Archives de catégorie : Ma vie

Plongée sur la gabinière

Je me suis fait une petite plongée sur le site bien connu de la Gabinière au sud est de Port Cros, ça fait un bout de temps que j’avais pas plongé, j’ai une oreille récalcitrante qui m’a pourri mes dernières saisons de plongée, je n’arrive plus à équilibrer et ma dernière visite chez l’ORL n’a rien détecté. Et là comme je le craignais pas moyen de descendre, j’ai laissé mes collègues plongeurs autonomes comme moi tomber comme des pierres alors que je restais entre deux eaux, finalement j’ai suivi une palanquée de niv1, heureusement que le spectacle est aussi riche dans les 10m.

Comme d’hab une pléthore de mérous énormes, des barracudas isolés et tout un tas d’autres poissons locaux avec une taille rare sous nos contrées. On n’est pas tombé par contre comme à notre habitude sur le banc de bécunes qui s’enroule à la surface.

Au final une plongée mi-figue mi-raisin, il faut que j’envisage un examen plus approfondi si je veux me remettre à plonger sérieusement.

Pour finir une photo du rocher de la Gabinière prise de l’ile du Levant (au premier plan), au second plan Port Cros et le rocher de la Gabinière sur la gauche de Port Cros.

Le rocher de la Gabinière

Tortue d’Hermann le retour !

Décidément ça pullule, je suis encore tombé sur une tortue d’Hermann sur mon terrain, je me demande bien d’où elles sortent et comment elles peuvent se débrouiller pour survivre dans un milieu de moins en moins naturel.

On l’a observée un moment puis elle a disparu aussi vite qu’elle avait apparu, jusqu’à la prochaine rencontre.

Voilà une photo de la rencontre

Tortue d'Hermann

Elle est tout en bas de la photo, on peut voir que la pelouse a bien du mal, il faut dire qu’on n’a déjà pas beaucoup d’eau, ça promet pour l’été prochain.

Marathon de Paris complément

En complément de mon post précédent, quelques stats en vrac

– 35000 inscrits, 28261 au départ, 26879 à l’arrivée,
– je réalise le 1384 meilleur temps avec 3h09’29 »

Les temps de passage confirment mes impressions

– de 0 à 5km, allure de 12km/h, c’est très moyen
– de 5 à 10km, allure de 12,59km/h, ça reste moyen, je n’arrive pas à me faufiler avec la foule
– de 10 à 15km, allure de 12,89km/h, c’est déjà mieux, mais pas encore tout à fait mon rythme normal
– de 15 à 21km, allure de de 13,03km/h, le peloton s’étire, c’est plus facile pour doubler et enfin courir à mon rythme
– de 21 à 25km, allure de 13,17km/h, je force l’allure
– de 25 à la fin, je fais preuve d’une très grande régularité avec une allure de 13,22km/h

Concernant l’entraînement, j’ai commencé sérieusement en janvier avec 14 semaines au total, sachant que je ne pars pas de 0 et je fais du footing régulièrement. Je cours dans la nature en mélangeant la piste et le bitume, j’essaye de trouver des parcours avec du dénivellé et de la difficulté pour corser un peu.
– semaines 1 à 6, 2 sorties par semaine pour parcourir 20 à 25km au total par semaine
– semaines 7 à 9, 4 sorties par semaine pour parcourir 60km au total par semaine
– semaines 10 et 11, 5 sorties par semaine pour parcourir 75km au total par semaine
– semaines 12 et 13, 5 sorties par semaine pour parcourir 100km au total par semaine
– semaine 14 (dernière), 2 sorties pour un total de 30km, 4 jours de repos complets avant le grand jour.

Au total je cumule 660km d’entraînement, avec le marathon j’arrive à 700km ! Côté alimentation, je n’ai strictement fait aucun effort particulier, j’ai fait juste gaffe de bien me gaver de pate la veille et de manger du gateau énergétique le matin même.

Pour terminer une photo (basse résolution) le long de la Seine autour de la mi parcours.

