journal. Les commentaires m’ont conduit à revoir complètement mon dispositif qui repose maintenant sur les outils borg, btrfs et unison.

Tout cela est présenté et détaillé sur cette page de funix.org. et à fait l’objet de cet autre journal sur linuxfr. Les commentaires m’ont poussé à aller encore plus loin en rendant mon dispositif de sauvegarde encore plus robuste. Je l’ai donc complété par :

– une solution de sauvegarde et de partage des données base sur un cloud payant kdrive d’infomaniak avec un dispositif de synchronisation automatique et des sauvegardes manuelles. Cette sauvegarde à distance vient compléter le dispositif local et permet de le rendre encore plus robuste à un sinistre qui détruirait à la fois le serveur et les sauvegardes locales. Un troisième journal sur linuxfr détaille ce point précis, je vous invite à découvrir les commentaires qui ont été faits sur ces trois journaux qui sont assez instructifs sur les éventuelles autres solutions de sauvegarde.

– une pure solution de sauvegarde avec des données stockées chiffrées en utilisant rclone et Google Drive. Ce dernier offre une solution gratuite jusqu’à 15Go, ce qui est généralement largement suffisant pour stocker des données sensibles (hors fichiers multimédia). Si on peut s’inquiéter de la protection des données et de l’utilisation que Google peut en faire, le problème ne se pose pas car elles sont envoyées chiffrées et stockées en l’état sur le drive. C’est donc bien de la pure sauvegarde plutôt que du partage de données. A noter que ce ne sera possible avec infomaniak qu’après souscription à l’offre supplémentaire Swiss Backup.

Ces solutions basées sur le cloud sont développées dans cette autre page de funix.org.

Mise à jour de FUNIX.org

J’ai mis à jour mon site funix.org consacré à Linux, les évolutions sont les suivantes :

pages divers
– page trucs et astuces, j’ai rajouté les liens vers les posts de ce blog sur la présentation de digikam (gestion photo) et de viking (trace GPS)

pages installation d’un serveur LAMP (Linux+Apache+MySQL+PHP)
– page Apache+PHP+MariaDB (avec les sources), passage à apache 2.4.51 et  PHP 7.4.25

pages gestion des mails
– page réception des courriers et mise à disposition, passage à la version 1.5.0 du webmail roundcubemail
– page filtrer les mails, passage à l’antivirus ClamAV 0.104.1
– page analyser les logs d’apache, le projet webalizer a l’air mort, j’ai rajouté des liens pour récupérer la dernière version connue, je le supprimerai à terme.

pages multimédia
– page outils de base pour la vidéo, passage aux bibliothèques vidéo libogg 1.3.5, rubberband 2.0.0, OpenCV 4.5.4, version du 30/10/21 de x264 et ffmpeg 4.4.1
– page lecteurs vidéo, passage à VLC 3.0.16
– page mediacenter, passage à kodi 19.3 Matrix
– page transcodage, passage à avidemux 2.7.8 et HandBrake 1.4.2
– page outils multimédia divers, passage à lollypop 1.4.23, OSD lyrics 0.5.10 et Music Brainz Picard 2.6.4. OSD lyrics permet de faire du karaoké, le projet est longtemps resté inactif et est à nouveau maintenu pour le plus grand bonheur des amateurs de karaoké

OSD Lyrics


– page conteneur vidéo, passage à vorbis tools 1.4.2, libmatroska 1.6.3 et mkvtoolnix 62.0.0
– page piloter un caméscope mini DV, là aussi dvgrab semble un projet mort, j’ai rajouté une URL pour télécharger les sources de la dernière version connue

pages montage vidéo
– page montage vidéo, passage à mlt 7.0.1, kdenlive 21.08.2, cinelerra 7.4, OpenShot 2.6.1, Synfig Studio 1.5.1 et blender 2.93.5. J’ai galéré pour installer blender car il requière maintenant python 3.9 or la Mageia 8 fournit la 3.8, il faut donc faire cohabiter les deux versions, j’ai également eu des soucis avec l’installation de OpenImageIO, blender n’a pas voulu reconnaître la version que j’avais compilée et j’ai dû installer le package sans les dépendances pour ne pas écraser les différentes bibliothèques que j’ai installées manuellement en les compilant.

Blender 2.93.5

J’ai toujours un soucis avec cinelerra 7.4, qui compile plus facilement maintenant, mais qui plante au lancement.
– page tutoriel montage vidéo kdenlive, rajout de deux fonctionnalités suite au passage à la version 21.08.2, il s’agit de la fonction time remap qui permet une gestion plus fine du réglage de la vitesse d’un clip, je n’ai toujours pas bien compris comment ça fonctionnait. J’évoque également la fonction qui permet de déplacer le projet entier sur la timeline tout en gardant les guides.

