Archives de catégorie : Nautisme

Tout ce qui touche les activités liées à la mer, voilier, planche à voile, funboard, surf

Navigation en baie de Morlaix

De retour d’une courte croisière d’un week end en baie de Morlaix à 2 Voiliers. Le moins qu’on puisse dire est que les parages sont très mal pavés et la navigation requière une préparation et une attention de tous les instants. Par contre c’est toujours intéressant de naviguer entre les ilots et autres fortifications et ce n’est pas ce qui manque dans la baie comme le château du taureau qui porte assez mal son nom puisque c’est en fait un petit fort dans le style architectural du fort Boyard.

16-05-14-chateau-taureauOn peut également observer la tourelle du plateau des Duons qui date de 1793, construire à l’origine comme refuge pour naufragés et balise.

olivier_hoarau_baie-morlaix-tourelle-des-duons

Voilà la trace GPS de la première journée, départ du port de plaisance du port de Roscoff et on profite des conditions favorables de marée et de vent pour prendre la direction de l’embouchure de la rivière de Morlaix pour mouiller devant Dourduff en mer. Le retour est plus sportif avec un vent qui forci à 5 bft.

2016-05-14-croiseur-baie-morlaixDeuxième journée, on va mouiller devant la plage du Kelenn à Carantec.

olivier_hoarau_baie-morlaix-mouillage-plage-kelenn

dans un vent faiblounet et un froid de canard pour un mi mai on traverse le chenal de l’île de Batz au moteur.

2016-05-15-croiseur-baie-morlaixLa suite de la galerie photo est par ici.

Croisière en mer d’Iroise

Je viens de déposer mon sac suite à une petite croisière en mer d’Iroise sur un Bénéteau Oceanis 323. 148km parcourus au total ou plutôt je devrais dire 80 nautiques en 3 jours au départ de Brest.

2016-04-14-croiseur-croisierePremière journée avec un vent très faiblounet qui nous a permis de nous traîner péniblement jusqu’à Morgat dans la baie de Douarnenez. Puis le lendemain, direction l’île de Sein, au milieu des cailloux pour un mouillage au chausse pied pour le repas de midi.

16-04-13-grand-phare-seindans l’après midi on trace jusqu’à la pointe du Toulinguet sous spi sous le soleil et avec un vent bien établi de 12 à 15 nœuds.

16-04-13-spi-iroiseOn passe la nuit à Camaret et le lendemain retour sur Brest avec des conditions plutôt sportives avec un vent établi à 25 nœuds et des rafales à plus de 30 nœuds.

Ce n’était pas qu’une croisière d’agrément, elle avait également une vocation d’apprentissage pour appréhender la vie à bord sur plusieurs jours, apprendre à manœuvrer le bateau au moteur dans les ports, faire diverses manœuvres (mouillage, embossage, …) ou faire une navigation (relèvement, calcul de marée, etc.). Bref, une bonne expérience pour apprendre à être plus autonome.

Freeride Saint Pabu

D’habitude par vent de nord-est, par marée basse, je vais naviguer du côté de Lampaul-Ploudalmézeau, on m’a conseillé de tester Saint Pabu. Bien m’en a pris,  sous le soleil c’était fantastique, on tire quelques bords et on se retrouve à naviguer dans l’Aber Benoît en longeant un long banc de sable avec un plan d’eau plat comme un billard et une eau transparente façon lagon, un vrai régal.

Voici ma trace GPS, en fait on est entre les spots des dunes de Sainte Marguerite de Landéda au nord et à l’ouest Lampaul-Ploudalmézeau et Tréompan. Cette après midi, c’était marée basse avec un coefficient de 99, au sud ouest de ma trace dans l’Aber Benoît, c’est un immense banc de sable.

2016-03-13-gps-fun-saint-pabuj’ai fait un petite vidéo vite fait, ce n’est pas ma meilleure.

Sortie habitable

J’ai lancé mon compteur de sortie windsurf 2016 avec déjà deux sorties au compteur dont une superbe session de vague samedi 9 janvier aux blancs sablons dans des conditions plus que sévères. Aujourd’hui j’ai lancé la saison de voilier, même si l’arrêt n’a été que d’un mois avec une sortie sous le signe de noël. Départ dans le froid au petit matin sous un ciel tristounet avec un vent à 4bft de sud-est plutôt mollasson, on comptait tracer jusqu’au pied de l’abbaye de Landévennec mais nous avons manqué de vent. On s’est donc contenté d’un mouillage au Tinduff puis un retour au spi asymétrique.

Cela fait quand même un petit tour de 44km comme on peut le voir sur la trace GPS.

2016-01-17-tracegps-croiseur-tinduff16-01-17-croiseur-tinduffBientôt le retour de la saison des régates, et là c’est une toute autre ambiance comme on peut le voir sur les deux vidéos de régate 2015.


Sorties windsurf 2015

Certainement ma dernière sortie en planche à voile de l’année ce matin, une sortie vague aux blancs sablons dans des conditions de vague pas très idéales, elles étaient certes bien là mais elles fermaient brutalement, les rares que j’ai tentées de surfer m’ont fait prendre le bouillon et passer à la machine à laver, je suis passé encore à deux doigts de casser du matériel. Voilà une photo de cette sortie lors d’un jibe.

