Mort d’Umberto Eco

J’ai appris ce matin qu’un de mes auteurs préférés avait passé l’arme à gauche, à savoir l’auteur italien Umberto Eco. Dans sa brillante carrière d’universitaire et d’essayiste il avait écrit quelques romans tous prodigieux et qui figurent en bonne place dans ma bibliothèque. Le style et l’histoire, pleine d’érudition, sont à ce point captivants qu’ils poussaient à une lecture compulsive. J’ai tout simplement adoré ces romans, avec peut être s’il fallait en choisir un, une petite préférence pour le pendule de Foucault qui mêle enquête policière en se moquant bien des milieux ésotériques.


Parmi ses autres livres, j’avais rédigé en son temps quelques avis de lecture. On retrouve ma lecture de son roman le plus connu, le nom de la rose, de Baudolino et de la mystérieuse flamme de la reine Loana,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vérification anti robot *