Marathon de Paris

Marathon de Paris

J’suis de retour de la capitale, j’ai couru le 31eme marathon de Paris dimanche 15 avril. Ca  ne s’est pas trop mal passé, je suis arrivé 1370eme sur 35000 avec un temps de 3h09’29 », soit 24′ de mieux que ma dernière participation en 2005.
Voilà un petit résumé de la course, je me suis inscrit dans le groupe jaune avec un objectif de 3h15 pour pouvoir me retrouver dans le premier quart des participants et ne pas bouchonner dans les premiers km sans possibilité de pouvoir courir à mon rythme. Malgré cela, je n’ai pas pu courir à mon rythme pendant les 15 premiers km à cause de la concentration de coureurs et les rues étroites, j’ai même failli m’étaler à plusieurs reprises en m’emmélant les jambes avec ceux des voisins, j’ai perdu de vue mon meneur d’allure. Mais passé le 15eme km, le peloton a commencé à s’étirer et j’ai pu enfin courir à mon rythme et dépassé le meneur d’allure. Au semi marathon, catastrophe le point de côté qui arrive, j’ai du lever le pied et souffler davantage, vers le 25eme km, le point de côté disparait miraculeusement mais j’ai une grosse douleur sur le côté d’une cuisse, finalement elle aussi disparait au bout d’un ou  deux km. Vers les 30km, je me sens bien et je mets franchement le turbo, je n’arrête pas de doubler, au 35eme, je passe encore la vitesse au dessus, je donne tout ce qui me reste. Difficile de dire si c’est les premiers 35km qui sont les plus durs ou les 7 derniers. Je termine les 2 derniers km quasiment au sprint.
Au final parti dans les 9000, j’ai doublé pas moins de 7500 personnes, j’ai le petit regret d’avoir perdu beaucoup de temps dans les 15 premiers km à cause de la densité de coureurs ce qui m’aurait peut être permis de m’approcher des 3h.
A part ça méga ambiance sur le parcours, avec des groupes de musique tous les deux km à peu près, les parisiens et les touristes sont formidables et nous permettent de nous dépasser notamment dans les derniers kilomètres. Une ambiance dans le peloton de tête très sérieuse avec des coureur(e)s qui courent après le chrono contrairement à la queue de peloton beaucoup plus festive et détendue.
Côté météo on a pas mal souffert de la chaleur, heureusement que l’organisation avait prévu suffisamment de ravitaillement pour à la fois se désaltérer et se mouiller.
Maintenant faut que je me trouve un nouvel objectif, ça sera très probablement d’essayer de faire moins de 3h, peut être sur un marathon plus confidentiel pour éviter les effets de foule.

Tortue d’Hermann

En jardinant cette aprem je suis tombé sur une tortue d’hermann que j’ai dérangée pendant son long sommeil hivernal en déplaçant une pierre. Ce n’est pas la première fois que je croise la route d’une tortue, il faut dire qu’on a emménagé depuis maintenant un an dans la plaine des Maures qui est avec la Corse l’habitât naturel de cette tortue, unique tortue terrestre de France métropolitaine. Etonnant qu’elle puisse continuer à se développer dans un habitât de plus en plus malmené par l’activité humaine.

Pour en savoir plus sur la tortue d’Hermann la page de wikipedia est un bon début, ainsi que le site du village des tortues à Gonfaron tout à côté de chez moi qui est essentiellement consacré à la tortue d’Hermann et qui milite activement pour sa protection.

Voilà la tortue prise en photo cette après midi, elle cherche à creuser un trou pour se cacher à nouveau.

Tortue d'Hermann

Passage d’Orange à Free

J’ai découvert un peu par hasard que j’étais en zone de dégroupage total, ça m’a un peu étonné vu que je suis quand même un peu à la campagne. Ras le bol de payer une fortune pour wanadoo/orange, j’ai décidé de franchir le pas, de résilier à la fois mon abonnement France Telecom et l’abonnement internet orange pour prendre le forfait Free.

  • Je m’inscris sur le site de Free le jeudi 4 janvier,
  • le lundi 8 janvier, je reçois mes identifiants de connexion,
  • le mercredi 10 janvier, FT valide l’inscription et me « construit » la ligne, ma ligne téléphonique est coupée,
  • le samedi 13 janvier, je reçois ma freebox HD (V5) avec son boîtier TV.
  • le dimanche 14 janvier, mon réseau est opérationnel, la TV fonctionne, j’ai activé le téléphone

Après branchement, j’ai réussi très facilement à configurer la connexion internet, par contre j’ai eu un peu plus de mal pour activer le téléphone, le wifi et les fonctions routeurs. Il faut dire que la configuration de la freebox est un peu déroutante, il faut passer via le site web de Free.

Je suis carrément bluffé par les possibilités du boîtier TV HD (pour Haute Définition), il intégre des fonctions de magnétoscope numérique (avec un disque dur d’une trentaine de Go), utile pour enregistrer des émissions ou pour stopper une émission en cours pour la reprendre peu après. Je peux également diffuser à partir de mon ordinateur dans des formats divers sur mon poste TV via la freebox. Le boîtier et la freebox communiquent par liaison sans fil, plus besoin de cablasse, et ça marche du tonnerre.