Posted Image

Au final 52 sessions, ce qui constitue une excellente année d’autant plus que je ne suis pas célibataire, que j’ai un boulot prenant et que je sors en voilier toute l’année en participant notamment au championnat de régate du GCI sur  le bateau Tradition Bretagne durant l’automne et le printemps. En synthèse cela donne:

  • 24 sorties en matos de slalom (exocet RS2 91l, voiles X.O sails shark 5.7 et Tribord RC5 6.5)
  • 22 sorties en matos de vague (flotteurs now wave 76l et JP Young Gun 70l, voiles Naish Session 3.3, Simmer Icon 4.2 et tribord WSix 4.7)
  • 7 sorties en matos freeride (flotteur bic KPR 8’5 », voile X.O sails shark 5.7)

Le tout sur les spots du nord Finistère (spots de Tréompan, Blancs Sablons, dunes de Sainte Marguerite, et du moulin blanc). Le détail des sorties est donné .

Pas de casse matérielle cette année, néanmoins je peux déplorer la perte de ma GoPro HD3 silver remplacée depuis par une HD4 Black. A noter également que j’ai échangé mon  flotteur de vague now wave antédiluvien de 2001 contre un JP Young Gun de 70l et j’ai acheté un flotteur de slalom Exocet RS2 91l. Pour la première fois j’ai atteint les 50km/h, soit 28 noeuds, je suis encore loin de la barre des 30 nœuds, ça peut paraître ridicule ces vitesses pourtant au ras de l’eau c’est très impressionnant et assez technique avec la difficulté de maintenir un flotteur qui devient volage, on n’est jamais très loin de la bascule et à cette vitesse ça peut faire assez mal.

Trois vidéos de mes exploits de cette année

et quelques photos pour agrémenter le tout

Posted Image

Posted Image

Sur ce, joyeux noël !

Sortie croiseur de Noël

Certainement notre dernière sortie de l’année en voilier, une sortie en groupe de 5 croiseurs à la journée avec une halte digestive pique nique à Camaret. C’était plutôt osé pour la saison, mais finalement nous partîmes au moteur dans des conditions pétolesques sous un ciel bien gris comme on peut le voir sur cette photo

DSCN9467pour retrouver un franc soleil et du vent en seconde partie de journée.

DSCN9542l’occasion de faire quelques rencontres comme le navire sismique à étrave inversée Oceanic Sirius

DSCN9438et cette mouette devant l’Atout Chance de l’école des mousses

DSCN9484Voilà ce que donne notre trace GPS, sortie du goulet à marée descendante au moteur jusqu’à ce qu’on trouve du vent au niveau du plateau des fillettes, retour vent de travers dans le goulet avec la marée dans le dos qui nous « pousse » avec une pointe de vitesse à 10 nœuds, plutôt impressionnant, un petit détour vers l’Auberlach puis un passage entre la pointe de l’Armorique et l’île ronde, et descente vers le port vent arrière sous le soleil couchant.

2015-12-13-croiseur-camaret

Windsurf dans la tempête

Le titre est accrocheur, mais soyons honnête, ce n’était pas la tempête mais seulement un coup de vent si on se réfère à l’échelle de Beaufort. On va dire juste un 7 à 8 beaufort de nord-ouest, c’est à dire un bon 30 nœuds établis avec des claques à plus de 40 noeuds tout de même. Pas de quoi m’effrayer pour me lever tôt et profiter de la marée montante malgré les 6° sous abri. Mise à l’eau à 9h à Lampaul Ploudalmézeau, sur le spot des 3 moutons, appelé à tort Tréompan qui est la plage plus à l’ouest. Avant cela il a fallu affronter les éléments pour littéralement trainé son matériel sur la plage avec des volées de sable qui fouettent et meurtrissent le visage et un vent à décorner les bœufs.  Pour une fois je n’étais pas le premier à l’eau, j’ai été devancé par un gars en 4.5 qui a souffert bien davantage que moi, puisque j’avais mis ma voile Naish Session de 3.4 bien plus adaptée même si je restais très surtoilé ce qui obligeait souvent à freiner inconsciemment pour ne pas se satelliser à la moindre vague. Fort heureusement, les vagues étaient de taille modeste avec dans les belles séries une taille de 1,5m, malheureusement avec le vent de nord-ouest et le vent de folie pas facile d’avoir une voile neutre pour pouvoir surfer. Néanmoins pendant 1h30, j’ai pris du plaisir et je n’ai trop merdouillé mes manœuvres compte tenu des conditions hardcore. Le matin à la fraîche, j’ai pu profiter des magnifiques couleurs et lumières générées par le soleil levant, une bonne occasion de vivre l’instant présent intensément.

Pour la circonstance j’ai ressorti ma GoPro HD4 en la laissant en mode classique HD et 50 images par seconde avec une position sur le casque et sur l’avant du wishbone côté tribord et bâbord amure. Voilà le résultat.

