Souris verticale

J’suis passé à la souris verticale depuis quelque temps, on lui prête plein de vertu car elle supprime la torsion de l’avant bras et on adopte une position plus naturelle, proche du repos. J’y suis pas venu par hasard, suite à ma rencontre inopinée en vélo avec une voiture alors que j’avais revêtu ma cape d’invisibilité à un rond point, je traine une douleur lancinante au poignet. Après une opération sur le tendon, je suis toujours en phase de rééducation. Ceci donc explique cela. Ce type de souris peut convenir également à ceux qui souffrent du syndrome du canal carpien et d’une manière générale à ceux qui commencent à avoir le poignet qui commence à chauffer sérieusement après quelques heures d’ordinateur et de manipulation de souris.

de prime abord c’est quand même assez particulier et ça demande un petit temps d’adaptation, c’est surtout avec les boutons que j’ai eu le plus de mal à m’y faire. Maintenant après quelques mois d’utilisation que ce soit au boulot ou à la maison, je suis maintenant aussi à l’aise avec cette souris qu’avec une souris classique.

Jusqu’à présent ce type de souris était relativement hors de prix, depuis peu on trouve des clones chinois tout à fait abordable, qui fonctionne très bien, et qu’on tient bien en main. Pour ma part j’ai choisi ce modèle à petit prix en version sans fil :

expédié du fin fond de l’Asie avec une doc en chinois qui ne vous servira pas à grand chose et qui marche en plug and play sur n’importe quel ordinateur quel que soit le système d’exploitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vérification anti robot *