Moralité entre mon abonnement FT avec ses options et l’abonnement Orange j’économise au total 33â?¬ par mois. Au final mon débit est 5 fois supérieur, et la TV en plus alors que FT m’avait assuré que j’étais limité à 512Ko et que je ne pouvais pas avoir la TV par adsl.

Maintenant faut voir dans la durée, si j’ai fait le bon choix.

Parabole

L’autre jour en errant dans les allées d’un célèbre magasin de bricolage j’ai craqué pour un ensemble de réception satellite Optex ORD 8950-TS à  100€ (voir la documentation par ici http://www.optex-normand.com/notice.htm). Ce récepteur numérique a la particularité de recevoir à la fois le satellite (Astra et HotBird) par une parabole à double tête et les chaînes de la TNT via une antenne TNT d’intérieur.

Piétinant d’impatience tel un môme devant son nouveau joujou je me suis précipité sur le toit du garage pour fixer la parabole. Voilà  ce que ça donne, ça se voit maintenant un peu comme le nez au milieu de la figure.

Parabole

Le réglage a été un peu laborieux d’autant que j’avais de la perte en ligne, j’ai du déplacer l’ensemble TV+récepteur dans le garage pour arriver à mes fins. Une fois l’ensemble réglé, quelle déception ! En fait malgré le millier de chaînes disponibles sur ces deux satellites, il y a même pas une douzaine de chaînes francophones, et pour la plupart de piètre qualité (je parle des programmes, pas de la qualité d’image qui est au top !), et moi qui pensais naïvement retrouver au moins les chaînes de la TNT.

J’ai fixé l’antenne TNT dans les combles, bien qu’étant à la limite de réception de l’émetteur le plus proche, je capte quasiment toutes les chaînes, ouf !

Maintenant je me demande si ça valait la peine d’avoir enlaidi la maison avec cette énorme parabole…

Marathon de Paris

Ca y est ça me trottait dans la tête depuis quelque temps, je me suis inscrit au prochain marathon de Paris. La dernière fois que je l’ai fait en 2005 j’étais un peu déçu de mon résultat, il faut dire que je suis parti avec des potes dans les derniers, quelque part entre la 33000 et la 35000eme place, j’ai mis un temps fou à m’extraire de la foule et je me suis réellement mis à courir que longtemps après le départ. Je n’ai jamais réussi à courir vraiment à mon rythme, j’étais tout le temps en train de doubler les gens en zigzaguant à droite et à gauche, au final je suis arrivé 7507 au bout de 3h33’20 » après avoir doublé un peu plus de 25000 personnes !! Je n’ai pas fait 42 km et des brouettes mais certainement bien plus avec tous les zigzags que j’ai du faire.
Je reste persuadé que j’aurais pu faire bien mieux en partant dans le bon groupe, c’est pour ça que je me réinscrit cette année, cette fois ci j’ai choisi le groupe des 3h15, j’ai hésité à prendre le groupe des 3h, mais bon y aura toujours moins de monde qu’en partant dans les derniers.

Achat de pneus sur internet

J’ai innové la semaine dernière, j’ai commandé des pneus sur internet sur le site www.allopneus.com. Il faut dire que sur mon Espace IV j’ai des pneus assez balaises (225 55 R17) et je vois mal acheter du bas de gamme, les michelin côtent autour de 300€TTC le pneu ! Chez les garagistes et spécialistes, je n’ai trouvé au mieux que 265€TTC le pneu (sans la pose), sur internet le même pneu (Michelin Primacy HP) est à 188€TTC livraison (gratuite) comprise. J’ai commandé mardi soir, les pneus sont arrivés vendredi matin et avant midi ils étaient installés, sur le site il y a une liste de monteur, j’en avais deux dans un rayon d’une vingtaine de km autour de chez moi. Au final pose comprise j’ai fait une économie de 130€ c’est plus qu’intéressant.

Balade dans le Verdon

Je suis un petit peu en avance sur mon planning sur la construction de la piscine qui accapare quasiment tout mon temps libre, du coup aujourd’hui on a décidé d’aller faire une balade pas bien loin de chez nous du côté des gorges du Verdon. On a commencé par une balade et baignade au lac de Sainte Croix, pour terminer par une balade en voiture par la route qui surplombe les gorges du Verdon du côté sud (rive gauche).
Le lac de Sainte CroixLe lac de Sainte Croix vu du village d’Aiguines.
Demain le tracto pelle va m’étaler tous les gros tas de terre sur le terrain, on va commencer à y voir plus clair, c’est parti pour une nouvelle semaine de travail à la maison.