La fonction time remap de kdenlive

Page téléchargement mise à jour des documents

– Installation d’un serveur LAMP
– Envoyer et recevoir du courrier pour un réseau multi utilisateurs
– Tutorial sur le montage vidéo avec kdenlive

Croisière bretonne le retour

Après notre croisière du mois d’août on a remis le couvert le temps d’un week end de septembre. L’objectif était encore Ouessant en mer d’Iroise mais encore une fois l’orientation du vent et de la houle a fait capoter le projet, on s’est donc encore rabattu sur Douarnenez en passant par Camaret sur mer comme on peut le voir sur la trace GPS ci-dessous.

On était trois voiliers au total, c’est toujours plus sympathique de sortir en flotte. Le trajet Brest Camaret sur mer s’est fait dans un vent très léger, heureusement que le courant sortant nous a aidé à sortir du goulet. Escale à Camaret sur mer où j’en profite pour décerner un carton rouge pour les services du port, les prix ont explosé et ne sont pas du tout à la hauteur des services qui sont rendus notamment des sanitaires qui sont dans un état pitoyable et où il est même dangereux de prendre sa douche tellement elle est bouillante. Heureusement que les restaurants et bars sur le quai viennent faire oublier ces désagréments.

Le lendemain direction Douarnenez dans un vent encore plus faible, on passe laborieusement les tas de pois sous voile au large de la pointe de Pen Hir et on est obligé de terminer au moteur.

Passage des tas de pois à l’aplomb de la pointe de Pen Hir

Dans la baie de Douarnenez on repère une frénésie d’oiseaux de mer, des nuées de fous de Bassan qui plongent à tout va avec des nombreux goélands qui ne sont pas en reste. A coup sûr, les poissons ne sont pas bien loin, le tout mérite un détour, c’est à ce moment là qu’on croise la route d’un groupe de dauphins communs qui se dirigent vers la curée.

Ils sont restés à jouer dans l’étrave une bonne vingtaines de minutes. C’est quand même assez incroyable, les dauphins ne viennent jamais vers nous quand on est à la voile, ce n’est qu’au moteur qu’ils approchent bien qu’on file quasiment à la même allure, c’est à dire dans les 4 nœuds.

Continuer la lecture de Croisière bretonne le retour

Digikam gestion de photos évoluée

L’autre jour j’étais avec un pote, Apple addicted, qui me disait qu’il gérait ses photos avec Photos iCloud et qu’avec cet outil il bénéficiait de la reconnaissance faciale et d’une manière générale de certaines fonctions avancées qui lui permettent de plus facilement indexer, classer et retrouver ses photos. Alors bien sûr j’ai été piqué au vif, comment ça, sous Linux je ne serais pas capable de faire la même chose !

Touché dans mon orgueil, ni une, ni deux, je me mets à chercher un équivalent sous linux, après une recherche rapide, il semblerait que digikam offre ce genre de fonctionnalités. En teaser voilà ce que ça donne quand on sélectionne quelques personnes dans le Filtre d’étiquettes de visage, il n’affichera que les photos de l’album où apparaissent les personnes sélectionnées.

Jusqu’à présent je me contentais de gérer ma photos sous forme d’arborescence par année avec un système de nommage du style année-mois-jour-libellé qui permet de faire des tris. Je trouvais les outils comme digikam usine à gaz et je me satisfaisais amplement d’un outil simple comme geeqie.

Continuer la lecture de Digikam gestion de photos évoluée

Randonnée de la rhune dans le pays basque

Après le retour de la randonnée de l’Artzamendi voilà celui de la montée de la Rhune, toujours dans le pays basque. La Rhune est une montagne d’un peu plus de 900m qui surplombe la côte basque, à son sommet on a une magnifique vue panoramique de Hendaye à Biarritz en passant par Saint Jean de Luz. Autre particularité de la Rhune, la ligne de frontière passe au sommet et on se retrouve en Espagne quand on va boire un coup ou manger aux restaurants qui s’y trouvent. La particularité néanmoins la plus notable est le petit train à crémaillère qui fait la notoriété du site et qui évite aux moins courageux l’ascension à pied.

Le petit train à crémaillère à son terminus au sommet de la Rhune

C’est une randonnée très populaire, comprendre il y a beaucoup de monde sur les pistes et d’un niveau très hétéroclite, mais la piste est assez large pour qu’on ne se gène pas trop, il faut néanmoins faire avec ceux qui descendent quand vous montez (et vice-versa). Elle n’est pas spécialement difficile pour des randonneurs aguerris, les derniers kilomètres sont certainement les plus ardus avec une forte pente et un sol très irrégulier avec pas mal de caillasse.

