Sortie du media player KODI 17 krypton

J’utilise le media player KODI (ex XBMC) comme lecteur de salon, il est installé sur un ThinkPad X200 dont la sortie vidéo est branchée sur un écran TV de salon. Je le pilote affalé sur mon canapé à partir d’un clavier sans fil avec souris intégrée. KODI est alimenté par ma bibliothèque multimedia  présente physiquement sur un serveur perso Dell PowerEdge T310.

KODI vient de sortir dans sa version 17, nom de code Krypton. L’évolution majeure la plus visible est au niveau de son interface avec le thème par défaut Estuary qui change radicalement du thème par défaut précédent Confluence. On aime ou on aime pas, personnellement c’est plutôt mitigé, je trouve un peu dommage que toutes les icônes ne tiennent pas dans l’écran même en jouant avec tous les formats d’affichage. Mais pour ceux qui étaient attachés au précédent thème Confluence de la Jarvis on pourra trouver des thèmes compatibles à la Krypton qui s’en rapprochent.

Cette version intègre également un tas d’évolutions « sous le capot » qui ne sont pas forcément aussi visibles. On notera qu’il y a une réécriture en cours du moteur vidéo qui apporte une meilleure stabilité, synchronisation audio/vidéo et support multi plateformes, car on peut rappeler que KODI tourne sous un large panel d’OS dont GNU/Linux mais également Windows, MacOS, Android, iOS ou bien encore Rasberry Pi. On notera également que davantage de protocoles de streaming vidéo sont supportés.

Niveau audio, jusqu’à présent je trouvais que ce n’était pas son fort par rapport à un lecteur comme Clementine, il y a du mieux mais il est encore loin de détrôner ce dernier (c’est mon avis !). La recherche de balises audio (tag) est plus efficace et il est plus performant pour scruter les grosses bases audio. Là aussi, l’interface évolue sensiblement, comme on peut le voir :

KODI supporte également très bien les cartes d’acquisition vidéo qui peuvent intégrer des tuners TV, mais je ne m’étendrai pas dessus vu que je n’en ai pas. Par contre il y a toujours moyen de rajouter des plugins et autres extensions, pour écouter des webradios, podcasts, surfer sur le net ou visualiser des vidéos youtube.

Il existe un moteur de recherche pour extensions par ici. La liste exhaustive des évolutions de krypton 17.0 est par , à noter la sortie de la version 17.1 qui est une version qui corrige un certain nombre de bogues.

Pour l’installation de KODI, je vous renvoie vers ma page qui lui est consacré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vérification anti robot *