Sous kdenlive je me suis amusé à gérer les vues multiples. Ca m’a pris pas mal de temps à comprendre comment utiliser cet effet car c’est assez peu documenté. A l’occasion je ferai un tutoriel pour expliquer comment faire.

Week end nautique

Décidément le week end n’est pas fait pour se reposer, 2h de navigation en planche à voile au taquet en flotteur de vague et voile de 4,7m2 le samedi matin puis j’enchaîne l’après midi sur une sortie de 3h en voilier J80 histoire de passer entre l’île des morts et l’île Trébéron dans la baie de Roscanvel. Ces deux îles ont une histoire intéressante, Trébéron est une ancienne zone de quarantaine pour la ville de Brest créée au XVIIIème siècle sur laquelle un lazaret a été construit. Les personnes qui ne survivaient pas à la quarantaine étaient enterrées sur l’île des morts, d’où son surnom. Depuis le début des années 60 elles sont désaffectées et interdites d’accès. Voilà la trace GPS de notre périple.

2015-11-08-j80-ile-mortsLe dimanche, j’ai à nouveau fendu le plan d’eau avec l’aileron de ma planche à voile, de slalom cette fois-ci dans des conditions plutôt moyennes avec un vent qui oscillait entre 12 et 25 nœuds, heureusement que le soleil était de la partie, ça compense. Pour terminer l’après midi, balade au bord de mer sur la côte nord pour observer les oiseaux, comme ces mouettes.

Olivier_Hoarau-mouettesCes aigrettes garzette

Olivier_Hoarau-aigrette-garzettece groupe de tournepierres agglutinés sur un rocher

Olivier_Hoarau-tournepierresde plus près

Olivier_Hoarau-tournepierre2

Week end voilier

Un petit weekend sympa en voilier direction le sud Finistère au départ de Brest avec une escale à Douarnenez, un trajet de pas loin de 140km comme on peut le voir sur la trace GPS.2015-10-25-tracegps-croiseur-douarnenezLa trace rouge est l’aller, départ tôt le matin à l’étale de marée basse histoire de pouvoir passer le goulet sans se prendre de face le courant rentrant de la marée montante. Départ avec un vent de 15 nœuds de sud-ouest forcissant avec une prise de ris. On est sorti du goulet quasiment sur un bord puis après quelques virements de bord, on est resté quasiment sur un bord de travers pour franchir les tas de pois jusqu’au cap de la Chèvre. Une fois le cap de la Chèvre franchi, notre vitesse était tellement élevée qu’on a fait un petit tour dans la baie, pour ne pas arriver trop tôt au port de Douarnenez. Sur place quelques manœuvres de port pour exercice sur moteur jusqu’à ce que le vent monte sensiblement brutalement autour de 6 bfts et qui nous surprend dans nos manœuvres dans un espace étriqué et encombré, après quelques frayeurs on se cale à quai et on ne bouge plus. On en profite pour aller visiter la ville et son port musée.

15-10-24-douarnenezLe lendemain retour à Brest sous le soleil avec une orientation de vent de sud-est sous un grand ciel bleu. Départ sous spi asymétrique avec un vent faiblounet, on s’est trainé pour sortir de la baie de Douarnenez avec une vitesse moyenne de 3 nœuds. Au passage du cap de la Chèvre le vent a heureusement forci et on a tracé vers les tas de pois toujours sous spi, les trains de houle avec des creux de 2,5m sont certes magnifiques à regarder avec les décors de la côte bretonne mais obligent le barreur à avoir une vigilance de tous les instants pour ne pas partir au lofe ou à l’empannage.

15-10-25-croiseur-chevreAu passage de la pointe du Toulinguet, on se met à la cap histoire de casser la croûte, on s’éternise un peu car le moment est plutôt agréable et du coup on loupe un peu l’étale de marée haute et on se retrouve à remonter le goulet face au courant, jusqu’à se retrouver complètement scotché devant le phare de Saint Anne du Portzic. Après quasiment 16 heures de navigation au total on se résout à terminer au moteur le dernier kilomètre.

 

Science of stupid windsurfing

Ceux qui ont le bouquet satellite ou câble qui va bien connaissent peut être « science of stupid » sur national geographic channel. C’est une émission de vulgarisation scientifique, elle se base sur des courtes séquences vidéos où généralement des individus se gamellent dans différentes situations et ça permet d’illustrer un principe physique sur le ton de l’humour.
Il se trouve que dans un épisode récent , référencé sous le numéro S2 E14, il y a une séquence spécial windsurf. Voilà la version française, la partie windsurf  commence autour de 15min25s.

Le présentateur Richard Hammond est peu amène envers le windsurf, il fait passer les windsurfers pour des has been. Au niveau de 16m30s de la vidéo, on voit un gars avec une voile jaune Naish Session se manger une vague, c’est bibi ! En j’ai été contacté il y a plusieurs mois par les responsables de l’émission pour pouvoir utiliser ma vidéo, dont voici l’original sur ma chaîne youtube.

 Çà m’a rapporté 150€, ça m’a remboursé une partie du mât que j’ai dû racheter…