L’ascension finale de la Rhune
Continuer la lecture de Randonnée de la rhune dans le pays basque

Passage à MAGEIA 8 terminé

Je viens de terminer avec mon serveur Dell Poweredge T310 le passage à Mageia 8 de tous les postes de mon réseau local. Contrairement à ce que l’image ci-dessous peut indiquer, j’ai procédé une mise à jour en partant de la 7.1 sans passer par une réinstallation complète.

Dell PowerEdge T310

Ça m’aura pris un peu plus de six mois, ayant commencé en février dernier peu après la sortie de la Mageia 8 en échelonnant petit à petit dans le temps.

Continuer la lecture de Passage à MAGEIA 8 terminé

Filtrer les adresses IP menaçantes

Dans le but de sécuriser encore plus mon serveur j’ai mis en place un filtrage d’adresses IP potentiellement menaçantes. En fait certains sites comme abuseipbd ou spamhaus collectent et maintiennent de telles listes, il suffit de les récupérer et de les faire prendre en compte par son firewall favori. Pour ma part j’utilise shorewall comme firewall et je me suis basé sur cette page du wiki de Mageia (en anglais).

Il faudra utiliser l’outil IPset qui permet de gérer des listes d’adresse IP (entre autres). Tout le reste et le détail de cette installation se retrouve sur cette page de funix.org.

Dans le même genre il existe également fail2ban qui marche de manière un peu différente. Il va analyser les logs des services lancés sur votre serveur comme SSH, Apache ou bien encore OpenVPN, identifier les tentatives de connexion infructueuse et procéder au bannissement de l’adresse IP de l’indélicat via le firewall. En revanche je rencontre quelques soucis de configuration et ça n’a pas l’air de fonctionner pleinement, je continue à chercher.

Randonnée de l’artzamendi dans le pays basque

Voilà une description d’une randonnée réalisée récemment dans l’arrière pays basque dans les contreforts des Pyrénées. Il s’agit de l’ascension du mont Artzamendi qui culmine à 924m en passant par trois cols, celui de l’Ane, du Mehatxe et celui d’Arzatey. On franchit à cette occasion la frontière espagnole au niveau des bornes numérotées 82 et 83. Cette randonnée se caractérise par des paysages vraiment splendides et par la richesse de la faune qu’on peut observer relativement facilement.

Mère et fille sur le sentier de l’Artzamendi

On a parfois l’impression de se retrouver dans une steppe mongol comme on peut le voir sur la photo ci-dessous avec les petits chevaux basques prénommés pottok qui errent en totale liberté.

Pottok sur le sentier de l’Artzamendi

Ces chevaux ne sont pas du tout farouches et se laissent volontiers approcher.

Face à face avec avec les pottoks (chevaux basques)

Outre les chevaux, on peut observer une foultitude vautours fauves qui planent plus ou moins haut.

Vautour fauve
Continuer la lecture de Randonnée de l’artzamendi dans le pays basque

Croisière bretonne

Avec mon épouse on a réalisé une petite croisière en mer bretonne ces derniers jours sur un voilier de type Hanse 315. Vu la saison, on espérait aller du côté de Ouessant, mais on fait face actuellement à des vraies conditions automnales avec un régime dépressionnaire au lieu des vents de nord-est habituels et les conditions de mouillage ne sont du coup pas très propices. Au final on a fait une petite tournée des ports bretons, Camaret sur Mer, Morgat et Douarnenez comme on peut le voir sur la trace GPS ci-dessous.

On a manqué de vent pour la première étape vers Camaret sur mer qu’on a réalisé au moteur sous un temps maussade, le vent s’est établi dans l’après midi alors que le beau temps revenait.

Escale à Camaret sur mer

Fort heureusement le vent est revenu le lendemain pour le trajet vers Morgat en passant par la pointe de Pen Hir et les des tas de pois. On s’est présenté devant Morgat mais on a choisi de lâcher l’ancre dans l’anse de Saint-Hernot en face des grottes de Morgat et à deux pas de la devenue célèbre plage de l’île Vierge. Vu la pluie on a malheureusement peu profité de cet environnement exceptionnel d’autant que le mouillage est devenu difficile avec la rotation du vent.

Le lendemain direction Douarnenez, ou plutôt le port de Treboul au fond de la baie de Douarnenez, cette fois-ci sous le soleil de retour.

Escale dans le port de plaisance de Treboul

Et pour conclure le lendemain, retour à Brest avec un vent établi de 20 à 25 nœuds avec la flotte qui va avec. Donc prise de 2 ris, et le code 0 est resté rangé, on a tracé pour rentrer avec une vitesse moyenne de plus de 7 nœuds et des pointes à 10 nœuds. La vidéo ci-dessous restitue assez mal les conditions assez sportives lors du passage du cap de la Chèvre.