Configuration de mon serveur Dell PowerEdge T310

Suite à l’installation de Mageia 5 sur mon nouveau serveur Dell PowerEdge T310 j’ai progressé dans sa configuration et la bascule de mon ancien serveur Dell PowerEdge 840, qui fonctionnait encore sur une antique Mandrake 2010.0, est toute proche. Je rappelle que ce serveur qui fonctionne 24h/24 7j/7, dessert 7 postes client au total (voir ma configuration matérielle), il fait office de serveur de fichiers, d’authentification et de mails.

Tout d’abord j’ai installé un serveur NFS sans grande difficulté, la nouveauté vient essentiellement de l’adoption de systemd, les détails sont par ici.

Ensuite j’ai installé un serveur SSH, car cette machine est destinée à fonctionner sans écran et clavier et j’y accède par le réseau avec une connexion sécurisée avec OpenSSH. Pas de grande difficulté d’installation, le détail est .

J’ai installé ensuite un serveur d’authentification basé sur OpenLDAP, ça m’évite ainsi d’avoir à copier plusieurs fois les fichiers passwd/group/shadow et risquer des incohérences entre les comptes d’une machine à une autre. La configuration ne s’est pas faite sans mal, il y a pas mal d’évolution depuis ma dernière installation et le passage à systemd. Pour l’installation d’OpenLDAP, ça se passe par là, et pour l’authentification en se basant sur OpenLDAP, c’est par ici.

Pour le serveur de mail, j’ai installé sendmail, j’ai conscience que c’est une antiquité, mais j’ai une configuration qui marche plutôt bien et je n’ai pas trouvé encore le temps de tester et d’installer un autre serveur de mail plus récent et plus simple de configuration. Je lui ai associé spamassassin qui comme son nom l’indique filtre les spams ainsi que l’anti virus ClamAV. Ainsi mon serveur de mail va chercher chez mon provider tous les mails des utilisateurs de mon réseau et les filtre. Spamassassin enrichit en permanence sa base de données, on peut lui indiquer les faux positifs ou au contraire lui indiquer les mails à classer en tant que spam. Au final avec 5 ans d’apprentissage, ça marche au poil et très peu de spams/virus passent à travers le filet. Mes utilisateurs récupèrent ensuite leurs mails avec thunderbird en allant les chercher sur le serveur pop3 installer sur mon serveur avec le package dovecot. Pour la configuration de sendmail, c’est ici, la configuration de la batterie anti spam/virus, c’est , et la configuration d’un serveur pop3, par ici. La configuration n’est pas simple et ça reste encore perfectible, mais en l’état c’est déjà opérationnel.

Actuellement je copie via disque dur externe toutes les données de mon ancien serveur, il y a des To et ça prend des heures, ce n’est qu’à l’issue que je pourrai basculer. Ensuite il me restera à tuner le firewall et deux, trois bricoles liées à la sécurité. Quant à mon ancien serveur qui fonctionne quasiment sans discontinuer depuis 5 ans maintenant, une belle performance sachant qu’il devait déjà avoir un peu de kilométrage quand je l’ai acheté, je vais essayer de le vendre sur le boncoin. A défaut si je n’arrive pas à le vendre à un prix raisonnable il servira de redondance de disque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vérification anti robot *